Amaigrissement chat été 42

Tout comme les humains, les chats peuvent être atteints de diabète au fil des années. Le chat commence à perdre du poids, à boire et à uriner beaucoup. Mais il est important de faire des analyses et de détecter le taux de glucose dans le sang pour être fixé. Humains comme animaux sont autant victimes de tumeurs. Les vieux chats ne sont pas épargnés par les troubles articulaires.

Ils sont atteints de lésions articulaires dégénératives. Ils ont du mal à se déplacer, émettent des gémissements et ne peuvent plus se lever. Mais elle peut aussi apparaître de manière isolée et ne se manifester par aucun signe. Nous avons adopté un chat abandonné il y a 4 ans, il doit avoir 16 ans. Il souffrait d' asthme et avait parfois des crises de toux mais il était traité à la cortisone ce qui le soulageait.

Il souffrait aussi d' arthrose avec un autre traitement qui remplaçait la cortisone. Tout allait bien sauf son poids. Il avait grossi de gr. Il y a 4 jours tout allait bien jusqu'au soir ou brusquement il n a plus voulu aucune nourriture ou eau, n' urinait plus et ne bougeait plus.

En observation à la clinique, son état en 3 jours est passé par des améliorations et des rechutes. Il a été sondé, perfusé, analyses et radios n'ont rien décelé. Le 4eme jour nous avons dû prendre la décision de l' euthanasie Il n' urinait plus, refus de nourriture, immobilité et surtout des cris ou gémissement comme un appel au secours. La vétérinaire n' a pas trouver l' origine mais à pensé à un problème cérébral. Il nous à bien reconnu, nous ne comprenons pas Mon chat approche les 17 ans.

Il souffre aussi depuis deux ans d'une inflammation chronique du museau, d'abord traitée à la cortisone, puis pour éviter l'accoutumance, par un corticoïde local en fait un collyre que je lui mets dans le museau. Jusque là tout va bien mais depuis un certain temps il boîte, a du mal à retomber à cause de sa patte arrière gauche notamment. Il souffre lorsque je lui replie. Cela fait plusieurs semaines et cela s'est aggravé ces derniers jours.

S'agit-il d'arthrose, d'un problème neurologique ou autre? Bien entendu il va retourner voir son véto mais la question que je me pose c'est : y-a-il urgence? Depuis semaines environ j'ai remarqué de légers tremblements intermittents des pattes avant de mon chat lorsqu'il est en position debout immobile. Aussi parfois ses pâtes lâchent et on dirait qu'il tombe. Ce matin ça lui est arrivé et ensuite il a couru très rapidement je ne l'ai jamais vu courir comme ça pour entrer à la maison. J'ai consulté vendredi dernier.

Le véto a prescrit des anti-inflammatoires. Mon chat a 6 livres à perdre et il a 14 ans. J'ai fait beaucoup de recherche mais on parle surtout des pattes arrières du chat. Je trouve que la véto l'a pas étudié plus qu'il ne le faut. Elle donne les anti-inflammatoires "pour voir'" si ça va réduite les tremblements. J'aimerais savoir qu'elles autres problèmes pourraient être associées à tout ça. J'ai écrit un peu plus tôt L'alimentation du chat incluant des denrées animales, cela implique un apport conjoint inévitable en phosphore.

C'est pourquoi il est difficile d'obtenir une alimentation adaptée à la physiologie du chat, mais permettant prise de poids antiépileptique une réduction du phosphore telle que celle que l'on essaie d'atteindre en médecine humaine pour les diètes rénales de l'homme [ 4 ].

Dans une étude concernant la population féline du Royaume Uni, l'IRC était considérée comme la première cause de décès des chats de plus de 5 ans [ 9 ]. Néanmoins la maladie peut apparaître chez de très jeunes animaux notamment en cas de malformation [ 7 ] bien que cette situation soit moins fréquente.

On a démontré une prédisposition raciale pour le maine coonl' abyssinle siamoisle bleu russe et le burmese [ 10 ]. L'insuffisance rénale chronique est l'une des causes de décès les plus fréquentes chez les vieux chats domestiques [ 11 ][ 12 ]. Par exemple, une perte de poids progressive chez un chat souffrant auparavant d'obésité, et qui n'est pas régulièrement pesé, pourra ne pas être vue, ou même être prise pour une "régulation" de l'appétit.

