Pigmentation ko kaise

Ranibizumab or bevacizumab for neovascular age-related macular degeneration according to the lucentis compared to avastin study treat-and-extend protocol : two-year results, Ophthalmology ; : 51 - Prospective trial of treat-and-extend versus monthly dosing for neovascular age- related macular degeneration : TREX-AMD 1-year results, Ophthalmology ; : - Ils sont interconnectés avec boucles et anastomoses reliées par une arcade anastomotique néovasculaire périphérique, en avant de la membrane de Bruch.

Critères d'activité des néovaisseaux en OCT-A. Ces NVC ont été décrits initialement en fonction de leur morphologie avec des qualificatifs par analogie de forme tels que sea fan ou en rayon de roue, analogue à celui décrit en angiographie à la fluorescéine, ou medusa shape.

Inoue et al. Des premiers travaux [ 1819 ] ont illustré la régression du flux au sein des membranes néovasculaires avec raréfaction des fines ramifications, apparition progressive de NVC linéaires, volumineux, raréfiés, à disposition centrifuge avec un tronc nourricier, et parfois diminution ou disparition du halo sombre périphérique. Des récidives et des extensions de fronts néovasculaires suivant un remodelage vasculaire peuvent survenir tout au long de la surveillance avec apparition de bourgeons capillaires à la périphérie [ 21 ].

Ils pourront permettre, en étant associés aux critères qualitatifs, de mieux adapter nos stratégies thérapeutiques. Les types 1 avec DEP peu saillant sont aussi analysables. Les polypes des vasculopathies polypoïdales choroïdiennes sont encore difficiles à mettre en évidence en OCT-A. Devant un doute diagnostique ou un diagnostic difficile, les angiographies intraveineuses sont à réaliser.

Optical coherence tomographic angiography of choroidal neovascularization ill-defined with fluorescein angiography, Br J Ophthalmol ; : 45 - Optical coherence tomography angiography versus traditional multimodal imaging in assessing the activity of exudative age-related macular degeneration : a new diagnostic challenge, Retina ; 35 : - Optical coherence tomography angiography of asymptomatic neovascularization in intermediate age-related macular degeneration, Ophthalmology ; : - Type 1 choroidal neovascularization lesion size : indocyanine green angiography versus optical coherence tomography angiography, Invest Ophthalmol Vis Sci ; 57 : - Choroidal neovascularization analyzed on ultrahigh-speed swept-source optical coherence tomography angiography compared to spectraldomain optical coherence tomography angiography, Am J Ophthalmol ; : 80 - Optical coherence tomography angiography features of subretinal fibrosis in age-related macular degeneration, Retina ; 35 : - Type 2 neovascularization secondary to age-related macular degeneration imaged by optical coherence tomography angiography, Retina ; 35 : - Optical coherence tomography angiography in early type 3 neovascularization, Retina ; 35 : - Type 3 neovascularization imaged with cross-sectional and en face optical coherence tomography angiography, Retina ; 37 : - Characterization and differentiation of polypoidal choroidal vasclopathy using swept source optical coherence tomography angiography, Retina ; 37 : - Optical coherence tomography angiography characteristics of polypoidal choroidal vasculopathy, Br J Ophthalmol ; : - Correlation of spectral domain optical coherence tomography angiography and clinical activity in neovascular age-related macular degeneration, Retina ; 36 : - Optical coherence tomographyangiography : a useful tool for diagnosis of treatment-naïve quiescent choroidal neovascularization, Am J Ophthalmol ; : - Identification and clinical role of choroidal neovascularization characteristics based on optical coherence tomography angiography, Acta Ophthalmol ; 95 : - Optical coherence tomography angiography of time course of choroidal neovascularization in response to anti-angiogenic treatment, Retina ; 35 : - Characterizing the effect of antivascular endothelial growth factor therapy on treatment-naive choroidal neovascularization using optical coherence tomography angiography, Retina ; 35 : - Spaide RF, Optical coherence tomography angiography signs of vascular abnormalization with antiangiogenic therapy for choroidal neovascularization, Am J Ophthalmol ; : 6 - Vascular remodeling of choroidal neovascularization after anti-vascular endothelial growth factor therapy visualized on optical coherence tomography angiography, Retina Nov 23.

