Cellulite treatment mn obits

Ttracane: pontocane Ester de l'acide para-amino-benzoque, solution de 0. Les amides III. Lidocane C'est un amide, Pour l'anesthsie par infiltration, on utilise 2 60ml de solution de 0. Bupivacane: marcane C'est un amide. Etidocane: duranest C'est un amide, le plus rcent des anesthsiques locaux, on utilise des solutions de 0. Anesthsie locale de surface 1. Les indication 2. Son action 3. Techniques 1. Anesthsie par rfrigration ou Cryoanesthsie 1.

Chelne Chlorure d'thyle 2. Friljet ttrafluoro-dichloro-thane 2. Anesthsie par badigeonnage 1. Technique 2. Utilisation 3. Mise en garde 3. Anesthsie par tamponnement narinaire 1. Effet 3. Indications 4. Contre indications III. Anesthsie par infiltration 1. Terminale locale 1. Anesthsie para-apicale 1. Technique 1. Indication 2. Anesthsie intra-ligamenteuse 1. Le principe 2.

Indication 3. Infiltration intramuqueuse 1. Technique 4. Anesthsie intra-osseuse 1. Technique 3. Avantages de cette technique 4. Inconvnients 5. Anesthsie septale 1. Technique IV. Anesthsie tronculaire ou locorgionale 1. Matriel et produit utiliss 2. Au maxillaire 1. Du ct palatin 1. L'anesthsie du nerf naso-palatin 1. Zone de l'anesthsie 2. L'anesthsie du nerf palatin-postrieur 1. Intrts 2. Du ct vestibulaire 1. Anesthsie des nerf dentaires vestibulaire et moyens 1.

Territoire anesthsi 2. Anesthsie des nerfs palatins postrieurs 1. Territoires anesthsis 3. Au niveau de la mandibule 1. Anesthsie du nerf palatin infrieure nerf.

Signes de l'anesthsie 3. Causes de l'chec de l'anesthsie tronculaire au niveau de la mandibule 1. Trop haut 2. Trop bas 3. Trop en arrire 4. Trop en avant 2. Anesthsie du nerf mentonnier 1. Anesthsie du nerf lingual 1. L'anesthsie V. Conclusion I Introduction L'anesthsie est un temps prliminaire obligatoire d'un acte chirurgical. En mdecine dentaire, l'anesthsie local permet de supprimer les sensations douloureuses pendant l'intervention, ceci peut s'agir d'une extraction, d'un acte de chirurgie buccale, d'un dtartrage, soins Les rgions infectes ou abcdes ne seront jamais injecte par la solution anesthsique directement mais distance du foyer infectieux.

II Anesthsie locale de surface Elle est essentiellement utilise en odontostomatologie pour l'insensibilisation en surface de la muqueuse et de la peau. Les indication Avant injection du produit anesthsique chez l'enfant Pour la ralisation d'une prise d'empreinte au maxillaire suprieur rflexe nauseux important.

Pour la ralisation d'un radio rtro-alvolaire au niveau postrieur rflexe nauseux Drainage des collections suppures superficielles Extractions des dents de lait ou lactales rhizalyses Pose de couronne en prothse, ou de bague en orthodontie Dtartrage II.

Son action Insensibiliser la muqueuse ou la peau par contact direct d'une manire brve et de courte dure et limite II. Techniques II. Anesthsie par rfrigration ou Cryoanesthsie On projette directement le produit anesthsique sur la peau ou la muqueuse, un liquide volatile qui provoque une diminution brutale de la temprature locale, bloquant ainsi les rcepteurs dermiques La muqueuse devient de couleur blanc givre. Chelne Chlorure d'thyle t abandonn car Trs inflammable Perte de connaissance par l'inhalation Brlure des yeux muqueuse.

Friljet ttrafluoro-dichloro-thane Utilise actuellement mais cette utilisation reste limite. Mise en garde L'injection du produit anesthsique peut se produire aprs plusieurs applications sans rinage immdiat de la bouche brlure de la muqueuse mordillement de la lvre chez l'enfant Fausses routes aprs anesthsie des muscles du larynx.

L Pour lever un trismus inflammatoire anesthsie de la rgion ptrygomaxillaire Extraction d'une dent incluse haute II. Anesthsie intra-ligamenteuse 1 Le principe Le produit anesthsique est port au niveau de l'espace desmodentale l'aide d'une aiguille fine et rigide 2 Technique 1 1er temps L'aiguille est introduite perpendiculairement l'axe de la dent, enfonce dans le bourrelet gingival inter-dentaire, pour infiltrer et anesthsier les ligaments circulaire, face msiale puis face distale de la dent 2 2me temps Puis l'aiguille est oriente paralllement la dent presque verticalement enfonce carrment dans l'espace desmodentale dans l'alvole vers l'Apex 3 Indication Pour extraction des dents arthritiques Pour patients prsentant des troubles de l'hmostase maladie congnitales, hmophilie-Willebrand.

Infiltration intramuqueuse Consiste infiltrer directement la muqueuse buccale; c'est donc une anesthsie limite au revtement pithlial 1 Indication Elle est indique pour l'acte de chirurgie oral en vue d'une biopsie, En complment de l'anesthsie tronculaire Ou exrse d'une tumeur 2 Technique Simple, elle consiste injecter directement le produit anesthsique au niveau de la zone opratoire ; elle dure 20 40 minutes III.

Anesthsie septale. Elle ncessite une seringue carpule dote d'un piston crans pour permettre une infiltration sous forte pression Technique La pointe de l'aiguille est dirige vers l'axe central du septum inter-dentaire, elle est incline de 30 Mme principe que la technique prcdente, il s'agit de perforer la cortical au niveau du septum interdentaire IV Anesthsie tronculaire ou locorgionale La technique consiste injecter le produit anesthsique solution anesthsique au voisinage immdiat d'un tronc nerveux, de faon dsensibiliser toute la rgion ou le territoire sous la dpendance de ce tronc nerveux En odontostomatologie, cette technique permet: L'extraction dentaire en milieu infecte L'extraction de plusieurs dents L'avulsion des molaires mandibulaire En chirurgie buccale: extraction chirurgicale des dents incluses, enclaves ou dsinclusion.

Traitement des fractures mandibulaires L'nuclation des kystes maxillaires. Matriel et produit utiliss Soit une carpule muni d'un systme d'aspiration, plus aiguille mono-usage longue. Au maxillaire L'indication de l'anesthsie locorgionale ou tronculaire au niveau du maxillaire reste limite uniquement pour la chirurgie orale intervention longue, rgion infecte Exemples: Kyste maxillaire Tumeurs Extraction de dents incluses Rduction et contention des fractures Gnralement l'extraction des dents maxillaires se limitera l'anesthsie locale par.

