Regime alimentaire apres operation dpc zimbabwe

En cas de stase gastrique, le traitement s'appuie d'abord sur des règles hygiéno-diététiques simples fractionnement des repas, réduction de leur teneur en fibres et la prescription de prokinétiques. Dans cette classe, le bétanéchol [ 21 ] et le cisapride [ 22 ] seraient les plus efficaces. Dans le travail d'Hocking et al. L'érythromycine a été proposée pour traiter les gastroparésies diabétiques sévères par le déclenchement dose-dépendant de contractions antrales [ 23 ].

Dans les stases gastriques majeures, avec symptômes quotidiens et retentissement nutritionnel important, certains auteurs discutent la totalisation de la gastrectomie qui, dans leur expérience, amène un bénéfice fonctionnel et nutritionnel notable au prix d'une morbidité faible et d'une mortalité nulle [ 25 ]. L'indication ne doit être posée qu'après étude approfondie de la motricité afin d'éviter de totaliser la gastrectomie dans une gastro-jéjunostomie sur anse en Y lorsque le trouble moteur siège sur l'anse montée.

Les résultats encourageants de certaines équipes [ 26 ] n'ont pas été observés par d'autres [ 27 ]. La diarrhée est l'un des symptômes les plus gênants après gastrectomie. Elle compliquerait plus volontiers les gastrectomies totales et les gastrectomies partielles de type Billroth II que celles de type Billroth I. Elle est habituellement intermittente, liquide, parfois impérieuse et explosive et survient surtout dans les 2 heures suivant le repas.

Certaines de ces hypothèses sont discutées. Après gastrectomie totale, l'accélération constante du mesure hygieno dietetique diabete type 1 des aliments dans le grêle a été remise en cause. Pellegrini et al. L'intolérance au lactose secondaire à la gastrectomie peut être également parfois une explication aux épisodes diarrhéiques.

Ce diagnostic doit être porté avec prudence. La présence de bile dans la partie basse du moignon est une situation habituelle.

Des érosions du moignon sont une constatation classique après gastrectomie distale chez des patients asymptomatiques, et un érythème intense est d'observation quasi constante [ 30 ].

Lorsque l'endoscopie est normale ou révèle des lésions peu sévères, aucune méthode n'a une validité diagnostique suffisante. Les explorations scintigraphiques, avec marquage biliaire, ont montré la réalité d'un important reflux grêlo-gastrique, tout particulièrement après montage de Billroth II [ 31 ]. Le diagnostic est probable lorsque l'endoscopie découvre, devant des douleurs et des vomissements bilieux, une muqueuse oedématiée, friable, parfois hémorragique.

Le traitement classique repose sur les prokinétiques ou le sucralfate. Dans les formes sévères, le montage peut être revu avec confection d'une anse en Y selon Roux. Ce montage corrige le reflux grêlo-gastrique [ 31 ] mais expose à une stase, comme nous l'avons vu plus haut. Ils sont l'autre grande conséquence délétère des gastrectomies, altérant la qualité de vie post-opératoire.

Le poids d'un gastrectomisé, surtout lorsque la gastrectomie est totale [ 2 ], est toujours très inférieur à la normale. Bradley et al. Plus les conséquences nutritionnelles de l'intervention sont importantes, plus le sujet est fatigué et incapable de reprendre une activité normale [ 3 ]. Les études du fonctionnement du tube digestif après gastrectomie totale ont abouti à des résultats différents selon la méthode d'étude utilisée.

Botox avant apres csp vacances

Avec la méthode des bilans, Bradley et al. Pour ces auteurs, l'amaigrissement au cours de la gastrectomie est dû avant tout à un défaut d'apport. Ce défaut d'apport peut être favorisé par le syndrome du petit estomac sensation de plénitude gastrique post-prandiale, plutôt précoce, nécessitant le fractionnement des repas mais également par les éventuels symptômes post-prandiaux, type dumping syndrome, qui amènent le malade à limiter ses apports pour prévenir leur apparition.

Avec la technique du repas de Lundh, repas homogénéisé d'épreuve d'un volume de mL, Kiekens, dans un travail ancien [ 33 ], a abouti à des conclusions différentes en montrant que, par rapport à la situation d'un intestin grêle normal, l'accélération du transit intestinal et l'insuffisance des enzymes pancréatiques entraînaient une maldigestion et une malabsorption notables, avec une correction seulement très partielle par le côlon sous-jacent.

L'accent est mis actuellement sur cette insuffisance pancréatique fonctionnelle secondaire à la gastrectomie avec réduction significative du volume de la sécrétion pancréatique stimulée et baisse des concentrations trypsique, lipasique et amylasique dans le suc pancréatique [ 34 ].

L'insuffisance en enzymes pancréatiques est aggravée par leur dilution dans le chyme abondant lié à l'arrivée mal contrôlée des aliments et des liquides du repas dans le grêle supérieur et par l'appel d'eau d'origine osmotique qui en résulte.