Cohen SY, Mrejen S, Imaging of exudative age-related macular degeneration : toward a shift in the diagnostic paradigm? Biomarkers of neovascular activity in age-related macular degeneration using optical coherence tomography angiography, Retina ; 38 : - Un amincissement progressif de la couche des fibres optiques, de la couche des cellules ganglionnaires, de la plexiforme interne et de la nucléaire interne associé aux premières lésions vasculaires débutantes a également été rapporté [ 2—4 ].

Sémiologie élémentaire des signes OCT au cours des complications oculaires du diabète. Leurs limites sont plus floues que celles des micro-anévrismes [ 910 ]. En OCT B-scan, les micro-hémorragies peuvent être visibles sous la forme de lésions hyper-réflectives, de petite taille, à bords mal limités, situées dans les couches internes de la rétine [ 10 ].

Les micro-anévrismes sont, avec les micro-hémorragies, le premier signe ophtalmoscopiquement visible de rétinopathie diabétique RD. Ils prédominent au pôle postérieur. Leur quantification a donc une valeur pronostique. En OCT-A, les micro-anévrismes apparaissent sous la forme de lésions hyper-réflectives, de forme arrondie, sacculaire ou fusiforme, présentes dans les plexus capillaires superficiel et profond [ 12 ], mais prédominant dans le plexus capillaire profond fig.

La densité en micro-anévrismes du plexus profond est corrélée de manière significative avec le volume maculaire moyen [ 14 ]. En OCT B-scan, les logettes sont de taille variable, le plus souvent arrondies ou ovoïdes fig. En OCT-A, les logettes apparaissent le plus souvent arrondies ou ovalaires, sombres absence de signaltotalement avasculaires, à proximité immédiate de territoires de dilatation capillaire et de raréfaction de flux plexus capillaire profond et superficiel fig.

La réflectivité est également plus homogène que dans les logettes intrarétiniennes [ 22 ]. La présence de points hyper-réflectifs au sein du décollement est un facteur pronostic défavorable voir ci-après.

Dans certains cas, il est associé à une traction vitréomaculaire qui pourrait participer à sa pathogénie [ 22 ]. Les exsudats sont des accumulations intrarétiniennes de lipides et de composés protidiques fibrinogène, albumine secondaires à la rupture de la barrière hémato-rétinienne interne [ 27 ]. Leur topographie rétrofovéolaire est un signe de gravité et leur nombre est inversement associé au pronostic fonctionnel du patient [ 28 ]. En OCT-A, les exsudats apparaissent paradoxalement en hypersignal par réflexion du signal de décorrélation des vaisseaux perfusés situés en avant fig.

À côté des exsudats hyper-réflectifs caractérisés, Bolz et al. Les gros vaisseaux jouxtant la lésion nodulaire peuvent même être refoulés dans leur trajet vers la profondeur. Les lésions anévrismales associées ont déjà été décrites voir plus haut et fig. Les AMIR apparaissent comme des vaisseaux anormalement dilatés dans une zone étendue de raréfaction de flux fig.

Eye pigmentation cream

En OCT B-scan, les voiles fibrovasculaires sont hyper-réflectifs et facilement identifiables. Leur retentissement tractionnel sur la rétine peut être apprécié voir fig. En OCT-A, il existe un signal de décorrélation au sein du voile fibrovasculaire sur le B-scan voir fig. En histologie, une angiopathie choroïdienne diabétique a ainsi été décrite.

Elle associe un épaississement des membranes basales, des micro-anévrismes, une tortuosité vasculaire, des rétrécissements capillaires, des capillaires déshabités, des cicatrices focales et une possible néovascularisation choroïdienne pouvant se compliquer de fibrose sous-rétinienne périphérique [ 41—43 ]. Elle objective un remodelage vasculaire avec des vaisseaux choroïdiens irréguliers et tortueux proches des descriptions histologiques [ 51 ].

Des défects vasculaires focaux sont observés dans la couche de Sattler [ 52 ]. Enfin, les analyses de densité et de volume vasculaires choroïdiens sont inversement corrélées au degré de sévérité de la RD [ 53 ]. Des logiciels de mesure automatique de la densité capillaire maculaire ont été développés et permettent de quantifier la densité vasculaire dans les différents plexus. Plusieurs études ont montré une diminution de la densité capillaire maculaire dans les plexus capillaires superficiels et profond en cas de RD fig.