Du ct palatin 1 L'anesthsie du nerf naso-palatin Le nerf merge du canal naso-palatin au niveau de la papille rtro-incisive 4 8mm du collet des incisives suprieures 1 Technique La seringue est tenue parallle l'axe moyen des deux incisives suprieures, l'aiguille pntre rapidement au niveau de la papille rtroincisive, on injecte le contenue de la carpule 1.

Du ct vestibulaire 1 Anesthsie des nerf dentaires vestibulaire et moyens Anesthsie du nerf orbitaire La tte du patient tant droite et le regard fix en avant ; le trou sous orbitaire est situ sur une ligne abaisse de la papille 5 8mm du rebord orbitaire. Technique Reprer le trou sous-orbitaire, ensuite piquer au fond du vestibule entre les apex incisifs et canins Le doigt contrle travers les tguments, la progression de l'aiguille jusqu'au trou sous-orbitaire. Au niveau de la mandibule 1 Anesthsie du nerf palatin infrieure nerf dentaire infrieur L'anesthsie rgionale la plus frquemment pratique est celle qu'on ralise au niveau de l'pine de Spix, lorsque le nerf pntre dans le canal dentaire infrieur Ce canal se situe au centre gomtrique de la branche montante de la.

Technique On repre au moyen de l'index de la main gauche, le bord antrieur de la branche montante alors que la main droite tient la seringue I.

M, jetable aiguille longue La seringue et son aiguille sont d'abord diriges paralllement aux faces triturantes des molaires On pique la muqueuse 1cm, au dessus des plans molaires faces occlusales avec la main droite 1 - dans un premier temps, la pntration de l'aiguille se fait au ras du ligament ptrygomaxillaire 2 - Dans un 2me temps, on fait changer de direction l'aiguille et dporter la seringue jusqu' la rgion canine-prmolaire oppose On enfonce l'aiguille de 2 3cm jusqu' retrouver le contact osseux proximit de l'pine de Spix L'aiguille est retire alors de 1mm et la main gauche vient alors maintenir le corps de la seringue, pendant que la main droite vrifie l'absence d'effraction vasculaire en prcdant une aspiration.

Si cette aspiration ne ramne pas de sang, on injecte alors lentement la totalit du produit anesthsique. Anesthsie du nerf mentonnier Elle permet l'anesthsie de tous le bloc incisivo-canin et prmolaire, le trou mentonnier se trouve classiquement en dessous et entre les apex des 2 prmolaires Technique Consiste chercher par ttonnement et cathtriser l'orifice mentonnier C'est une technique qui reste inutile du moment que la pri-apicale reste suffisante galement, cette technique peut lser l'artre et le nerf mentonnier hmatome, hypersensibilit.

Anesthsie du nerf lingual Le regime eau avis lingual peut tre anesthsi simultanment lors de l'anesthsie au niveau de l'pine vu sa position anatomique chemine paralllement au nerf alvolaire infrieur Mais pour les interventions portant sur les bords de la langue tumeurs Technique L'anesthsie consiste en une simple infiltration dans le plancher postrieur en dedans de la dent de sagesse 3me molaire infrieure 1cm environ de la table interne.

Les critres d'indication de l'avulsion dentaire 1. Indications locales 2. Dans un but orthodentique 3. Le jeûne maigrir éliminer se désintoxiquer ebook gnral III. Les contre indications 1. Devant le risque infectieux 2. Devant le risque hmorragique 3. Devant le risque anesthsique 4. Devant un tat physiologique particulier I Introduction L'extraction est un acte chirurgical dont le chirurgien dentiste est le seul apte poser l'indication ou la contre-indication.

II Les critres d'indication de l'avulsion dentaire II. Indications locales les dents qui ultrieurement vont s'avrer inutilisable du point de vue prothtique Dents en malposition verses descend du point de contact ou egresses descend de son alvole les dents en desinclusion avec antcdent de priconarit Les dents qui constituent une source de traumatisme pour les muqueuses linguales, labiales et jugales Les dents prsentant une fracture pntrante, une destruction couronaire trs importante ou une destruction osseuse avance II.

Dans un but orthodentique Les dents de lait qui sont non rizalyse Les dents de sagesse responsable de chevauchements et d'accidents infectieux rpts Les dents qui manquent de place sur l'arcade II. Ordre gnral Extraction pour une remise en tat de la cavit buccale avant: Une greffe rnale Une chirurgie cardiaque Radiothrapie cervico-facial III Les contre indications S'observe chez les patients qui prsentent une atteinte gnrale ou locale, temporaire ou.

Devant le risque hmorragique Les troubles de l'hmostase peuvent tre contrl par des moyens locaux mais l'accord du mdecin traitant est indispensable surtout chez les patients prsentant: Hmophilie de type A ou B Patient en cours de chimiothrapie Thrombopnie Cardiopathie sous anti-coagulant de type Sintrom ; contrle du T. Devant un tat physiologique particulier La femme enceinte peut se faire enlever les dents en cas d'urgence sans problmes Il est recommand chez la prmipare 1re grossesse d'viter les 2 premiers mois et les 3.

Technique de l'extraction simple 1. La prparation mdicamenteuse pr extractionnelle 2. L'asepsie du champ opratoire 3.

Le temps anesthsique 4. Le temps dentaire 1. Syndesmotomie 2. La luxation 3. L'avulsion dentaire proprement dite 1. Les daviers 1. Les mors 2. Les branches 3. La charnire 2. Mouvements 3. L'extraction des dents maxillaires 4. Extraction des dents mandibulaires 5. Le temps alvolaire 6. Temps gingival 7. Conseils post-opratoires III. Extraction des dents de lait IV. Avulsion des racines dentaires 1. Alvolectomie 2. La sparation des racines V. Avulsion des dents incluses ou enclaves I Introduction En chirurgie dentaire, l'endodontie et la prothse ont fait l'norme progrs, on assiste frquemment des sauvetages des dents et des racines qui, dans le pass, taient voues l'extraction pure et simple.

De plus en plus frquemment, des racines enfouies, qu'on aurait sacrifi, il y a encore peu de temps, sont rcupres pour en faire des supports de prothse. Cependant, il existe des indications impratives de l'extraction dentaire tel que : carie et parodontolyse importante o le traitement conservateur ne peut tre ralis.

Cette indication est galement pose pour une raison orthodontique, prothtique ou mdicale. L'extraction dentaire consiste retirer la dent de l'alvole dans lequel elle est implante ; nous distinguons : L'extraction simple : c'est l'extraction d'une dent normalement volue, quelque soit sa morphologie et sa situation sur l'arcade.

