Regimen de francisco franco

Bien que monarchiste d'éducation, il est légaliste et se satisfait d'une république bourgeoise, conservatrice et maintenant l'ordre.

Civilisation : La guerre civile espagnole et le régime franquiste

Seuls les graves désordres régnant depuis en Espagne le font changer d'avis [ 7 ]. Au lendemain du premier tour des élections de févrierafin de garantir le bon déroulement du deuxième tour, Franco insiste auprès du chef de gouvernement et du président de la République pour qu'ils proclament l'état d'exception, ce que refusent les deux hommes qui s'en rapportent à Manuel Azaña à qui ils confient le pouvoir [réf.

Très vite, les désordres et la violence s'aggravent dans l'Espagne républicaine. Plusieurs officiers supérieurs s'impatientent et se concertent. Ils souhaitent pouvoir compter sur Franco mais celui-ci hésite. Sa lettre de mise en garde l'invitant à consulter d'urgence les officiers supérieurs, les seuls qui puissent empêcher la catastrophe, reste sans réponse.

C'est l'assassinat du monarchiste Calvo Sotelo par les jeunesses socialistes qui le fait finalement basculer. Pour Franco, la question est tranchée. Le soulèvement se produit dans la nuit du 17 juillet. La question de la signification de l'attitude de Franco et de l'interprétation à donner à ce soulèvement est controversée et reste encore un sujet de vives discussions politiques en Espagne [ 8 ].

Selon l'historien franquiste Ricardo de la Cierva [ 9 ] il s'agissait pour Franco de sauver l'Espagne du chaos [ 10 ]. Si Pio Moa a reçu le soutien de l'historien Stanley Payneil fut très fortement critiqué par de nombreux historiens académiques [ 8 ]. Tenant une position opposée, des historiens comme Marta Bizcarrondo soulignent le contexte européen qui existait depuis et la faible confiance que les socialistes espagnols pouvaient avoir en la démocratie.

Si aujourd'hui une majorité de la communauté historienne fait le lien entre la situation depuis et le soulèvement decela ne légitime pas pour autant à ses yeux le coup d'État de juillet.

Si l'unanimité n'existe pas encore sur les bilans établis, il faut distinguer le débat scientifique de ses extensions politiques et de sa perception par le grand public, la marche à la guerre est encore un enjeu de mémoire fort dans l'Espagne contemporaine [ 8 ]. La mort de Sanjurjochef historique de l'opposition monarchiste, et les échecs des généraux Goded et Fanjul à Barcelone et Madrid propulsent Franco sur le devant de la scène.

C'est à ce moment que les milices ouvrières principalement les anarchosyndicalistes de la CNTqui ne croient pas en la capacité du gouvernement à faire face, entrent en scène. Le conflit se transforme alors en une guerre civile. Au mois d'août, il lance un convoi naval à partir de Ceutaforçant ainsi le blocus établi par la République.

Jusqu'alors, Franco reste neutre sur la nature du régime qu'il entend donner à l'Espagne. Très vite, les excès surviennent. Le 1 er aoûtFranco confie à Juan Yagüe trois colonnes, chargées d'effectuer la jonction avec l'armée du Nord, en passant par l' Estrémadure.

Yagüe est un ancien camarade de l'Académie de Tolède. Alors que la presse internationale se scandalise, Franco félicite Yagüe, lequel menace Madrid en septembre. Parallèlement, le cabinet Giral chute, remplacé par celui de Francisco Largo Caballero. Alors que la guerre civile paraît devoir prendre fin rapidement, Franco décide, à l'étonnement général, de suspendre la marche sur Madrid.

Il détourne l'armée d'Afrique pour porter secours aux défenseurs de l' Alcazar de Tolède. De ce fait, il sacrifie un objectif militaire au profit d'un geste politique. La légende des cadets de l'Alcazar constituera l'un des éléments de la mythologie franquiste.

Il est ainsi avéré que Franco a refusé toute médiation durant la guerre, même celles émanant du Saint-Siège. Le 28la fonction de chef de l'État lui est adjointe par décret. Le 1 er octobreà Burgosil est investi des pleins pouvoirs.