La maldigestion peut être également favorisée par l'hypomotricité vésiculaire aboutissant à une chasse biliaire incomplète et désynchronisée par rapport à l'arrivée du repas [ 3536 ].

Des signes d'ostéoporose ou surtout d'ostéomalacie, à l'origine de douleurs osseuses, ont été rapportés après gastrectomie partielle et plus encore gastrectomie totale.

Ces variations de prévalence s'expliquent à la fois par la méthode diagnostique utilisée pour identifier les anomalies de la trame osseuse et la longueur du suivi post-opératoire. Les manifestations osseuses n'ont jamais été rapportées avant la sixième année post-opératoire et surviennent en général au delà de la dixième année post-opératoire, plus précocement chez les sujets les plus âgés de sexe féminin.

Les études morphométriques de la trame osseuse après gastrectomie ont montré une diminution du volume ostéoïde par rapport à des témoins appariés pour l'âge [ 3738 ]. La réduction de l'apport en calcium et de son absorption du fait de la stéatorrhée et la carence en vitamine D par défaut d'apport et d'absorption sont les explications avancées. Des altérations osseuses peuvent également s'observer en dehors d'un trouble de l'absorption du calcium. La vitaminothérapie D avec ou sans supplémentation calcique est logiquement proposée avec des résultats variables.

Elle est en général peu symptomatique. Elle est due à la suppression de la zone productrice de facteur intrinsèque nécessaire à l'absorption de la vitamine B12, mais elle peut être aussi la traduction d'un apport insuffisant en vitamine B12 et en folates. La suppression de l'acidité gastrique réduit la solubilisation des sels de fer, préalable majeur à leur absorption.

Une perte régulière de fer au niveau d'une gastrite intense du moignon est également possible, aggravant la situation. Elle a été beaucoup moins étudiée qu'après gastrectomie.

La principale indication de la DPC est le cancer du pancréas, et l'évolution post-opératoire est d'abord dominée par celle de la maladie causale [ 40 ]. La morbidité de la DPC a donc surtout été étudiée à court terme avec une attention particulière pour les fistules ou les ulcères anastomotiques [ 404142 ].

Dans la DPC classique intervention de Whipplela résection emporte le bloc duodéno-pancréatique céphalique et la moitié distale de l'estomac. Une vagotomie tronculaire est souvent réalisée pour prévenir la survenue d'ulcères anastomotiques gastro-jéjunaux. Une anastomose pancréatico-gastrique est actuellement souvent proposée à la place d'une anastomose pancréatico-jéjunale classique pour réduire le risque de fistule pancréatique [ 43 ].

Comme après gastrectomie, les malades peuvent souffrir de l'arrivée mal régulée du repas dans le grêle. L'étude de Yeo et al. Pour prévenir ces troubles de la vidange, des modifications de l'intervention de Whipple ont été envisagées pour modifier au minimum l'anatomie normale.

Toutes les séries n'obtiennent cependant pas des résultats favorables [ 50 ]. La résection de la partie droite du pancréas, qui contient la majorité des acini, est-elle susceptible d'induire une insuffisance pancréatique exocrine?

Cependant, la vidange gastrique rapide des composants du repas du fait du montage, l'absence de fragmentation des éléments solides les plus gros du fait de la résection antrale, et la dissociation du lieu d'arrivée dans le jéjunum des composants du repas et des sécrétions bilio-pancréatiques exposent à une maldigestion.

Enfin, une réserve fonctionnelle acineuse suffisante après DPC n'existe que si le parenchyme restant est sain. Plusieurs études ont montré que l'insuffisance pancréatique fonctionnelle post-opératoire immédiate, attribuée à une obstruction partielle de l'anastomose pancréatique [ 52 ], régressait spontanément avec le temps, surtout lorsque la DPC était réalisée pour ampullome [ 535455 ].

La supplémentation par des enzymes pancréatiques est logique. Dans les DPC avec conservation du pylore, une supplémentation avec des gélules à délitement intestinal peut être inefficace en raison d'une stase prolongée des gélules dans le moignon gastrique [ 58 ].

L'exérèse pancréatique comporte aussi logiquement un risque accru du diabète, particulièrement si le pancréas est préalablement lésé comme lors de la pancréatite chronique.

Le risque existe au cours des DPC même s'il est très inférieur à celui observé au cours des spléno-pancréatectomies caudales. Même si les indications de la chirurgie dans la pancréatite chronique ne sont pas bien codifiées, il est maintenant admis que la douleur est une mauvaise indication de résection, car il est impossible de dire si la douleur trouve son origine dans la partie droite ou gauche du pancréas, et les lésions péri-nerveuses peuvent laisser des douleurs séquellaires même après pancréactectomie subtotale.