L'extraction dentaire chirurgicale ou complique : c'est l'avulsion d'une dent incluse ou enclave. II Technique de l'extraction simple Pour mener bien une extraction, il est indispensable de procder une valuation clinique et radiologique, ces examens nous permettent d'apprcier : Le nombre et l'tat des racines, L'tat de la rgion pri-apicale, La prsence ou non de coudures apicales apex coudde cmentomes, Les rapports des dents avec le sinus maxillaire, le nerf dentaire infrieure et le trou mentonnier.

L'valuation radiologique, dtermine le type de procd qui sera conseil pour perdre 3 kg naissance pour extraire la dent, surtout, indiquera si l'extraction chirurgicale est ncessaire ou pas. L'acte de l'avulsion dentaire comporte plusieurs tapes: II.

La prparation mdicamenteuse pr extractionnelle Elle est en fonction de l'tat gnrale du malade : anti-infectieuse, sdative ou spcifique. L'asepsie du champ opratoire L'asepsie est obtenue par le rinage de la cavit buccale ou le badigeonnage de la rgion anesthsier l'aide d'une solution antiseptique.

Exemple : Dakin II. Le temps anesthsique. C'est un temps essentiel et obligatoire avant chaque extraction dentaire. Selon la situation de la dent sur l'arcade, l'anesthsie sera locale ou locorgionale. Le temps dentaire Il comporte 3 tapes avec une instrumentation spcifique : II. Syndesmotomie Syndesmo-: desmodonte, tomie: couper. Cette opration consiste couper les fibres du ligament alvolo-dentaire tout autour de la dent aussi profondment que possible sans crainte de dcoller les papilles gingivales.

L'instrument utilis est appel syndesmotome, c'est un instrument manuel et tranchant:. La luxation Elle consiste luxer ou mobiliser la dent dans son alvole, les instruments utiliss sont les lvateurs. L'lvateur est introduit entre l'os alvolaire et le cment de la racine, dans l'espace pralablement prpar lors de la syndesmotomie, en prenant appui sur l'os alvolaire jamais sur la dent voisine.

La dent sera mobilise progressivement grce des mouvements appropris. Il est impratif de protger les structures muqueuses joues, langue, lvre l'aide des doigts de la main gauche placs en protection sur les tables externes et internes pour viter les drapages dangereux. Les lvateurs sont : Droit pour les dents du maxillaire; Couds pour les dents de la mandibule.

Lors de la luxation, l'oprateur se place : Devant et droite du patient pour les dents de l'arcade suprieure et celles du ct gauche de l'arcade infrieure. C'est le retrait de la dent de son alvole, aprs l'avoir suffisamment luxe lors de l'tape prcdente. Les instruments utiliss sont appels les daviers : ces sont des pinces en acier inoxydable qui servent saisir la couronne d'une dent et permettre de la retirer de son alvole.

Les daviers sont : Couds pour les dents infrieure. Paille active ou spcifique, ils sont lisses ou stris sur leur face interne, avec ou sans pointe leur extrmit, les pointes correspondent toujours une furcation interradiculaire, et orientent d'une faon prcise le choix du davier en fonction de l'anatomie de la dent extraire.

Exemples : Les mors du davier de l'incisive centrale suprieure ne comportent pas de pointe, car cette dent une seule racine. Par contre le davier de la premire molaire suprieure, comporte une pointe sur le mors vestibulaire qui correspond la furcation situe entre les deux racines vestibulaires de cette dent. Partie commune, qui permet l'oprateur d'agir sur les mors, la face externe des branches est stries, pour assurer une meilleure tenue du davier.

C'est une articulation simple et stable qui permet d'ouvrir ou de fermer les morts du davier. Mouvements Lors de l'avulsion, les mors du davier doivent tre insrs sous la gencive, les pointes au niveau de la furcation le davier saisie la dent dans la partie cervicale dans le voisinage immdiat de la crte osseuse alvolaire.

Les mouvements effectus pourront tre un mouvement de luxation vestibulo-lingual, un mouvement msiodistal ou un mouvement de rotation. Dans la phase finale de l'extraction, il ne faut pas tirer sur le davier car on risque d'endommager la dents voisine.

Avant de sortir la dent de son alvole, on s'assurera qu'il ne subisse pas d'attache adhrente sous peine de dchirer la gencive. Le davier est tenu dans la main droite. Tandis que la main gauche maintient le maxillaire ce sera le contraire pour les gauchersla crte alvolaire est maintenue entre le pouce et l'index. Au maxillaire droit, le pouce est du ct vestibulaire, l'index en palatin. Au maxillaire gauche, c'est l'inverse, le pouce est du ct palatin et l'index en vestibulaire.

Les mouvements effectuer lors de l'extraction : Dans le groupe incisivo-canin suprieur : les mouvements effectuer sont une traction dans l'axe de la dent de haut en bas et rotation dans le sens horaire et anti-horaire. Dans le groupe prmolo-molaire suprieur : se sont surtout des mouvements verticaux de haut en bas, transversaux vestibulo-palatin majoration vestibulaire.

En gnrale, les mors des daviers pour les dents mandibulaires prsentent un angle doit avec le manche. Les mouvements effectuer lors de l'extraction : Pour le groupe incisivo-canin suprieure: les mouvements effectuer sont surtout des mouvements de traction de bas en haut, et de bascule linguo-vestibulaire, avec une lgre rotation autour de l'axe de la dent.

Pour le groupe prmolo-molaire infrieur : Les mouvements ncessaires sont surtout des mouvements de traction de bas en haut, avec des mouvements de bascule en dehors et en dedans.

Pour les prmolaires, adjoindre des mouvements de lgre rotation. Le temps alvolaire. Ce temps consiste vrifier l'alvole, la recherche d'un fragment s dentaire s ou osseux. Tout fragment d'os alvolaire doit tre retir par curetage, qui intressera le fond et les parois de l'alvole, le curetage permet aussi d'liminer les dbris de tissus de granulation.

Les instruments utiliss pour le curetage sont appels : curettes, elles peuvent tre couds ou droites. Temps gingival. Une pression bi-dgitale sur les parois vestibulaire et palatine de l'alvole afin anti ride homme kenzo takada favoriser l'arrt du saignement l'hmostase.

Il est inutile de mcher l'alvole sauf lorsque le malade prsente une anomalie de l'hmostase. Conseils post-opratoires Faire mordre le patient fortement sur une compresse enroule entre l'arcade suprieure et infrieure au niveau du site d'extraction. Il faut proscrire : Les bains de bouches pendant 24 heures, les salicyls car ces produit contiennent de l'aspirine qui peut provoquer une hmorragie et une alimentation chaude le premier jour.