De même une perte de masse musculaire, avec une ossature plus proéminente pourra être vue comme peu importante, si l'animal est âgé et que son propriétaire pense qu'il est normal d'observer une dégradation de l'état corporel et de certaines fonctions digestion, émonction etc. À ce titre, il est donc très important de favoriser une approche préventive afin de transmettre les connaissances de bonnes pratiques de suivi de la santé du chat, qu'il s'agisse du suivi médical ou de l'observation du chat.

Les déclencheurs d'une IRC sont multiples. Toute maladie ou traumatisme susceptible de créer une lésion irréversible dans le tissu rénal glomérules, tubules, interstitium, voies urinaires, etc.

La lésion rénale primaire la plus fréquente est cependant la néphropathie tubulo-interstitielle chroniqueidiopathique, c'est-à-dire une inflammation tubulo-interstitielle, sans que la cause initiale soit déterminée [ 7 ]. Suite aux lésions primaires, en raison de mécanismes de compensation et de réparation tissulaire activés par ces lésions, un tissu fibreux se forme progressivement au sein du parenchyme rénal, venant remplacer les néphrons sains par un tissu fibreux non fonctionnel.

D'autre part, les mécanismes de compensation voir ci-dessous peuvent à leur tour engendrer d'autres lésions rénales, entretenant un cercle vicieux.

La maladie n'est cliniquement visible qu'à un stade avancé, quand plus des deux tiers de la masse rénale initiale sont déjà perdus. Avec la perte de fonction des néphrons — les unités fonctionnelles de construction du rein — la capacité de filtration des glomérules rénaux le taux de filtration glomérulaire diminue, et la capacité à éliminer les déchets également.

Le rein élabore les urines par filtration du sang en regard des glomérules. Cette urine primitive passe ensuite par les tubules rénaux et le canal collecteur pour devenir l'urine définitive qui se dirigera vers le bassinet rénal, les uretères, la vessie et l'urètre pour être évacuée. Les tubules vont sécréter diverses substances dans les urines, et certains composés urinaires qui ont cellulite kefir lait filtrés ou sécrétés comme le glucose ou le sodium seront réabsorbés en plusieurs étapes.

L'ensemble de ces transports permet notamment de créer des mouvements d'eau qui au final permettent de produire une urine définitive, plus concentrée que l'urine primitive sortant du glomérule, du fait que la majorité de l'eau qu'elle contenait après filtration, a été réabsorbée par le rein, et remise en circulation dans domain overrides sang.

Le maintien de la pression artérielle est donc essentiel entre autres au processus de filtration et à l'élaboration des urines. Suite à une perte de tissu rénal, les néphrons restant déclenchent une activation du SRAA et deviennent des "super-néphrons": lls augmentent leur capacité de filtration, en compensation de la perte d'activité des autres néphrons. Une valeur élevée d' urée et de créatinine dans le sang urémie indique un défaut du débit de filtration glomérulaire, qui résulte en l'accumulation de déchets appelés toxines urémiques comme le phosphore notamment provoquant entre autres des troubles digestifs:.

La perte de néphrons et celle liée du nombre de canaux ioniques à sodium conduit à une chute du gradient de concentration des urines dans le rein. Mais cette concentration progressive des urines étant le déclencheur de la réabsorption d'eau dans les tubules distaux et — en présence d' ADH — dans les tubes collecteurs, la conséquence est la perte excessive d'eau par la production d'une urine qui n'est pas assez concentrée, et ainsi une déshydratation, aggravée par les pertes de liquide dues aux vomissements [ 21 ] et à la diarrhée.

La dilution excessive des urines est par ailleurs un facteur pouvant favoriser la multiplication d'éventuelles bactéries, donc la survenue d'infections du tractus urinaire, pouvant à leur tour aggraver davantage les lésions d'IRC. Une conséquence de la capacité diminuée du rein à excréter certains acides organiques ou minéraux, ainsi qu'une perte excessive d'ions bicarbonate est la survenue d'une acidification excessive du sang acidose métabolique [ 10 ].