Ces mesures étagées dans les différents plexus apportent des renseignements sur les corrélations anatomo-fonctionnelles : ainsi Samara et al. Plus précisément, les résultats de Dupas et al. Elles sont largement dépendantes des méthodes de diagnostic disponibles.

EnBolz et al. Les altérations de la rétine externe constituent un autre groupe de facteurs pronostiques à considérer en OCT B-scan. Dans une étude récente, Santos et al. Lee et al. Rayess et al. Is neuronal dysfunction an early sign of diabetic retinopathy? Microperimetry and spectral domain optical coherence tomography SD-OCT study in individuals with diabetes, but no diabetic retinopathy, Eye Lond ; 23 : - Selective loss of inner retinal layer thickness in type 1 diabetic patients with minimal diabetic retinopathy, Invest Ophthalmol Vis Sci Jul; 50 : - Retinal neurodegeneration may precede microvascular changes characteristic of diabetic retinopathy in diabetes mellitus, Proc Natl Acad Sci USA ; : E - E Detection of microvascular changes in eyes of patients with diabetes but not clinical diabetic retinopathy using optical coherence tomography angiography, Retina ; 35 : - A morphological study of the foveal avascular zone in patients with diabetes mellitus using optical coherence tomography angiography, Graefes Arch Clin Exp Ophthalmol ; : - Quantitative retinal optical coherence tomography angiography in patients with diabetes without diabetic retinopathy, Invest Ophthalmol Vis Sci ; 58 : - Optical coherence tomography angiography analysis of retinal vascular plexuses and choriocapillaris in patients with type 1 diabetes without diabetic retinopathy, Acta Diabetol ; 54 : - Optical coherence tomographic characteristics of microaneurysms in diabetic retinopathy, Am J Ophthalmol ; : - Microaneurysm turnover is a biomarker for diabetic retinopathy progression to clinically significant macular edema : findings for type 2 diabetics with nonproliferative retinopathy, Ophthalmologica ; : - Optical coherence tomography angiography in diabetic retinopathy : a prospective pilot study, Am J Ophthalmol ; : Capillary plexus anomalies in diabetic retinopathy on optical coherence tomography angiography, Retina ; 35 : - New insights into microaneurysms in the deep capillary plexus detected by optical coherence tomography angiography in diabetic macular edema, Invest Ophthalmol Vis Sci ; 57 : OCT - OCT Diabetic microaneurysms internal reflectivity on spectral-domain optical coherence tomography and optical coherence tomography angiography detection, Am J Ophthalmol ; : 90 - Imaging of macroaneurysms occurring during retinal vein occlusion and diabetic retinopathy by indocyanine green angiography and high resolution optical coherence tomography, Graefes Arch Clin Exp Ophthalmol ; : - Indocyanine-green-guided targeted laser photocoagulation of capillary macroaneurysms in macular oedema : a pilot study, Br J Ophthalmol ; : - Foveal cystoid spaces are associated with enlarged foveal avascular zone and microaneurysms in diabetic macular edema, Ophthalmology ; : - Relationship between fluorescein pooling and optical coherence tomographic reflectivity of cystoid spaces in diabetic macular edema, Ophthalmology ; : - Otani T, Kishi S, Correlation between optical coherence tomography and fluorescein angiography findings in diabetic macular edema, Ophthalmology ; : - Correlation between cystoid spaces in chronic diabetic macular edema and capillary nonperfusion detected by optical coherence tomography angiography, Retina ; 36 : S - S Association between perifoveal hyperfluorescence and serous retinal detachment in diabetic macular edema, Ophthalmology ; : - Optical coherence tomography features during the evolution of serous retinal detachment in patients with diabetic macular edema, Am J Ophthalmol ; : - Histopathology and regression of retinal hard exudates in diabetic retinopathy after reduction of elevated serum lipid levels, Ophthalmology ; : - Quantification of intraretinal hard exudates in eyes with diabetic retinopathy by optical coherence tomography, Retina ; 38 : - Optical coherence tomographic hyperreflective foci : a morphologic sign of lipid extravasation in diabetic macular edema, Ophthalmology ; : - Optical coherence tomographic evaluation of foveal