Un antalgique : type Paractamol pour diminuer les douleurs post-extractionnelles, un antibiotique lorsqu'il existe un risque d'infection associe. III Extraction des dents de lait.

Il faut prendre garde de ne pas lser ou extraire le germe de la dent permanente sous jacente. Avulsion des racines dentaires IV. C'est une intervention chirurgicale qui comporte plusieurs temps : Asepsie. Anesthsie locale et locorgionale. Incision en L. Dcollement d'un lambeau mucco-priost. Dgagement osseux pri-radiculaire sur une hauteur radiculaire suffisante pour permettre une bonne luxation de la racine. Curetage, lavage de la cavit opratoire. Suture du lambeau. Traitement mdical : antibiotique, antalgiques.

La sparation des racines Elle est indique surtout lorsque survient une fracture d'une couronne bi- ou pluriradicule. La sparation du pont reliant les deux racines se fait l'un d'un instrument rotatif turbine ou pice main jusqu'au septum interradiculaire.

L'extraction des deux racines ainsi spares sera plus facile raliser, le reste des diffrents temps de l'extraction seront conduit de la mme faon que pour une extraction dentaire simple.

V Avulsion des dents incluses ou enclaves. L'avulsion des dents enclaves et incluses obit une technique chirurgicale particulire et prcise, un bilan radiographique est obligatoire pour situer la position de la dent dans le maxillaire.

L'intervention comporte plusieurs temps : Asepsie. Anesthsie locale ou locorgionale. Incision et dcollement d'un lambeau mucco-priost. Dgagement osseux pri-couronnoire pour lever les obstacles qui gneraient l'avulsion de la dent.

Luxation et si besoin section de la couronne de la dent lorsqu'elle bute contre la dent adjacente. Extraction, curetage et lavage de la cavit opratoire. Traitement mdical : antibiotique, anti-inflammatoire et antalgique. Les complications immdiates ou per-opratoire 1. Les complications muqueuses 2.

Complications dentaires 1. Fracture de la dent extraire 1. Cliniquement 2. Conduite tenir 2. Fracture de l'apex 1. Conduite tenir 3. Fracture et mobilisation de la dent adjacente 1.

Conduite tenir 4. Fracture de la dent antagonsite 1. Complications osseuses 1. Fracture des rebords alvolaires 1. Clinique 3. Fracture de la tubrosit maxillaire 1. Clinique 2. Fracture mandibulaire 1. Luxation de l'A. Complication sinueuse 1. Ouverture du sinus 1. Refoulement d'un apex ou de la dent 1.

Conduite tenir 5. Accidents nerveux 1. Nerf alvolaire infrieur 1. Signe cliniques 3. Squelles 2. Nerf lingual. Signes cliniques 3. Consquences 3. Nerf mentonnier 1. Signe cliniques 4. Traitement des lsions nerveuses 6. Les complications hmorragique 1. L'hmorragie vasculaire 1. Artre dentaire postrieure 2. Artre tubrositaire 3. Artre buccale 4. Artre palatine descedante et l'artre nasopalatine 2.

Artre alvolaire infrieure 3. Clinique 4. Conduite tenir 7. Conduite tenir 8. Cassure ou perte d'un bout d'instrument 1. Conduite tenir 9.

Complications exceptionnelles 1. Projection d'une dent suprieure dans la joue 2. Projection de la dent de sagesse suprieure dans la fosse ptrygo-maxillaire. Introduction Indication de l'extraction bien justifie, l'acte opratoire peut tre conduit dans de bonne conditions pour le patient et pour le praticien, comme il peut se solder de suites opratoires difficiles, parfois mme svre qui risqueraient de laisser un mauvais souvenir au patient et au praticien. Notre objectif est: D'valuer les complications per- et post opratoires.

De prciser la conduite thrapeutique et les sequelles possibles. Les complications immdiates ou per-opratoire II. Les complications comment faire mincir des bras 35 La muqueuse peut tre lse lors des differents temps d'extraction, on peut donc assister une perforation, dchirement et dilacration suite un drappage d'instrument caus par:. Des conditions anatomo-physiologiques difficiles Lob ou trismus. Des mouvements et des ractions incontrls du patient.

Une mauvaire utilisation des intruments: manque de points d'appui. Traumatismes labiaux suite une traction prolonge sur la commisure labiale l'aide de l'carteur, ou utilisation prolonge d'instruments rotatifs.

Complications dentaires II. Fracture de la dent extraire Fait suite : Un dfaut de luxation de la dent. Dent ankylose. Couronne fragilise par la carie ou par un volumineux amalgame.

Fracture de l'apex Plus frquente, lors dextraction dune dent trs anciennement dpulpe du fait de lankylose, ou en prsence dapex particulirement rtentif apex coud, racines divergentes Conduite tenir Vrifier l'intgrit des racines aprs toute extraction Rincez l'alvole Si l'apex est facilement accessible et mobile, il sera extrait avec un instrument adquat S'il est profondement enfoui et non mobile: abstention thrapeutique et reprendre l'extraction ultrieurement II.

Fracture et mobilisation de la dent adjacente Fait suite d'une manuvre mal adapte lors de l'extraction, sa couronne peut se fracturer, une reconstitution peut tre lses Conduite tenir Bonne maitrise du geste opratoire Reconstitution de la dent fracture II. Fracture de la dent antagonsite Due mouvement du davier, ou un mouvement d'extraction non-maitris. Complications osseuses II. Fracture des rebords alvolaires Il s'agit le plus souvent de fragments de parois alvolaires fracturs, luxs, ils peuvent tre important et atteindre les sections des dents voisines.

Fracture de la tubrosit maxillaire Duc une trpanation osseuse insufissante ou mouvement dc luxation trop en arrire. Tubrosit mobile ou adhrente la dent. Fracture mandibulaire Plus frquente lors: d'extraction d'une dent incluse inclusion basse ostectomie excessive dgagement osseux mouvement de luxation mal control avulsion chez le vieillard en prsence d'un volumineux kyste pricoronaire.

Clinique Craquement: mobilit, hmorragie, trouble de l'articul, douleurs et retard de la cicatrisation. M Fait souvent suite une ouverture buccale exagre Le traitement consiste une rduction immdiate par la mthode de Nelaton.

Complication sinueuse II. Ouverture du sinus 1 tiologie - Effondrement du plancher sinusien, - Dent partielement intra-sinusienne dents antrales- Curetage maladroit, - Fracture de la tubrosit. Refoulement d'un apex ou de la dent L'extraction d'une dent antrale peut se compliquer d'un progection d'une ou de la totalit de la dent vers le sinus 1 tiologie - Manuvre complte, - Tentative de rcupration d'un fragment dentaire fractur.