La diminution de la natriurèse excrétion de sodium associée à l'activation du système rénine-angiotensine-aldostérone favorise la rétention hydro-sodée et l'hypertension artérielle systémique. La perméabilisation des glomérules déclenche une perte excessive de protéines dans les urines, qui, outre la perte de masse musculaire, crée une aggravation des lésions rénales, ainsi qu'une perte de l'activité antithrombine III et un risque de formation de thrombi thrombo-embolie pulmonaire, AVC, coagulation intravasculaire disséminée, etc.

Les lésions rénales limitent la capacité du rein à produire l'érythropoïétine, et engendrent progressivement une diminution de plus en plus sévère de la quantité de globules rouges circulants anémie. D'autres mécanismes favorisent également la survenue de l'anémie inflammation chronique, surinfections etc. Des infections bactériennes sont fréquentes chez les chats insuffisants rénaux.

Elles peuvent donc être une cause ou une conséquence de la maladie [ 1 ]. La chute de densité urinaire est un facteur prédisposant. Les principaux signes cliniques de l'IRC chez le chat, qui peuvent apparaître seuls ou en combinaison suivant le stade de la maladie, sont. Les signes cliniques de l'IRC apparaissent progressivement dans la plupart des cas - contrairement au cas classique de l' insuffisance rénale aiguë - sur plusieurs semaines, mois voire plusieurs années Cette évolution insidieuse peut ainsi très facilement passer inaperçue aux yeux des propriétaires, en particulier si leur animal n'a pas de suivi médical régulier à l'âge adulte, et ainsi fortement retarder le diagnostic et la prise en charge.

Cependant il arrive souvent qu'une insuffisance rénale chronique soit mise en évidence suite à une brusque dégradation des signes cliniques crise d'Insuffisance Rénale Aiguë-ou IRA- sur fond d'IRCet devienne ainsi flagrante pour le propriétaire du chat.

Ceci est par exemple le cas lorsqu'un calcul vient obstruer l'uretère de l'un des deux reins alors que le second est déjà sévèrement touché, ou quand une hyperthyroïdie commence à être traitée, ce qui abaisse soudain le débit de filtration glomérulaire [ 7 ] qui est majoré par l'excès d'hormone thyroïdienne maladie rénale occulte démasquée par le traitement de l'hypertrhyroïdie.

La palpation rénale peut permettre d'évaluer la taille, la forme et la consistance des reins, toutefois, cet examen, comme en atteste une étude du JAVMA, ne présente que peu de fiabilité et ne saurait remplacer les examens d'imagerie, en particulier l'échographie [ 27 ]. Des minéralisations des tissus mous peuvent également être observées autre part, notamment en région sous-pleurale. Chez les chats fortement amaigris, ou dans le cas d'épanchement liquidien dans l'espace rétropérinéalle contraste abdominal peut être diminué.

L'urographie intraveineuse peut permettre de visualiser les voies urinaires, par injection d'un produit de contraste p. Cet examen est indiqué notamment pour la recherche d'une obstruction des voies urinaires, par des urolithiases par exemple, et de visualiser une éventuelle distension de la cavité pyélique qui en résulte hydronéphrose [ 28 ].

L'échographie permet de visualiser plus finement l'architecture du parenchyme rénal. Outre les modifications de taille et de forme, on peut détecter des kystes rénaux, des malformations, des lésions inflammatoires ou tumorales, des urolithiases, etc.

Amaigrissement chat été 42

Néanmoins, si l'échographie peut permettre d'identifier des lésions rénales, elle ne permet pas forcément d'en identifier la cause [ 28 ]. Au moyen de l' échographie doppler pulséeon peut aussi mettre en évidence des anomalies vasculaires [ 29 ][ 30 ]. La biopsie rénale n'est pas utilisée en routine, mais peut être indiquée dans certaines circonstances — par exemple chez de jeunes animaux présentant des signes de néphropathie pour détecter une amyloïdose [ 7 ] ou une glomérulopathie.

La tomodensitométrie et l' IRM permettent toutes deux une très bonne reconnaissance des détails, mais en raison de leur coût élevé et de leur disponibilité limitée, ces dernières ne sont pas employées en routine [ 28 ]. L'analyse d'urine est indispensable en cas d'IRC du chat, et fait presque partie intégrante de l'examen clinique aux yeux du néphrologue.