Il faut donc systématiquement préférer les interventions de dérivation quand les canaux pancréatiques sont dilatés. Cette efficacité a permis d'obtenir chez 2 malades sur 3 un gain pondéral post-opératoire important et une reprise de l'activité professionnelle [ 56 ]. Les conséquences fonctionnelles d'interventions lourdes comme les gastrectomies ou la DPC doivent être prises en compte car elles influencent significativement la qualité de vie post-opératoire.

Lorsque deux interventions sont possibles, le choix doit se porter sur celle qui offre le meilleur confort digestif post-opératoire. Il faut sans doute ainsi ne pas envisager la gastrectomie totale de principe dans tous les cancers gastriques mais préférer la gastrectomie subtotale pour les cancers développés dans l'estomac distal [ 2 ]. De même, la DPC avec conservation du pylore offre un bénéfice fonctionnel qui la rend séduisante par rapport à la classique intervention de Whipple à chaque fois qu'elle est possible.

Chronic morbidity after ulcer surgery. Gastrointestinal Disease. Pathophysiology, Diagnosis, Management. Fifth edition. Total or subtotal gastrectomy for gastric carcinoma? A study of quality of life. World J Surg ; Quality of life of patients with gastric adenocarcinoma after curative gastrectomy. Quality of life following radical surgical treatment of gastric carcinoma. Relationship between gastroesophageal reflux and gastric emptying after distal gastrectomy. Am J Gastroenterol ; Gastric emptying of solid food in normal man and after subtotal gastrectomy and truncal vagotomy with pyloroplasty.

Gastroenterology ; Gastric emptying and post-prandial symptoms after Billroth II resection. Surgery ; Alterations in gastrointestinal emptying of 99m-technetium labelled solids following sequential antrectomy, truncal vagotomy and Roux-Y gastroenterostomy. Ann Surg ; Prog Basic Clin Pharmacol. Elevation of plasma neurotensin in the dumping botox marrakech prix dentrée. Clin Sci ; J Clin Gastroenterol ; Roux-Y stasis syndrome after gastrectomy.

Am J Surg ; Human gastric and jejunal transit and motility after Roux gastrojejunostomy. Gastric emptying after Roux-en-Y and Billroth-I gastrectomy depends on viscosity of meal and contractile patterns of small intestine in dogs. Dig Dis Sci ; Br J Surg ; Role of vagal dysfunction in motility and transit disorders of jejunal Roux limb after Roux-en-Y gastrojejunuostomy.

Inversion of slow-wave frequency gradient in symptomatic patients with Roux-en-Y anastomoses. Effects of various prokinetic agents on post- Roux-en-Y gastric emptying. Experimental and clinical observations. Cisapride in treatment of Roux-en-Y syndrome. Erythromycin and other macrolides as prokinetic agents. Erythromycin accelerates gastric emptying after pancreaticoduodenectomy. A prospective, randomized, placebo-controlled trial. Completion gastrectomy for refractory gastroparesis following surgery for peptic ulcer disease.

Long-term follow up with subjective and objective parameters. Gastric pacing improves emptying and symptoms in patients with gastroparesis. Human gastric myoelectric activity and gastric emptying following gastric surgery and with pacing. Intestinal transit of food after total gastrectomy and Roux-Y esophagojejunostomy.

Lactose malabsorption and post gastrectomy milk intolerance, dumping and diarrhea. Gut ; Symptomatic significance of gastric mucosal changes after surgery for peptic ulcer.

Nutritional consequences of total gastrectomy. Digestion et malabsorption des graisses et des protéines chez le sujet normal et après gastrectomie. Act Medica Belgica Editors Maldigestion after total gastrectomy is associated with pancreatic insufficiency.

Au préalable, le médecin anesthésiste peut être amené à réaliser une anesthésie péridurale en placant un cathéter de péridurale au niveau du dos, de façon à traiter le plus efficacement. Le retour à domicile sera décidé en accord avec votre chirurgien. Sauf exception, un drain ne cause pas douleur majeure. Son ablation peut être légèrement douloureuse. Il nécessite donc un dépistage au cours de votre hospitalisation, un traitement personnalisé et un suivi rigoureux tout au long de votre vie.

Dans la majorité des cas, aucun régime ne sera nécessaire. Dans cette situation un régime normal sera repris au bout de quelques semaines.

Tumeurs du pancréas

Les opérations du pancréas sont des interventions qui peuvent entrainer un certain niveau de fatigue surtout en cas de chirurgie par voie ouverte, ou en cas de complication postopératoire. Parlez-en à votre chirurgien. Dans le cadre de la chirurgie du pancréas, la coelioscopie est devenue un standard pour la pancréatectomie gauche.

La chirurgie ouverte est toujours un standard pour ces cas. Chirurgie du Foie, du Pancréas et de la Vésicule. Prendre rendez-vous en ligne.

Télécharger la fiche d'information sur les Tumeurs du pancréas. Aller au contenu principal. Tumeurs du pancréas.