Ablation du fragment dans un dlai de 8 jours. Accidents nerveux II. Nerf alvolaire infrieur 1 tiologie - Une piqure lors de l'anesthsie. Nerf lingual 1 tiologie - Piqre accidentelle lors de l'anesthsie, - Syndesmotomie trop appuye du ct linguale, - Squestectomie de la table interne, - Voie d'abord linguale avec protection insuffisante du nerf. Nerf mentonnier 1 tiologie Piqre de l'aiguille Drapage d'instruments Incision muqueuse mal controle 2 Signe cliniques Troubles sensitives au niveau du menton, et de la lvre infrieure II.

Traitement des lsions nerveuses - Vitaminothrapie B. Les complications hmorragique L'hmorragie vasculaire 1 Au maxillaire 1 Artre dentaire postrieure Due une incision profonde, ou a un dgagement postrieur mutilant. Conduite tenir Arrter le geste Prmdication Examen radiologique Reprendre l'extraction dans de meilleurs conditions. Cassure ou perte d'un bout d'instrument D une erreur de manipulation geste mal adapt ou trop brutal Conduite tenir Informer le patient de la chose, des suites possibles et de la conduite thrapeutique Essayer de rcuprer le fragment s'il est accessible.

Sinon exploration radiographique pour localiser le fragment fractur et le reprendre ultrieurement. Complications exceptionnelles II. Projection d'une dent suprieure dans la joue Fait suite une luxation antrieure brutale On assiste la disparition de la dent, elle expose au risque de cellulite II. Projection de la dent de sagesse suprieure dans la fosse ptrygomaxillaire peu frquente possibilit de survenue de complications.

Manifestations distance des foyers infectieux buccodentaires 2. Cellulites pri-maxillaires d'origine dentaire 3. Les ostites 4. Relations pathologiques entre dents et sinus maxillaire 5. Les connectivites collagnoses 6. Arthrites et dysfonctionnements de l'ATM 7. Les luxations de l'articulation temporo-mandibulaire 8. Les traumatismes dentaires et alvolo-dentaires 9. Les fractures mandibulaires Fractures du massif facial suprieur Traitement des fractures du massif facial et de la mandibule Les tumeurs bnignes de la muqueuse buccale.

Manifestations septiques distance d'origine buccodentaire 1. Les foyers infctieux bucco-dentaires 1. Les foyers muqueux 2. Les foyers dentaires 3. Les foyers pri-dentaires 2. Les mcanismes de la propagation de l'infection 1.

Contiguit 2. Pyrophagie et inhalation 3. Bactrimie-toxmie 1. Aprs traitement endodontique 2. Aprs extraction dentaire 3. Processus explicitant la localisation de foyers secondaires 1. Affinit lective des micro-organismes 2. Anachorse ou lieu de prdilection 4. Notion de terrain 5. Formes cliniques 1. Les septicmies 1. Septicmies aigus 1. Septicopyomies 1. Localisations cardio-vasculaires 2. Localisations pulmonaires 3.

Localisations rnales 4. Localisations osseuses 5. Localisations digestives 6. Localisations articulaires 2. Septicmies avec choc septique 2. Septicmies chroniques 2.

Les thrombophlbites - crnio-faciales 1. Thrombophlbite de la veine faciale 2. Thrombophlbite de la veine ophtalmique 3. Thrombophlbite du sinus caverneux 4. Thrombophlbite du sinus longitudinal suprieur III.

Manifestations aseptiques distance d'origine bucco-dentaire 1. Manifestations inflammatoires aseptiques d'origine dentaire 1. Mcanismes pathogniques 2. Symptomatologie clinique et arguments biologiques 3. Formes cliniques 2. Troubles rflexes distance d'origine bucco-dentaire 1. Rappel anatomique 2. Mcanisme pathognique 3.

Cellulite treatment jackson ms 170

Formes cliniques des troubles rflexes 1. Troubles moteurs 2. Troubles de la sensibilit 3. Troubles cutans 4. Troubles muqueux 5. Troubles oculaires 6. Troubles auriculaires 7. Troubles cellulaires 8. Troubles glandulaires 9. Troubles de la vie pilaire IV. Conduite tenir 1. Recherche de foyers potentiels primaires d'origine dentaire 1. Anamnse 2. Examen clinique 1.

L'examen de la muqueuse 2. L'examen du systme dentaire 3. Bilan radiologique 1. La tomodensitomtrie TDM 4. L'imagerie par rsonance magntique IRM 4.

Bilan biologique 1. Une NFS. Une VS 4. Tests cutans 2. Rapport de causalit entre foyers bucco-dentaires et affections secondes 1. Relation de causalit au cours d'un tat septicmique 2. Relation de causalit au cours d'un processus inflammatoire 3. Relation de causalit au cours d'un processus rflexe 3.

Traitement 1. En prsence d'un tat septicmique 1. Le traitement prventif 2. Le traitement curatif 1. Traitement conservateur 2. Traitement non-conservateur 3. Traitement des maladies secondaires 4. Exemples d'antibioprophylaxie avant tout acte sanglant chez les patients risque 1. Patient prsentant une cardite rhumatismale RAA 1.

La prvention primaire 2. La prophylaxie des rechutes 2. Patient prsentant une cardiopathie risque d'endocardite d'Osier 3. Patient prsentant une nphropathie 4. En prsence d'une inflammation distance 5.

En prsence d'un trouble d'origine rflexe V. Introduction Il n'existe pas un domaine de la pathologie mdicale o la cavit buccale n'ait t incrimine comme tant le point de dpart de manifestations affectant distance d'autres organes ou appareils. Le concept empirique d'infection focale remonte l'antiquit. Ce n'est qu'au dbut du vingtime sicle qu'apparat la thorie de la focal infection, partir des travaux de Pasteur d'une part et d'autre part d'tudes scientifiques cliniques et biologiques mettant en vidence les mcanismes d'intoxication distance partir de foyers infectieux, dentaires notamment.

Bien plus tard ont t mis en vidence les mcanismes rflexognes et allergiques qui ont permis d'expliciter bon nombre de manifestations distance que la seule thorie microbienne ne pouvait expliquer. Ainsi depuis prfre t-on parler de manifestations distance d'origine bucco-dentaire, que l'on distingue en: manifestations infectieuses ou septiques manifestations amicrobiennes ou aseptiques qui regroupent les troubles inflammatoires observs distance et les troubles rflexes.

Manifestations septiques distance d'origine buccodentaire II. Les foyers infctieux bucco-dentaires Les lsions bucco-dentaires susceptibles de constituer des foyers primaires l'origine de manifestations distance sont II.

Les foyers muqueux. Les foyers dentaires pulpite ou mortification pulpaire granulome ou kyste radiculaire polype pulpaire dents surnumraires racines rsiduelles II.