Les urines sont idéalement prélevées par cystocentèse ponction à la seringue de la vessie à travers la paroi abdominale afin de ne pas fausser les résultats des examens. Il est classiquement considéré qu'une perte de deux tiers de la masse fonctionnelle du rein environ, précède l'apparition d'une chute de la densité urinaire moins de 1, chez le chatmais ceci reste une simplification [ 31 ]. Cette évaluation n'est pratiquée que sur un animal cliniquement stable et non sur un animal en crise d'insuffisance rénale aiguë.

L'évaluation du stade du patient n'est pas figée: le stade doit être régulièrement réévalué à chaque suivi. Récemment, il a été proposé d'intégrer le marqueur SDMA au système de stade [ 33 ] ce marqueur pouvant être plus sensible que la créatinine.

Le diagnostic de l'IRC est relativement aisé lorsque des signes cliniques sont présents. Cette étape ne pose en général pas de difficulté. En outre, devant toute crise d'insuffisance rénale aiguë, la question de savoir s'il existe une IRC sous-jacente dont la crise serait une manifestation, est posée.

Les signes cliniques cf supra permettent très souvent de faire la différence, car dans la plupart des cas d'IRC, ils sont apparus au fur et à mesure. Même s'ils n'ont pas été considérés comme importants par le propriétaire vomissements fréquents, amaigrissement etc.

Les examens complémentaires cf supra permettent ensuite aisément de confirmer ou infirmer les hypothèses. Ces causes sont fréquemment subdivisées en causes dites pré-rénales causes de modification de perfusion sanguine rénalerénales ou post-rénales obstacle à l'écoulement de l'urine.

Parmi les causes pré-rénales on peut citer, le choc hypovolémique, ou le choc septique. Dans les causes post-rénales d'IRA, on retrouve, outre l'obstruction des canaux urinaires par des calculs ou des tumeurs, des ruptures de la vessiedes uretères ou de l' urètre [ 32 ]. L'IRC étant irréversible l'objectif du traitement à défaut de pouvoir restaurer l'intégralité de la fonction rénale, est de ralentir l'évolution de la maladie en offrant des conditions de vie compatibles avec le bien être de l'animal.

Le creme minceur raffermissante poitrine est donc de diagnostiquer l'IRC au stade le plus précoce, tant que le rein a encore assez de capacité de réserve, et d'administrer des traitements visant à l'empêcher de mettre en place ses mécanismes délétères de compensation.

Simultanément, on essaie par des mesures diététiques en amont de diminuer les déchets que le rein devra éliminer — avant tout les composés azotés et les phosphates. Quand la maladie provoquera des signes cliniques comme des crises d'insuffisance rénale aiguë, ces derniers seront alors traités au cas par cas. Le fonctionnement du système Rénine-Angiotensine-Aldostérone SRAA joue un rôle décisif dans la régulation de la pression sanguine, du volume des fluides corporels et dans les équilibres électrolytiques.

Ces voies sont particulièrement actives chez le chat, ce qui explique peut-être le faible effet anti-hypertenseur de cette classe thérapeutique dans cette espèce, contrairement à ce qu'on zu rides yeux chez l'homme. Néanmoins, les IECA, permettent également de limiter la protéinurie en s'opposant à l'hypertension glomérulaire, qui est délétère pour les reins.

Ainsi leur utilisation reste indiquée en cas d'IRC avec protéinurie, même s'ils ne permettent pas totalement de contrôler la pression artérielle systémique.

Ils sont donc plus sélectifs que les IECA. Le telmisartan dispose d'un effet anti-hypertenseur possiblement plus efficace que le bénazépril [ 1 ].

La transplantation rénalebien que pratiquée depuis de nombreuses années chez le chat contrairement au chien, n'est possible que dans un faible nombre d'hôpitaux vétérinaires, avec diverses implications éthiques et financières. L'indication la plus fréquente est une insuffisance rénale chronique décompensée à un stade précoce, qui ne répond pas au traitement conventionnel sur certains points hématopoièse, maintien de la note d'état corporell'absence d'autres maladies graves myocardiopathie, hyperthyroïdie, infection des voies urinaires chronique, etc.

Les protocoles de dialyse [ 37 ]bien qu'étant de plus en plus disponibles en médecine vétérinaire, sont encore peu fréquemment pratiqués notamment en raison de leur coût.

