Pigment dispersion syndrome concave iris

D'autres hypothèses ont donc été proposées : concavité irienne constitutionnelle, sans gradient pressionnel entre chambres antérieure et postérieure ; procès ciliaires proéminents, déplaçant en avant la zonule contre l'épithélium irien postérieur, comme paraissent l'attester certains clichés d'UBM [ 4 Potash SD, Tello C, Liebmann J, Ritch R.

Ces alternatives étiologiques ne doivent toutefois pas faire supprimer de notre arsenal thérapeutique l'iridotomie en cas de dispersion pigmentaire : trop d'arguments physio-pathogéniques, cliniques, para-cliniques et évolutifs s'accumulent pour que le bien-fondé de la proposition de Campbell soit contesté.

Il faut toutefois sélectionner très précisément les globes pour lesquels l'iridotomie a de fortes chances d'être efficace, et reconnaître les cas où ce traitement sera certainement un échec. Trois considérations cliniques essentielles doivent être évoquées pour repérer assez précisément les cas de dispersion pigmentaire pouvant tirer bénéfice d'une iridotomie. Toutes les dispersions pigmentaires n'évoluent pas vers l'hypertension intra-oculaire et, a fortiori, vers un glaucome.

What is the risk of developing pigmentary glaucoma from pigment dispersion syndrome? Am J Ophthalmol, ; Click here to see the Library ] confirme encore la faible dangerosité quantitative de la dispersion pigmentaire. Toutes les dispersions pigmentaires ne s'accompagnent pas d'un iris antérieurement concave.

Pigmentation of nose

En d'autres termes, pour ces cas, le mécanisme de bloc pupillaire inverse ne paraît pas la cause de la dispersion, et une transfixion irienne n'aura aucune efficacité. Le parallèle peut être fait avec les deux causes de glaucome primitif par fermeture de l'angle : le bloc pupillaire qui entraîne un déséquilibre des pressions de part et d'autre de l'iris, et l'iris-plateau qui résulte d'une malformation anatomique constitutionnelle.

Il est vraisemblable, comme il a été dit plus haut et ce qu'a pu parfois confirmer l'UBMqu'un certain nombre de cas de dispersion pigmentaire sont la conséquence d'une malposition ciliaire… et non d'une poussée aqueuse antéro-postérieure.

L'encombrement trabéculaire peut entraîner, à la longue, une HPO irréversible. L'atteinte pigmentaire du trabéculum passe par deux stades.

Le premier, le plus compréhensible, est une phase effective de pur encombrement, augmentant ainsi les résistances à l'excrétion aqueuse. C'est une phase réversible, pendant laquelle les cellules trabéculaires phagocytent les granules de mélanine. La deuxième phase, qui peut être inconstante ou survenir au contraire très rapidement suivant les individus prédisposition héréditaire? Le trabéculum est altéré définitivement par des réactions physique-chimiques dans lesquelles intervient la production de radicaux libres, puis une autolyse cellulaire.

À ce stade, il ne faut malheureusement plus compter sur la réalisation d'une iridotomie pour espérer abaisser la PIO. Il est vraisemblable que la survenue d'une atteinte glaucomateuse témoigne déjà d'un long processus d'intoxication pigmentaire du trabéculum, et que celui-ci est alors endommagé de façon définitive.

Les bonnes indications de l'iridotomie, à la lumière de ces considérations, sont donc réservées aux cas qui additionnent une HPO, puisque l'évolution de la dispersion pigmentaire vers l'HPO est loin d'être constante ; une concavité exagérée de l'iris, témoignant d'un bloc pupillaire inverse ; une absence de dégradation glaucomateuse, ou un glaucome à son début, puisqu'un glaucome pigmentaire très évolué coïncide probablement avec une altération trabéculaire définitive.

La transfixion irienne doit être réalisée au laser, soit argon, soit YAG, soit successivement les deux. L'opérateur constate immédiatement que l'iris s'aplanit, confirmant l'obtention de l'équilibre pressionnel de part et d'autre de la pupille. Il ne faut pas pratiquer une iridectomie chirurgicale, geste plus lourd et inutile. Un seul oeil doit être traité à la fois, et il faut se donner quelques semaines pour évaluer l'effet obtenu qui dans notre pratique n'est pas immédiat sur la PIO avant de traiter éventuellement l'autre oeil de la même façon.