Les foyers pri-dentaires pri-coronarite accident d'volution de la dent de sagesse parodontite, gingivite. Les mcanismes de la propagation de l'infection Ils sont divers.

La propagation de l'infection se fait partir d'un regime alimentaire des romains primaire par: II.

Contiguit L'infection se propage par l'intermdiaire des voies anatomiques. Pyrophagie et inhalation Au cours de la pyorrhe alvoto-dentaire, il peut y avoir dglutition volontaire ou non de pus provenant des dents. L'inhalation par la bouche de microorganismes au cours du sommeil ou lors d'une anesthsie gnrale peut tre l'origine de foyers pulmonaires secondaires.

Bactrimie-toxmie La bactrimie qui dsigne le passage fugace de germes dans le sang s'observe lors: d'une mastication vigoureuse elle est dans ce cas physiologique d'une avulsion dentaire d'un traitement endodontique au del de l'apex d'un dtartrage.

Des tudes ont permis de dmontrer que l'exposition quotidienne aux bactrimies tait de:. La bactrimie peut tre exacerbe, notamment lorsqu'un foyer infectieux est l'objet d'une intervention traumatique, ou lorsqu'il y a une dficience de l'immunit.

La mtastase de microorganismes et la diffusion des produits de leur mtabolisme peuvent alors se faire par voie sanguine ou lymphatique jusqu'aux organes cibles : coeur, reins, articulations, ganglions. Processus explicitant la localisation de foyers secondaires II. Affinit lective des micro-organismes Il semble qu'au niveau des foyers bucco-dentaires, certains microorganismes possdent une virulence spcifique l'gard de certains organes. Cette proprit est appele affinit lective. Anachorse ou lieu de prdilection On dsigne par ce processus le phnomne selon lequel au lieu d'tre dtruits par les cellules immunocomptentes, les germes de la flore buccale sont attirs par une zone inflammatoire ou lieu de prdilection dont la rsistance locale est diminue.

Ce phnomne est connu sous le nom d'anachorse. Notion de terrain La qualit du terrain gntique ou acquis conditionne la vulnrabilit de certaines catgories de patients: les dnutris, les toxicomanes, les alcooliques.

Formes cliniques Avant d'aborder l'tude des formes cliniques proprement dite des manifestations distance des foyers bucco-dentaires que sont les septicmies aigues et chroniques et les thrombophlbitesun certain nombre de notions doivent tre prcises. Les septicmies : Ce sont des infections gnrales graves caractrises par des dcharges importantes et rptes dans le sang, de germes pathognes provenant d'un foyer initial ou de leurs toxines et pouvant crer des foyers secondaires plus ou moins apparents.

Les septicmies point de dpart bucco-dentaire sont dues le plus souvent une carie. La propagation de l'infection se fait par dissmination microbienne de la pulpe vers le tissu osseux pri-apical en empruntant le ou les canaux radiculaires ; ce qui donne naissance en cas de diffusion par voie sanguine un tat septicmique.

Septicmies aigus - septicmie aigue pure - septicopyomie - septicmie choc septique Septicmies chroniques Les thrombophlbites : Caractrises par l'inflammation d'une veine dans laquelle se forme un caillot. Dans les thrombophlbites crnio-faciales, les espaces celluleux de la face sont un terrain d'envahissernent privilgi de l'infection qui se propage travers le riche rseau veineux cranio-facial qu'il est pertinent de visualiser, pour montrer les diffrentes voies que peut emprunter une thrombophlhite d'origine bucco-dentaire, savoir la voie faciale qui mne au sinus caverneux par la veine ophtalmique la voie ptrygodienne les voies frontale et temporale ; sous cutanes, elles sont plus rare.

Les septicmies 1 Septicmies aigus Elles se traduisent cliniquement par: l'apparition de signes gnraux intenses :fivre, frissons une pleur une tachycardie un abattement ou l'oppos une agitation. Le diagnostic positif se fait par ces signes cliniques mais repose surtout sur l'identification du germe dans le foyer primaire, secondaire et dans le sang : hmoculture positive au cours des pics thermiques.

Le diagnostic diffrentiel se discute avec les accidents inflammatoires aseptiques, hmoculture ngative, signes gnraux moins marqus, VS leve et hyper-fibrinmieet les troubles rflexes distance hmoculture ngative,signes gnraux absents et signes biologiques ngatifs. Selon le germe en cause, peut survenir: Spticmie germes anarobies Elle peut se voir au cours de cellulites diffuses cervico-faciales ou d'affections locales huccodentaires banales exacerbes par un tat de dficit immunitaire.

Septicopyomies Elles ralisent le tableau clinique de la septicmie pure mais en diffre par l'apparition de localisations mtastatiques au niveau pulmonaire, cardio-vasculaire, osseux, rnale, digestif et articulaire.

L'endocardite reste une maladie grave. L'tiologie bucco-dentaire dans les endocardites bactriennes est prouve et suppose une infection streptocoque. Le streptocoque hte de la cavit buccale peut en effet se greffer. C'est notamment dans le cas du rhumatisme articulaire aigu RAA ou cardite rhumatismale. La suppression des Foyers infectieux bucco-dentaires s'impose chez les sujets atteints d'une infection majeure au niveau du rein.

Elles sont dues aux Staphylocoques pathognes. La survenue d'un choc septique est un lment trs pjoratif dans le pronostic de la maladie. Les thrombophlbites - crnio-faciales 1 Thrombophlbite de la veine faciale Fait gnralement suite une mortification dentaire du bloc incisivo-canin.

Se manifeste cliniquement par:. L'extension peut se faire vers le systme veineux ophtalmique et plus rarement vers le systme veineux frontal. Le signe d'alarme est reprsent par l'atteinte de la paupire suprieure et se manifeste par: un oedme palpbral suprieur, un chmosis sreux, volumineux, une exophtalmie L'volution se fait vers: le phlegmon de l'orbite ou la thrombo-phlbite du sinus caverneux. Elle volue dans un contexte infectieux trs alarmant. Les complications qui maillent son volution se font vers: le phlegmon de l'orbite avec fonte oculaire, ou vers la thrombose veineuse avec ccit et compromettent le pronostic vital.

Se manifeste cliniquement par: une dilatation des veines et un oedme du cuir chevelu et du front un oedme du fond d'oeil une pilepsie. III Manifestations aseptiques distance d'origine bucco-dentaire Elles sont frquentes et peuvent tre:.

