Regime pour combattre le cancer

Certains aliments regorgent de molécules anti-cancer dont la consommation quotidienne limiterait la croissance des cellules précancéreuses. Il faut plutôt miser sur une grande variété de molécules anti-cancer, consommées en grande quantité et de manière constante. Il faut aussi limiter les aliments pro-cancérigène ou ceux qui créent un milieu propice à la formation du cancer.

La prévention du cancer est donc possible jusque dans une certaine mesure. Enle Fonds mondial de recherche sur le cancer FMRC publiait un rapport comprenant 10 recommandations pour prévenir le cancer. Ce rapport est issu de la plus grande étude jamais réalisée sur le lien entre les habitudes de vie et le cancer. Pendant 5 ans, études ont été évaluées, de même que les facteurs de risque pour 17 types de cancers.

Les recommandations proviennent de 21 experts émérites qui ont collaboré avec oncologues. Les femmes qui souhaitent avoir des enfants devraient avoir un poids santé avant de tomber enceintes et éviter de prendre ou de perdre trop de poids durant leur grossesse. Avoir un poids santé, mais encore plus important, avoir un tour de taille santé peut réduire le risque de cancer.

Les recommandations alimentaires suivantes concernent autant les personnes qui souhaitent prévenir le cancer que celles qui en sont atteintes ou qui souhaitent éviter une récidive.

Voici comment les appliquer au quotidien. Les aliments anti-cancer sont ceux qui on un effet positif sur le développement des cellules cancéreuses. En général, cet effet positif est lié à leur teneur intéressante en molécules protectrices pour l'organisme.

Ainsi les fruits et légumes, les céréales complètes et les légumineuses devraient être consommés en quantité importante. D'autres aliments comme le curcuma, le thé ou le cacao ont, eux aussi, toute leur place pour lutter contre le cancer ou prévenir son apparition. On recommande de consommer au moins 5 portions g minimum de légumes et de fruits variés par jour. Les fruits et légumes contiennent de grandes quantités de substances phytochimiques, dont plusieurs antioxydants.

Les légumes féculents pomme de terre, patate douce, maïs, banane ne doivent pas être comptabilisés dans les 5 portions de fruits et légumes, mais ils ne sont pas à éviter pour autant. Ce sont les fruits rouges, les agrumes, les crucifères, les alliacés et la tomate. Les céréales complètes et les légumineuses contiennent des fibres alimentaires et ont une densité énergétique faible.

Elles rassasient donc davantage, ce qui contribue à maintenir un poids santé. En consommant à chaque repas des céréales entières ou des légumineuses, en plus des 5 portions de fruits et légumes, il est relativement simple d'atteindre 25 g de fibres par jour.

Les féculents raffinés comme le pain blanc sont dépourvus de fibres et sont à limiter. Voici un tableau des féculents raffinés à limiter et des féculents complets à privilégier. Elles sont très riches en fibres et en protéines et ont un index glycémique bas. Les légumineuses remplacent donc très avantageusement la viande et sont très économiques. Une quantité de g de légumineuses cuites correspond à une portion de viande g.

La biodisponibilité de la curcumine est faible, mais elle est grandement augmentée par la présence de poivre.

Quanto custa botox no bigode chines

Le thé noir et le thé vert proviennent de la plante Camelia sinensis. C'est seulement leur traitement après récolte qui donne un produit différent. Le thé noir a été fermenté, ce qui oxyde les molécules anti-cancer de la plante et détruit en grande partie leur pouvoir protecteur. Le thé contient des catéchines, des composés chimiques de la famille des polyphénols qui sont antioxydants. Les catéchines auraient plus particulièrement la capacité de bloquer l'angiogénèse, c'est-à-dire la formation de nouveaux vaisseaux sanguins autour de la tumeur cancéreuse.

Comme ces nouveaux vaisseaux apportent oxygène et nourriture pour la croissance de la tumeur, nuire à leur formation revient à empêcher la tumeur de croître. Mais le cancer est aussi un miroir où ne pouvons constater où nous en sommes, dans notre société, quant à notre rapport au corps et à la santé. Il est temps de reprendre le pouvoir et nos responsabilités face à ces questions de santé publique.

Le cancer est un terme très présent et familier dans notre culture et dans nos esprits. Voilà des questions qui passionnent les spécialistes de la santé depuis de nombreuses années mais qui terrifient également les patients atteints de cancer. Pourquoi moi?

Regime pour combattre le cancer

Pour lutter contre le cancer, il existe principalement deux approches, aux logiques très différentes. Elles doivent donc être éliminées. Est-ce vraiment la seule logique à adopter?

De plus en plus de patients et de thérapeutes se posent la question du pourquoi et du comment. Est-ce un hasard si un cancer se développe au sein de notre organisme?

Doit-on le dissocier de notre mode de vie, de notre histoire, de nos choix?

Alimentation

La maladie transmet-elle un message? Ou devons nous nous demander comment mieux nourrir, aider et soutenir notre corps dans cette lutte?

Nos cellules ne se nourrissent-elles pas de ce nous mangeons et buvons? Cette approche, qui dans mon point de vue est impérative, doit être massivement et de toute urgence diffusée aux patients. Notre capacité à guérir dépend directement de notre alimentation, notre capacité à tenir sur le long terme un traitement aussi lourd que la chimiothérapie aussi.

Amaigrissement cancer estomac age

Soyons ouverts et prenons le meilleur de chacune des approches! La médecine traditionnelle ne devrait pas se cramponner à ses seuls outils, et à son approche, pour garder la main sur la gestion de cette maladie mais elle devrait être ouverte et réceptive aux approches holistiques et alimentaires pour la guérison du cancer. Travailler main dans la main, pour le bénéfice du patient. Nous devons directement tout miser sur la prévention.

Tout comme cette vidéo inspirante des conférences TED: Manger pour faire mourir de faim le cancer.

Menu pour maigrir sans regime 5.2

Accueil Nutrition Alimentation et santé Cancer et alimentation : où sont les risques? Forum santé. Dossiers L'essentiel sur l'alimentation santé Bien manger pour être en bonne santé Les aliments santé Aliments santé Allégations santé et nutritionnelles Alicaments Probiotiques Les menus santé Des repas santé! Cuisson santé Préserver son capital santé Défenses immunitaires et alimentation Coeur et alimentation Os et alimentation Cerveau et alimentation Hormones et alimentation Bien-être et alimentation Fatigue et alimentation Sommeil et alimentation Stress et alimentation Déprime et alimentation Capital soleil et alimentation Vieillissement et alimentation Prévenir les maladies par l'alimentation Cancer et alimentation Diabète et alimentation Cholestérol et alimentation Alzheimer et alimentation Obésité et alimentation Intolérance au gluten Aliments à consommer avec modération Sel et santé Matières grasses et santé Alcool et santé Index Index - nutrition Services IMC.

Cancer du sein : un régime alimentaire sain pourrait réduire les risques de décès. Voir aussi. Le cancer du sein Cancer et alimentation La santé dans l'assiette Alimentation contre le cancer du sein Surpoids et obésité Recherche contre le cancer : congrès ASCO Your browser cannot play this video.

Ecrit par: David Bême Rédacteur en chef Doctissimo.