Ride 2 ps4 astuce

La piste la plus longue Terminez une course au Nürburgring Nordschleife — Circuit entier.

Toutes les News du jeu RIDE 2

Équilibre précaire Faites une roue arrière pendant 8 secondes consécutives. Sur la pointe des pieds Réalisez un stoppie pendant 2 secondes consécutives. Essaie de battre ça! Signez un chrono décent en course chronométrée et chargez-le dans les classements. Le meilleur au monde Décrochez la première place au classement des pilotes en World Tour. Maestro de Ride 2 Débloquez tous les trophées Monde, me voilà! Se connecter avec :.

J'autorise la création de compte. Lorsque vous vous connectez pour la première fois avec un réseau social, nous collectons les informations de votre profil public en fonction de vos paramètres de confidentialité. Depuis toujours dans les jeux de Milestone, les pilotes gérés par la console ont une fâcheuse tendance à ne pas dévier de leurs trajectoires et à vous foncer droit dessus dans les courbes.

Le bilan est toujours le même et le pilotage n'en devient que pénible. D'autant plus que, depuis VRTG, les chutes ne sont plus qu'à sens unique. Entendez là que si l'IA vous met facilement au tapis, il vous est quasi impossible de faire chuter un adversaire. Autrement dit, c'est toujours vous qui tombez. C'est le 6e jeu consécutif dans lequel on retrouve ce défaut, si l'on pouvait pardonner la chose au début, ce n'est clairement plus le cas.

Les motos et les pilotes sont toujours aussi bien modélisés, il n'y a aucun mal à reconnaitre les différentes machines pilotées ou même à discerner les textures des équipements du pilote. Le rendu n'est certes pas aussi poussé que sur les références en termes de jeux automobiles, mais la qualité globale est tout à fait satisfaisante. Point noir des précédentes productions du studio, les décors et environnements autour des pistes sont toujours de qualité très variable.

On passe ainsi de très jolis paysages à des textures grossières qui font tache lors des ralentis et des prises de vues. Heureusement, l'ensemble reste toujours cohérent pendant les phases de conduite et ne gâche pas le plaisir. Enfin, malgré les deux patchs correctifs qu'il faudra installer lors du lancement du jeu, plusieurs bugs d'affichages persistent. Si les éléments du menu qui clignotent ne sont que rares et anecdotiques, on apprécie pas spécialement les bugs de collision entre le pilote et sa moto ou la route.

Coeur de ce jeu, cellulite enlever kyste mode carrière a été repensé et est désormais plus agréable à jouer. Ce mode permet en effet de naviguer selon les envies entre les différentes courses et catégories, offrant la possibilité de varier les plaisirs en changeant plus régulièrement de machines.

Ce mode reprend tous les types de courses que l'on peut croiser dans le jeu et reste le meilleur moyen pour remplir son garage. En dehors des traditionnels courses uniques, contre-la-montre et autres championnats, on retrouve les compétitions par équipes, les courses d'accélérations et la "Trajectoire parfaite". Au début de votre aventure, les compétitions par équipe marquent peut-être la principale difficulté, car les coéquipiers de base sont assez mauvais.

Même en finissant premier, on se retrouve ainsi facilement en seconde ou troisième position au classement cumulé. Il faut alors persévérer et gagner des "jetons" pour engager de nouveaux équipiers. Les jetons se remportent quant à eux en remplissant les trois défis quotidiens et le défi hebdomadaire. Ces derniers prennent la forme d'objectif de résultats à réaliser sur un circuit donné avec un type de moto, une marque ou un modèle particulier.

Déjà présentes sur Ride premier du nom, les courses d'accélération ont le mérite d'être présentes. Toutefois, si l'expérience est marrante la première fois, l'intérêt est clairement limité puisqu'il suffit d'accélérer et de passer les vitesses. Enfin, on termine avec la "Trajectoire parfaite", une sorte de contre-la-montre où des cônes sont placés sur un tracé.

Le mode s'avère bien plus dur que le reste, car les espaces entre les cônes ne sont pas très larges et chaque cône tombé entraine une pénalité. Il n'est pas non plus possible d'effectuer plusieurs tours, un seul essai, ensuite il faut recommencer.

Pas des plus pratiques pour trouver ses repères. Point fort de la franchise, Ride 2 est fidèle à ses origines en proposant une nouvelle fois un large contenu.

Plus de motos et une trentaine de circuits proposés à travers plusieurs versions. Bref, le choix est très large et la variété au rendez-vous. En plus de la poignée de supermotard, le jeu accueille désormais des machines rétro et des préparations. En revanche, on regrette l'absence de nombreux modèles, puisqu'on ne trouve par exemple pas la Suzuki GSX-S Mais c'est surtout au niveau des petites cylindrées que le jeu fait défaut puisqu'en dehors d'anciens deux temps et de la KTM RC, on ne retrouve aucuneou moderne.

Ceci dit, la situation pourrait évoluer prochainement, car le développeur a d'ores et déjà annoncé une foule de DLC. S'ils permettaient à l'origine d'ajouter du contenu supplémentaire pour étendre la durée de vie d'un jeu, les éditeurs et développeurs ont depuis compris l'intérêt de proposer du contenu téléchargeable, moyennant paiement, dès la sortie d'un jeu.

Et là c'est irritant au possible puisque ledit contenu est déjà présent sur le jeu, mais ne peut être déverrouillé qu'après être passé à la caisse. Si sur le premier Ride certaines nouvelles motos avaient été proposées après le lancement du jeu, cela ne concernait que de nouveaux modèles qui n'avait pas pu être inclus à la création du titre.

Là, le schéma est tout autre puisqu'il est par exemple impossible de piloter l'Hayabusa, la ZZR ou encore l'Hypermotard Une pratique horripilante qui est malheureusement devenue la norme dans l'univers vidéoludique.