L'évêque de Salamanque compare le Mouvement à une croisadeintroduisant ainsi un motif religieux jusque-là absent. Durant ce mois, les grandes puissances européennes, malgré les accords de non-interventions'engagent dans la guerre civile. En face, l' Allemagne nazie et l' Italie fasciste se rangent dans le camp de l'insurrection militaire en envoyant d'importants contingents d'hommes et de matériels. Le 26 avriljour de marché, une centaine d'avions de la légion Condor Luftwaffe procède au bombardement de la ville basque de Guernica, sans motif militaire autre que celui de terroriser une population acquise au gouvernement républicain.

C'est la première fois qu'une ville européenne est soumise à un tel traitement. Le 3 juinEmilio Mola meurt dans un accident, laissant Franco sans rival. À la tête de l'armée, avec le titre de généralissime, il prend peu à peu le contrôle de l'Espagne. Un manque chronique d'effectifs le pousse à enrôler de force dans les régions qu'il contrôle. Sur ce chiffre, un tiers demeurera dans l'armée, le reste constituant les futurs cadres du régime franquiste. La guerre civile se termine le 1 er avrilaprès la bataille de l'Èbre de juillet — octobrequi sonne le glas des espoirs républicains, et la conquête de la Catalogne février Il impose alors une dictature empirique sur les principes du national-catholicisme.

Les démocraties ne tardent guère d'ailleurs à reconnaître le nouveau régime et la France envoie le maréchal Pétain comme premier ambassadeur dès le défilé de la victoire à Madrid.

Francisco Franco ne souhaite aucunement être magnanime à l'égard des vaincus et voit la répression comme une entreprise de long terme. En revanche, Franco n'est ni phalangisteni carlisteni fascisteni libéralni démocrate-chrétien. Ce n'est pas un idéologue mais un militaire conservateurdéçu tout à la fois par Alphonse XIII et par la République [ 19 ]. Sa tactique repose sur son prestige personnel. Elle consiste à s'entourer de toutes les familles idéologiques de son camp et à arbitrer leurs conflits sans jamais souscrire personnellement à aucune tendance.

Sa conception de la société et de l'État est dans la lignée de la pensée de Juan Donoso Cortés [ 20 ]. Il voulait un État et un gouvernement en accord avec les anciens principes de l'Église catholique. L' anticommunisme constitue l'autre grand pilier de sa politique. Franco considère insensée la guerre mondiale qui oppose les peuples de l'Europe au seul profit de l' Union soviétique. Selon Pierre Milzasi ce régime ne répond pas, du fait de son appui principal sur l'armée et l'Église, à la définition du fascisme tel qu'il s'est installé dans l'entre-deux guerres en Italie et en Allemagne, en termes de répression il a sans doute été beaucoup plus sanglant que le totalitarisme mussolinien.

Dèsles services secrets britanniques corrompent des fidèles du général Franco pour que l'Espagne n'entre pas en guerre [ 23 ]. L'Espagne soutient néanmoins l' Allemagne quand celle-ci engage la lutte contre l' Union soviétique. Pour Bartolomé BennassarFranco gagnait du temps et laissait se faire les luttes d'influence au sein de son gouvernement. Franco reprochait aussi aux Allemands de s'être livrés à des bombardements excessifs et inutiles sur le territoire espagnol, même si c'était prétendument pour l'aider à prendre le contrôle du pays.

De toute façon, Franco arguait ne pas avoir les moyens d'engager l'armée aux côtés de l'Allemagne alors que le pays était en pleine dépression. La liste fut ensuite remise à l'ambassade d'Allemagne. Après l' Entrevue d'Hendayeoù il a rencontré Franco, Hitler exprime son exaspération à son encontre Franco l'a d'ailleurs fait attendre en gare.

De plus, Hitler ne voulait pas mécontenter le maréchal Pétaindirigeant d'un pays aux richesses abondantes, pour obtenir le maigre appui d'une Espagne exsangue. De nombreux Juifs passeront la frontière pyrénéenne pour se réfugier en Espagne, avant, pour certains, de gagner d'autres pays.