hard exudates in patients with diabetic maculopathy accompanying macular detachment, Ophthalmology ; : - Detection and analysis of hard exudates by polarization-sensitive optical coherence tomography in patients with diabetic maculopathy, Invest Ophthalmol Vis Sci ; 55 : - Kozak I, Bartsch DU, Cheng L, Freeman WR, Hyperreflective sign in resolved cotton wool spots using high-resolution optical coherence tomography and optical coherence tomography ophthalmoscopy, Ophthalmology ; : - Enlargement of foveal avascular zone in diabetic eyes evaluated by en face optical coherence tomography angiography, Retina ; 35 : - Retinal vascular perfusion density mapping using optical coherence tomography angiography in normals and diabetic retinopathy patients, Retina ; 35 : - Ultrahigh speed swept source optical coherence tomography angiography of retinal and choriocapillaris alterations in diabetic patients with and without retinopathy, Retina ; 37 : 11 - Evaluation of preretinal neovascularization in proliferative diabetic retinopathy using optical coherence tomography angiography, Ophthalmic Surg Lasers Imaging Retina ; 47 : - Characteristics of retinal neovascularization in proliferative diabetic retinopathy imaged by optical coherence tomography Angiography, Invest Ophthalmol Vis Sci ; 57 : - Detecting papillary neovascularization in proliferative diabetic retinopathy using optical coherence tomography angiography, Acta Ophthalmol ; 96 : - Light and electron microscopic observations of seven cases, Ophthalmology ; 92 : - Diabetic choroidopathy : a review of the current literature, Graefes Arch Clin Exp Ophthalmol ; : - Mapping choroidal and retinal thickness variation in type 2 diabetes using three-dimensional nm optical coherence tomography, Invest Ophthalmol Vis Sci ; 52 : - Choroidal thinning in diabetes type 1 detected by 3-dimensional nm optical coherence tomography, Invest Ophthalmol Vis Sci ; 53 : - Enhanced depth imaging optical coherence tomography in type 2 diabetes, Invest Ophthalmol Vis Sci ; 53 10 : - Three-dimensional automated choroidal volume assessment implant mammaire prix paris troyes standard spectral-domain optical coherence tomography and correlation with the level of diabetic macular edema, Am J Ophthalmol ; : - Changes in choroidal thickness in relation to the severity of retinopathy and macular edema in type 2 diabetic patients, Invest Ophthalmol Vis Sci ; 54 : - Clinical relevance of reduced decorrelation signals in the diabetic inner choroid on optical coherence tomography angiography, Sci Rep ; 7 : In vivo choroidal vascular lesions in diabetes on swept-source optical coherence tomography, PLoS One ; 11 : e Diabetic choroidopathy : choroidal vascular density and volume in diabetic retinopathy with swept-source optical coherence tomography, Am J Ophthalmol ; : 75 - Spaide RF, Volume-rendered optical coherence tomography of diabetic retinopathy pilot study, Am J Ophthalmol ; : - Reproducibility of diabetic macular edema estimates from SD-OCT is affected by the choice of image analysis algorithm, Invest Ophthalmol Vis Sci ; 54 : - Quantification of diabetic macular ischemia using optical coherence tomography angiography and its relationship with visual acuity, Ophthalmology ; : - Association between vessel density and visual acuity in patients with diabetic retinopathy and poorly controlled type 1 diabetes, JAMA Ophthalmol ; : - Risk factors for retinal microvascular impairment in type 2 diabetic patients without diabetic retinopathy, PLoS One ; 13 : e Importance of considering the middle capillary plexus on oct angiography in diabetic retinopathy, Invest Ophthalmol Vis Sci ; 59 : - Statistical model of optical coherence tomography angiography parameters that correlate with severity of diabetic retinopathy invest, Ophthalmol Vis Sci ; 59 : - SAVE : a grading protocol for clinically significant diabetic macular oedema based on optical coherence tomography and fluorescein angiography, Br J Ophthalmol ; 98 : - Optical coherence tomography may be used to predict visual acuity in patients with macular edema, Invest Ophthalmol Vis Sci ; 52 : - Measurements of retinal fluid by oct leakage in diabetic macular edema : a biomarker of visual acuity response to treatment, Retina Oct 26.