Lorsque les signes cliniques de la maladie se manifestent, des épisodes d'insuffisance rénale aiguë peuvent survenir, caractérisés par une dégradation brutale de la fonction rénale, et par une aggravation brutale de l'état général. Le but est alors de tenter de restaurer la fonction rénale, autant que possible compte tenu du tissu irréversiblement lésé. Une fluidothérapie intraveineuse fait partie des mesures de première intention: les fluides ont traditionnellement été administrés de façon à provoquer une hypervolémie modérée et de restaurer le débit de filtration glomérulaire mais il n'est pas démontré qu'une surcharge volémique induise systématiquement une amélioration de la diurèse [ 38 ].

L'espèce féline étant particulièrement vulnérable à la surcharge hydrique, des pompes à perfusion sont couramment utilisées afin de contrôler la vitesse d'administration. Les protocoles de rétablissement de la diurèse font donc l'objet d'une surveillance stricte pesée de l'animal, mesure des fluides entrants et sortants, vérification de l'absence d'obstruction des voies urinaires.

Si nécessaire, un sondage urinaire à demeure peut être effectué [ 38 ]. Pour lutter contre la déshydratation, diverses mesures favorisant la prise de boisson alimentation humide, appétente, fontaine à eauet limitant les pertes hydriques maintien d'une température adéquate lors des épisodes de chaleur, traitement des vomissements et de la diarrhée, ou des inflammations du bas appareil urinaire.

Néanmoins, dans certaines situations, l'administration contrôlée par voie sous-cutanée, peut être envisagée. En cas d'acidémie, le traitement de cette dernière permet en général de restaurer la concentration en bicarbonates. Si nécessaire, on administre du bicarbonate de sodium ou du citrate de potassiumce dernier pouvant combler simultanément un manque de potassium.

Une alimentation riche en potassium et en magnésium est recommandée [ 26 ] ce qui est le cas de la plupart des aliments thérapeutiques destinés aux chats souffrant d'IRC.

On peut aussi utiliser le gluconate de potassium pour compenser un déficit en potassium K for cat ND. Le chlorure de potassium n'est pas recommandé en raison de son effet acidifiant par apport excessif de chlorures.

Toutefois, moins fréquemment une hyperkaliémie est possible et la kaliémie fait partie des paramètres fréquemment réévalués [ 35 ]. En cas d'acidémie, l'hospitalisation et la fluidothérapie sont fréquemment utilisée pour rétablir le pH et l'équilibre hydro-électrolytique.

Son diagnostic nécessite souvent plusieurs mesures en clinique, en raison de perturbations liées au stress chez le chat, susceptibles de faire faussement augmenter la pression artérielle lors de l'examen effet "blouse blanche" [ 40 ]. Si l'effet de diminution de la tension artérielle de ces médicaments ne suffit pas, on peut donner en plus un inhibiteur de l'enzyme de conversioncomme le benazeprill' énalapril ou le ramipril.

La seule administration d'un inhibiteur de l'enzyme de conversion ne conduit pas en général à une diminution suffisante de la tension artérielle, mais peut, jusqu'au stade III, ralentir l'évolution de la maladie [ 42 ]. Au stade IV, ces médicaments sont contre-indiqués de façon relative risque d'hypotensions brutales [ 7 ]. L'utilité d'une alimentation à faible teneur en sodium selon les recommandations du NRC, afin de réduire les risques d' hypertension artérielle [ 10 ] n'a pas été démontrée avec certitude, aucun lien avéré n'étant pour l'heure établi entre une alimentation hypersodée et des effets délétères sur la fonction rénale du chat âgé.

En outre, en raison de la stimulation de la prise de boisson liée à une alimentation hypersodée, cette dernière est susceptible de limiter le risque de développement de calculs vésicaux, urétéraux ou rénaux d'oxalates de calcium, par la dilution des urines qui en résulte [ 43 ]. Une administration par injections espacées est également possible. En dessous d'un certain seuil d' hématocrite des protocoles de transfusions sanguines de sang autologue ou hétérologue à défaut de donneur félin compatible, ou l'administration d'autres produits tels que l'oxyglobine, peuvent être nécessaires [ 44 ].