Devant les pressions américaines [ 26 ] les États-Unis fournissent le pétrole et le blé, denrées indispensables à l'Espagneles problèmes économiques soulevés par l' autarcie sur laquelle essaie de s'appuyer le régime, et la résistance victorieuse de la Grande-BretagneFranco reste en retrait et abandonne peu à peu tout soutien aux forces de l' Axe à partir de l' été Son meilleur allié est à l'époque António de Oliveira Salazarprésident du Conseil portugaisbien que les relations personnelles entre les deux hommes soient restées tendues.

Salazar était soutenu par les Britanniques. La situation économique laissée par la guerre est désastreuse. Le régime de Franco est condamné quasi-unanimement par la communauté internationale.

Regimen de incorporacion fiscal facturacion electronica

Cependant, dèsles Britanniques épargnent et soutiennent indirectement le régime franquiste contre les Français qui soutiennent l'isolement de l'Espagne isolement approuvé lors de la conférence de Potsdam. À partir du discours sur le rideau de ferl' Espagne va vite apparaître comme un rempart contre le communisme aux yeux des Anglo-Saxons et les rapports se détendent.

Le régime reprend contact avec les Britanniques et les Américains via son ambassade au Portugal et postule à l' OTAN au début des années cinquante. Franco autorise les États-Unis à implanter quatre bases sur le territoire espagnol en septembre traité hispano-américain [ 27 ].

Plus de prisonniers politiques sont utilisés par le gouvernement franquiste comme esclaves.

Regimen de francisco franco

Franco devient, après Hitlerle dictateur qui a installé le plus grand nombre de camps de concentration en Europe [ 28 ]. L' Espagne entre à l' ONU en puis le président américain Dwight Eisenhowerl'un des grands vainqueurs de la Seconde Guerre mondialevient en Espagne en et défile triomphalement à Madrid au côté de Franco. La loi sur les principes fondamentaux du Mouvement national est votée le 17 mai À partir deFranco amorce une politique touristique ambitieuse.

Enle gouvernement crée le Plan national de tourisme, avec la création d'un ministère dédié et le déploiement d'un réseau hôtelier. C'est l'époque où le flot de touristes venus de France [ 29 ]d'Allemagne, de Suissedes États-Unis et du Royaume-Uni, commence à se déverser sur les rivages espagnols, à y acquérir ou faire construire des résidences secondaires tandis que les réfugiés cubains achètent des commerces, profitant des b 17 rides sacramento peu élevés et de la sécurité.

Les derniers pistoleros disparaissent des montagnes reculées jusqu'alors insoumises [réf. Enc'est devant les Cortes Generales que Franco désigne officiellement le prince Juan Carlos de Bourbon, infant d'Espagnepour lui succéder à sa mort, en tant que roi d'Espagne. Au début des annéesmalade, Franco se résout à nommer un président du gouvernement. Il choisit son bras droit, l'amiral Luis Carrero Blancomais celui-ci est assassiné dans un attentat de l'organisation basque ETA le 20 décembre à Madrid.

Le 16 octobreil fait en pleine nuit une attaque cardiaque mais refuse de cesser toute activité [ 31 ]. Le 25 octobreFranco reçoit l' extrême onction des mains du père Bulart [ 33 ]et le 30 octobreil transfère ses pouvoirs au prince Juan Carlos qui assure pour la seconde fois, à titre temporaire, les fonctions de chef d'État [ 30 ][ 34 ]. Le 3 novembreFranco est victime d'une péritonite et les graves hémorragies imposent des transfusions intensives [ 31 ].

Alors que les communiqués officiels sur sa santé restent laconiques mais se font de plus en plus inquiétants, il subit le 7 puis le 14 novembre une deuxième et une troisième opération au cours desquelles les médecins lui ont enlevé un rein et les deux-tiers de l'estomac gravement endommagé par un ulcère [ 37 ].