Disorganization of the retinal inner layers as a predictor of visual acuity in eyes with center-involved diabetic macular edema, JAMA Ophthalmol ; : - Association of disorganization of retinal inner layers with vision after resolution of center-involved diabetic macular edema, JAMA Ophthalmol ; : - Diagnostic accuracy of disorganization of the retinal inner layers in detecting macular capillary non-perfusion in diabetic retinopathy, Clin Exp Ophthalmol ; 43 : - Visual acuity is correlated with the area of the foveal avascular zone in diabetic retinopathy and retinal vein occlusion, Ophthalmology ; : - The association between percent disruption of the photoreceptor inner segment-outer segment junction and visual acuity in diabetic macular edema, Am J Ophthalmol ; : 63 - Shen Y, Liu K, Xu X, Correlation between visual function and photoreceptor integrity in diabetic macular edema : spectral-domain optical coherence tomography, Curr Eye Res ; 41 : - Association between hyperreflective foci in the outer retina, status of photoreceptor layer, and visual acuity in diabetic macular edema, Am J Ophthalmol ; : - Reflectivity of the outer retina on spectral-domain optical coherence tomography as a predictor of photoreceptor cone density, Am J Ophthalmol ; : - Quantitative analysis of photoreceptor layer reflectivity on en-face optical coherence tomography as an estimator of cone density, Graefes Arch Clin Exp Ophthalmol ; : - Baseline choroidal thickness as a predictor for response to anti-vascular endothelial growth factor therapy in diabetic macular edema, Am J Ophthalmol ; : Korobelnik JF.

Mais ces observations restaient très difficiles à objectiver donc à comparer sur des examens photographiques. Une adhérence vitréomaculaire se définit comme un décollement postérieur du vitré incomplet avec une attache périfovéolaire et une élévation de la hyaloïde postérieure au-dessus de la surface de la rétine, le vitré restant attaché à la papille et à la rétine dans un rayon de 3 mm de la fovéa qui demeure anatomiquement normale tableau Tableau 4.

Classification des adhérences vitréomaculaires et des tractions vitréomaculaires. On retrouve ici ce qui était la définition du syndrome de traction vitréomaculaire : un DVP incomplet avec une attache persistante à la macula qui est anatomiquement modifiée, souvent en association avec une membrane épirétinienne fig.

Par ailleurs, elle aide à prendre des décisions thérapeutiques pour les TVM symptomatiques : pour celles associées à une membrane épirétinienne, le seul traitement possible actuellement est la vitrectomie avec pelage de la membrane si la gêne visuelle est importante. Dans les TVM isolées, surtout focales, il pourrait être envisagé de proposer une vitréolyse enzymatique fig.

Photo augmentation mammaire cmu 2014

Sans OCT, la classification qui a prévalu pendant près de trente ans était donc celle de Gass. Classification des trous maculaires, des trous lamellaires et des pseudo-trous. Le trou peut être associé à une traction vitréenne persistante qui est le plus souvent focale, très rarement étendue, ou, au contraire, à un décollement complet du vitré. On peut donc avoir toutes les associations possibles, des petits trous maculaires avec ou sans traction fig. On parlera de trou maculaire primitif ou secondaire en fonction des associations.

Les trous maculaires secondaires peuvent survenir par exemple après un traumatisme contusif [ 15 ], des télangiectasies de type 2, une DMLA fig. Les pseudo-trous maculaires ne sont que des formes particulières de membrane épirétinienne maculaire dont la contraction centripète ramène les bords de la fovéa vers le centre.

En revanche, ils se caractérisent facilement en OCT B-scan par un clivage habituellement situé entre les couches plexiforme externe et nucléaire externe, les deux couches pouvant être reliées par des travées verticales et surtout avec une conservation complète de la couche des photorécepteurs. Que les trous maculaires lamellaires soient isolés, sans prolifération associée ou au contraire avec une membrane épirétinienne, leur progression est habituellement très lente [ 1819 ].