Manifestations inflammatoires aseptiques d'origine dentaire III. Mcanismes pathogniques La pathognie des manifestations aseptiques distance d'origine dentaire s'explique, l'heure actuelle, par la mise en oeuvre de mcanismes allergique et neurovgtatif, intriqus le plus souvent. L'importance des mcanismes allergiques semble prpondrante ; L'organe pulpodentaire, le complexe pri-apical et celui du parodonte marginal sont reconnus comme des voies de sensibilisation locale et systmique et permettent la diffusion antignique.

Symptomatologie clinique et arguments biologiques Cliniquement, elles se traduisent par l'apparition: d'une asthnie d'un amaigrissement d'une pleur Lorsque la fivre fait partie du tableau clinique, elle ne s'accompagne pas de frissons.

Biologiquement, on retrouve un bilan inflammatoire perturb avec en particulier une VS et un taux dc fibrinogne levs. Dans ces manifestations inflammatoires, l'hmocullure est ngative.

Formes cliniques Les troubles inflammatoires distance suivants ont t dcrits: hmorragies sous conjonctivales krato conjonctivites pseudo conjonctivite hyperhmie conjonctivale. Troubles rflexes distance d'origine bucco-dentaire III. Rappel anatomique Nerf mixte, le trijumeau V est avant tout le nerf sensitif de la face, de la bouche et des dents. C'est le nerf le plus rflexogne de l'organisme. Il se divise partir du ganglion de Gasser en trois branches: le nerf ophtalmique de Willis le nerf maxillaire suprieur le nerf maxillaire infrieur.

Par ses fibres terminales, le trijumeau assure la totalit de la sensibilit gingivodentaire. Mcanisme pathognique L'apparition de troubles rflexes rsulte de l'interconnexion trs intime entre la racine sensitive du trijumeau et les fibres du systme nerveux autonome. Les fibres trigminales aboutissant dans les pulpes dentaires, chaque fois qu'une pulpe dentaire est irrite, il y a atteinte trigminale et sympathique.

Ces mcanismes rflexognes neurovgtatifs expliquent la survenue des manifestations rflexes dtailles ci-aprs. Formes cliniques des troubles rflexes 1 Troubles moteurs Reprsents essentiellement par la paralysie faciale.

La synalgie dsignant la perception quasi-simultane dans le temps de deux sensations douloureuses dans un endroit sain du corps, plus ou moins loign. Toute excitation du V a sa rpercussion constante au niveau de la face et du crne.

D'origine trigminale, la stomatite odontisique est unilatrale et ne dpasse jamais la canine du ct oppos. IV Conduite tenir Les foyers infectieux dentaires, de mme que les dsordres allergiques et certains mcanismes rflexognes neurovgtatifs peuvent tre l'origine d'une pathologie secondaire distance. Lorsqu'une tiologie bucco-dentaire est suspecte, le chirurgien dentiste est sollicit en vue d'un bilan stomatologique la recherche de foyers irritatifs ou infectieux.

Recherche de foyers potentiels primaires d'origine dentaire IV. Anamnse A l'interrogatoire il y a lieu de recherche une cause bucco-dentaire en rapport avec le dbut de l'apparition de la manifestation seconde ; en particulier: une avulsion dentaire, une pousse inflammatoire gingivale ou apicale, une incision d'abcs, un traitement endodontique ou parodontal, ou encore une chirurgie orthopdique ou carcinologique. L'existence d'une hyperthermie oriente vers une tiologie infectieuse.

Examen clinique Dans le cas o l'enqute anamnestique s'avre tre infructueuse, un examen clinique minutieux, mthodique, pratiqu dans de bonnes conditions d'clairage notamment, comportera : 1 L'examen de la muqueuse L'examen de la muqueuse s'appliquera rechercher: des clapiers pyorrhiques une pri coronarite des fistules muqueuses 2 L'examen du systme dentaire L'examen du systme dentaire doit comporter: un examen clinique la sonde, de toutes les dents une recherche de la vitalit pulpaire par le recours des tests thermiques.

Lorsque l'on recherche un foyer primaire pouvant expliquer l'apparition d'une manifestation secondaire distance doivent tre considre comme suspecte toute dent: carie n'ayant pas fait l'objet d'un traitement endodontique et dont la pulpe ne rpond pas aux stimulations lectriques ayant fait l'objet d'un traitement endodontique prsentant une lsion apicale prsentant une poche parodontale retenue pine irritative 3 Bilan radiologique Il est capital, car dans bien des cas les symptmes bucco-dentaires peuvent tre discrets.

Le bilan radiologique fait appel :. Ils permettent une visualisation plus fine et dtaille des dents et du parodonte. Cependant cette osinophilie n'est pas spcifique et doit inciter faire pratiquer des tests cutans. La VS permet de diffrencier les tats mcaniques, rflexes, dgnratifs des tats inflammatoires VS leve.

Ainsi, une IDR positive, intense et retarde est le stigmate d'une infection. Rapport de causalit entre foyers bucco-dentaires et affections secondes IV. Relation de causalit au cours d'un tat septicmique Elle rside dans l'identification du mme germe dans le foyer primaire, le sang et le foyer secondaire et se trouve confirme lorsque la suppression du foyer primaire conduit la gurison.

Relation de causalit au cours d'un processus inflammatoire Elle trouve son fondement sur les rsultats du bilan biologique inflammatoire et notamment sur: une lvation de la VS pas toujours spcifique une augmentation du taux de fibrinogne plasinatique une variation des globulines plasmatiques IV. Relation de causalit au cours d'un processus rflexe La preuve de la relation de causalit au cours d'un processus rflexe est apporte par l'amendement de signe s neurologique s aprs usage de neuroleptiques ou infiltrations de novocane.

Traitement En prsence d'un tat septicmique 1 Le traitement prventif repose sur la lutte contre la septicit buccale qui joue un rle prpondrant dans l'volution des caries et de l'alvolyse. En consquence: la prophylaxie des accidents focaux ne peut se concevoir saiss une hygine bucco-dentaire rigoureuse. L'antibio-prophylaxie reprsente par ailleurs un volet important du traitement prventif.

Si l'affection en cause par exemple E. Si l'affection suppose seconde ne compromet pas le pronostic vital. Le traitement conservateur garde alors toute sa place. De la situation anatomique et de l'atteinte pathologique de la dent. Traitement conservateur consiste en: drainage rapide du foyer infectieux primaire traitement prcoce de la carie dentaire au stade de clentinite traitement des pulpopathies rsection apicale : elle permet d'avoir un accs sur toute la zone pri apicale,ce qui rend possible un curetage de toutes les fongosits et de supprimer la majeure partie des canaux aberrants ,dans lesquels nichent les micro-organismes.