Dans la nuit du 17 au 18 novembre, il est frappé par une hémorragie digestive massive, si bien que les médecins décident de le placer sous hibernation, sa survie étant assurée par des transfusions sanguines à répétition [ 30 ].

Comme il ne pèse plus que quarante kilos, sa fille Nenuca et sa petite-fille Mariola persuadent les médecins de débrancher les appareils qui le maintiennent en vie [ 38 ]. L'héritage principal de Franco est le retour de la monarchie en Espagne. Sur le plan culturel, le vent de liberté que l' Espagne a connu après la fin du franquisme aboutit logiquement à une libéralisation. En outre, le projet de rapport recommande au Conseil des ministres de déclarer le 18 juillet comme journée officielle pour condamner le régime franquiste.

Regimen de francisco franco

Si beaucoup de rues au nom du Caudillo ou du Generalísimo ont été débaptisées au début des annéesde nombreuses artères, notamment dans les villes moyennes, continuent de commémorer Franco ou ses alliés par exemple José Antonio Primo de Riverale général Mola, le général Sanjurjo. Enle nouveau gouvernement socialiste espagnol a proposé une loi de réparation envers les victimes socialistes, communistes et anarchistes de la guerre et de la dictature.

Il a demandé également que la toponymie et tous les symboles franquistes subsistant soient retirés de la voie publique. Le gouvernement conservateur de la cité autonome de Melilla a refusé qu'elle quitte la voie publique et soit transférée au musée militaire comme le réclamait l'opposition locale.

En décembresa dernière statue équestre située à Santander est à son tour déboulonnée de la place où elle se situait dans le cadre d'une rénovation urbaine. Elle sera réinstallée au sein du futur musée de la Cantabrie.

En maile Congrès des députés vote en faveur du transfert des restes de Franco hors du mausolée du Valle de los Caídos. Le Parti populaire et Ciudadanos s'opposent en revanche à cette décision [ 46 ]. Le 4 juinla Cour suprême espagnole suspend l'exhumation de la dépouille de Franco, une semaine avant qu'elle ait lieu, estimant qu'il faut attendre l'issue des recours de la famille de Franco pour empêcher le transfert du corps [ 48 ].

Le 24 septembrela Cour suprême rejette le recours de la famille autorisant ainsi l'exhumation de Franco du Valle de los Caídos pour son transfert dans le discret cimetière du Pardo, où est enterrée son épouse [ 49 ].

Francisco Franco

L'exécutif espagnol rejette ces demandes n'autorisant qu'une eucharistie brève et intime sur le lieu de l'inhumation célébrée par Ramón Tejero fils d' Antonio Tejero [ 53 ]. Dans la soirée du 17 octobre, on apprend que les permissions ont été suspendues pour la journée du 21 octobre au sein des unités de la Garde civile proches du Valle de los Caídos [ 55 ].

Son père est militaire mais plutôt libre-penseur, viveur, joueur et buveur. Officier, il est affecté au Maroc où ses qualités de commandement lui valent une rapide ascension.

La victoire du Front populaire de gauche en février lui vaut une relative disgrâce, et son affectation aux Canaries. Fantassin marqué par les théories deil ne connaît que la guerre de position. Vaine clairvoyance. L'Eglise, reconnaissante, ne lui fera pas défaut. Dans la guerre froide. Parodie de constitution, une loi organique vient en donner à la dictature une apparence de légalité et quelques libertés.

Ce dernier, pourtant, connaîtra encore en son crépuscule des soubresauts meurtriers. Le dernier crime du caudillo, qui connaît quelques semaines plus tard sa première attaque. Ceux qui les ont connus expriment souvent, à leur évocation, un certain embarras masqué de platitudes.

Ramenant des ombres devenues encombrantes, ils forment, droits dans leur obstination, de bien maigres cortèges. L'actualité en Espagne.

Franquisme : l'Espagne face à son passé. Espagne : novembrela fin de la longue nuit du franquisme. Timbres à l'effigie du général Franco, Caudillo d'Espagne "par la grâce de Dieu". Pascal Priestley.