Les résultats de la trabéculoplastie sont particulièrement favorables chez le sujet de moins de 40 ans Ritch, En cas de glaucome pigmentaire évolué, parce que les patients sont habituellement jeunes et myopes, il ne faut pas hésiter à proposer une solution chirurgicale, au mieux une sclérectomie profonde non perforante.

Français Español Italiano.

Pigment dispersion syndrome concave iris

Previous Article Glaucome et qualité de vie X. Zanlonghi, B. Arnould, A. Bechetoille, C. Baudouin, A. Bron, P. Denis, J. Nordmann, J. Renard, M. Rigeade, J. Rouland, E. Journal page Archives Sommaire. Article Article Outline. Access to the text HTML. Access to the PDF text If you experience reading problems with Firefox, please follow this procedure. Recommend this article. Save as favorites.

Glaucome pigmentaire

Service d'aide à la décision clinique Votre service d'aide à la décision clinique. Free Article!

Outline Masquer le plan. Top of the page - Article Outline. Campbell DG. Shuttleworth GN. Jampel H. Iridotomie et glaucome pigmentaire Le syndrome de dispersion pigmentaire SDP comprend quatre stades successifs : le premier, sans hypertonie, le deuxième, avec hypertonie sans déficit du champ visuel, le troisième, avec altération du champ visuel et installation d'une excavation papillaire, et enfin le stade du glaucome pigmentaire évolué qui conduit à la cécité lorsque le traitement est inadéquat ou tardif.

Le diagnostic de SDP est souvent évident lors d'un examen à la lampe à fente montrant le fuseau de Kruckenberg. Ce stade est précédé par la pigmentation de l'AIC, plus ou moins marquée, due à l'accumulation locale de grains de mélanine. La mélanine provoque dans la cellule des réactions physico-chimiques conduisant à la production de radicaux libres, responsable d'autolyse cellulaire.

Le stade précoce est réversible avec possibilité de renouvellement cellulaire si les faisceaux trabéculaires demeurent intacts glaucome pigmentaire débutant.

Réalités Ophtalmologiques

Le phénomène devient irréversible lorsque les cellules trabéculaires sont inactives ou détruites et les faisceaux trabéculaires sclérosés : c'est le glaucome pigmentaire évolué, d'autant plus grave qu'il atteint souvent des sujets jeunes.

La théorie mécanique La théorie mécanique de Campbell explique le SDP 1 par une constitution anatomique de l'iris très concave en avant.

L'existence d'une atrophie de l'iris, avérée par une transillumination irienne périphérique avec des zones importantes d'atrophie de l'épithélium pigmentaire postérieur de l'iris de disposition radiaire et circulaire, évoquant l'emplacement des fibres zonulaires et des procès ciliaires.

La maladie est liée à un frottement de l'épithélium pigmentaire postérieur de l'iris contre les fibres zonulaires antérieures et les procès ciliaires. La théorie du bloc pupillaire inverse La théorie du bloc pupillaire inverse 2 est proposée en L'humeur aqueuse est produite par les procès ciliaires en chambre postérieure. Le clignement ou l'accommodation créent une chasse d'humeur aqueuse de la chambre postérieure vers la chambre antérieure, responsable d'une surpression de la chambre antérieure par rapport à la chambre postérieure qui provoque un accolement de l'iris, présentant une insertion postérieure et fine, contre les procès ciliaires et les fibres antérieures zonulaires.

Lors des mouvements pupillaires normaux, ce frottement entraîne progressivement une disparition graduelle de l'épithélium postérieur de l'iris.

Quand conseiller une iridectomie périphérique? L'iridectomie périphérique IP est ainsi apparue comme proposition thérapeutique. Campbell avait déjà remarqué que la disposition concave en avant de l'iris disparaissait chez des patients ayant eu des IP lors de trabéculectomies.

Par ailleurs, il était connu que la pilocarpine qui rend rigide l'iris, abolit sa concavité et peut ainsi diminuer les zones de destruction de l'épithélium postérieur transilluminable.