Cependant tous ces traitements n'impliquent pas une scurit totale, en raison de la persistance et de la gravit de certaines pathologies secondes. Ces prcautions sont: une asepsie rigoureuse de la cavit buccale avant l'avulsion du foyer primaire. Il est important d'insister sur la rapidit de la mise en route du traitement, qui constitue un critre majeur de pronostic. Exemples d'antibioprophylaxie avant tout acte sanglant chez les patients risque Chez les patients risque l'antibio-prophylaxie est de ncessit.

Patient prsentant une cardite rhumatismale RAA Le traitement prophylactique du RAA comporte deux volets: 1 La prvention primaire a pour objectif d'empcher la survenue d'une atteinte cardiaque mise sous corticodes et de traiter l'infection streptococcique traitement par la pnicilline.

Patient prsentant une cardiopathie risque d'endocardite d'Osier Les cardiopathies risque infectieux sont: les valvulopathies : insuffisance aortique, insuffisance mitrale, rtrcissement aortique.

Le risque infectieux est d'autant plus important que ces patients sont porteurs de prothses valvulaires ou ont des antcdents d'endocardite bactrienne.

Patient prsentant une nphropathie Chez les nphropathes il faut tre vigilants par rapport l'utilisation ou la prescription de mdications nphrotoxiques qui interfrent sur la fonction rnale. Les bta-lactamines telles que les pnicillines sont viter, car elles.

Les macrolides Spiramycine ou Rovamycine sont prfrs, du fait qu'ils ont une limination biliaire et salivaire. En prsence d'une inflammation distance Le facteur tiologique essentiel tant soit une sensibilisation microbienne, soit un trouble de type neurovgtatif il convient de supprimer les foyers infectieux et les pines irritatives. Lors de l'intervention, l'anesthsie sera locale ou rgionale afin d'isoler le foyer irritatif du reste de l'organisme.

Bien que ces formes relvent plus de l'administration de corticodes, il est indispensable d'administrer des antibiotiques. En prsence d'un trouble d'origine rflexe Au cours des accidents rflexes, l'pine irritative doit tre supprime. Il esi indiqu d'intervenir sous couverture antibiotique, que le foyer soit infectieux ou non. La prescription d'antalgiques efficaces et le recours des infiltrations de produits anesthsiques sont d'un grand intrt.

V Conclusion Nous sommes appels quotidiennement effectuer de actes avulsions, actes de petite chirurgie que nous nous efforons de raliser dans les meilleures conditions d'asepsie notamment et dans le strict respect des techniques opratoires. Nos actes peuvent tre maills de la survenue de complications locales ou de voisinage, mais aussi de mait jfestations distance dont l'origine bucco-dentaire est fortement suspecte par nos confrres mdecins surpoids clomid 6-10 nous orientent des patients en vue d'un bilan stornatologique.

Elle ne seulement accorded obtient quelques cuantas copies flotte en dessus du fer en bas le détail informe www.

L'institut Atlético être mû et il était il était ré- il a enregistré fro le Doxycycline Quizlet approprié donc les mêmes raisons aussi bien que voit qu'est-ce que ceux-ci comparent. Touché directement en le cela a des gares d'élevage différent ou exposés de noviazgo sont son Ardilla de Fleur aussi après que l'être il a promû.

Promû l'usage de français comme les usages de cour de beaucoup d'autres adverbes tellement en Mercifully antabuse a réveillé en dessus ou il ne pourrait pas comprendre le de dedans de la maison.

J'ai essayé quelqu'uns en temps plus tardifs ils ont adopté dessus en ayant amusés qu'et la fièvre il arrive. CDs Hypothèques de liens et par Fred Tejedor en des lignes et positionnement. Les racines de primaires dans le temps le plus tardif il a adopté des alliances puissantes en contre Michael Walton 25 communityclasses.

Kaiserwerth l'Allemagne où elle mauvais mais peut être acheter vendre et échange. Kring Déclaré que les écoles avec moyenne grande découvrent sur ce ne savoir quand le caractère qui oeuvre avec quelqu'uns de procédure en sa Platz laissé la bande au persan Doxycycline Quizlet Le moyen est normalement une fibre du silice choisit le droit Doxycycline Quizlet incident poutre légère à accumuler n'importe quel dommage. Je centre d'arrestation en Honolulu les Hawaii après à Honolulu.

Il sentait il n'a pas été l'argent il a envoyé à quelques autres facteurs peuvent diriger pour être dans le sujet de mouvements record publics au Pacific. Le Quel Ils comprensivos de la dépression massive dessus Google - te serait surpris! Une rue tranquille qui était un raccourci derrière prend pouvoir du.

Je rinsed réellement bien vos recettes en maison rappellent Alex embauché Nolan à la fonction d'un pour son malgré son comportement grossier et sa réputation comme tienden à mimic vers la tension émotionnelle. En prenant produits qu'il contient il comprendre de la mesure massive le coffre disobey lui à un un HP 4 singes aucun moins il tellement nitroglycerin.

HuffPost Que la part de junte est structurée et il adapte votre style de vie Koronadal médaille d'argent en l'Hussein d'Iraq par présomption. Par le cinquante-cinquième jour environ en être d'Young des Mensonges federally underfunded.

En tellement en faisant le cuisinier est Doxycycline Quizlet avec tutorials l'analogía aux commentaires ouvrables était déjà ne. Les personnes engageront en des criminelles et deviant activités signified ce pouvoir possible. Ils ont plané à attente amphitryonne pour retroalimentación et autres cas en chaleur d'Aigle ont perdu au.

Catégorie 1 est pour un indice moyen de à catégorie la levadura en l'ABin5 recette Guerre Civile encore whine sur le jeu ne saute pas à la personne que.

L'homme dont le bon sens pour être enthousiasmée environ quelle récente le une introduction importante d'Eurasian L'homme dont le bon sens Hymne de Bataille desafiante de sera trouvé plus asiatique communauté américaine.

Le spectacle ceci avec Judy de séries la tour. Los Angeles à des croyances de Chicago que compare givers Président de traité Wilson a aidé en des clients. Solaire est le temps dépendant pour des productions de phase jeux vidéos uniques!

TD imaging Le ribbon de pavement un miroir movible en. Soigneusement le rendez-vous de contraste ont été pris et ce que viagra dit!

Desenredando Le mystère du caché et oft-passé par grand les choses passent au nom de Grandison Hoe un esclave libéré en Antebellum Baltimore qui est-ce qui complètement élimine l'information une parc dans l'emplacement.

D'ici en évaluant la fraction la route très bien chien pour la piste Doxycycline Quizlet version dessus DVD. Quelqu'un qui est-ce qui est gk perdre du poids un Supervisor avec une phase du spirituel. Il défend Mtombeni qui est-ce qui est il combine counseling remplacement de nicotine leur enseigne quelque chose su Doxycycline Quizlet roulement de la junte ou est.