Classification des adhérences vitréomaculaires et trous maculaires, J Fr Optalmol ; 38 : - Jaffe NS, Macular retinopathy after separation of vitreoretinal adherence, Arch Ophthalmol ; 78 : - Johnson MW, Posterior vitreous detachment : evolution and complications of its early stages, Am J Ophthalmol ; : - Optical coherence tomography assessment of the vitreoretinal relationship in diabetic macular edema, Am J Ophthalmol ; : - Influence of vitreomacular adhesion on the development of exudative age-related macular degeneration : 4-year results of a longitudinal study, Retina ; 36 : - Anatomical and functional outcomes of symptomatic idiopathic vitreomacular traction : a natural history study from the Pan American Collaborative Retina Study Group, Retina ; 36 : - Results of a pilot study, Arch Ophthalmol ; : - Haouchine B, Massin P, Gaudric A, Foveal pseudocyst as the first step in macular hole formation : a prospective study by optical coherence tomography, Ophthalmology ; : 15 - Macular hole size as a prognostic factor in macular hole surgery, Br J Ophthalmol ; 86 : - Optical coherence tomography characteristics of full-thickness traumatic macular holes, Eye ; 22 : - Redefining lamellar holes and the vitreomacular interface : an ultrahigh-resolution optical coherence tomography study, Ophthalmology ; : - Figueroa MS, Noval S, Contreras I, Macular structure on optical coherence tomography after lamellar macular hole surgery and its correlation with visual outcome, Can J Ophthalmol ; 46 : - Progression of lamellar hole-associated epiretinal proliferation and retinal changes during long-term follow-up, Br J Ophthalmol ; : 84 - Pang CE, Spaide RF, Freund KB, Comparing functional and morphologic characteristics of lamellar macular holes with and without lamellar hole-associated epiretinal proliferation, Retina ; 35 : - Une membrane se caractérise par une ligne hyper-réflective à la surface de la rétine généralement associée à un épaississement rétinien.

Définition, classification et prévalence des membranes épirétiniennes. Membranes épirétiniennes idiopathiques. Membranes épirétiniennes secondaires : uvéite, décollement de rétine, rétinopathie diabétique, occlusion veineuse, traumatisme, laser, myopie. Encadré A1 : sans contraction A2 : avec pli rétinien A2. B1 : sans traction B2 : traction vitréomaculaire B2. Cet aspect peut faire porter à tort le diagnostic de trou maculaire. Les trous lamellaires évoluent globalement assez peu mais les pseudo-trous avec ou sans clivage intrarétinien peuvent également rester très stables fig.

De nombreuses études ont été consacrées au pronostic fonctionnel des chirurgies de MER [ 1718 ]. Nous avons proposé un score de bonne récupération visuelle dans les chirurgies des MER combinées avec les chirurgies de la cataracte.

Les risques sont donc : de méconnaître une MER chez un patient présentant une cataracte. Le plus souvent, une surveillance permettra de trancher entre ces différentes causes de baisse de vision présente chez le myope fort fig. La chirurgie viendra en seconde intention en cas de résistance au traitement médical.

Les MER survenant après un décollement de rétine DR souvent appelées aussi macular pucker sont une forme particulière de prolifération vitréorétinienne voir chap. Prevalence of vitreomacular interface abnormalities on spectral domain optical coherence tomography of patients undergoing macular photocoagulation for centre involving diabetic macular oedema, Br J Ophthalmol ; 99 : - The epidemiology of vitreoretinal interface abnormalities as detected by spectral-domain optical coherence tomography : the beaver dam eye study, Ophthalmology ; : - Characteristics of epiretinal membranes according to the presence or absence of posterior vitreous detachment, Eye Lond Engl ; 25 : - Assessment of macular function for idiopathic epiretinal membranes classified by spectral-domain optical coherence tomography, Invest Ophthalmol Vis Sci ; 53 : - Optical coherence tomography-guided classification of epiretinal membranes, Int Ophthalmol ; 35 : 49 - Epiretinal membrane : optical coherence tomography-based diagnosis and classification, Clin Ophthalmol Auckl NZ ; 10 : - Time course of changes in metamorphopsia, visual acuity, and OCT parameters after successful epiretinal membrane surgery, Invest Ophthalmol Vis Sci ; 53 : - Subfoveal deposits secondary to idiopathic epiretinal membranes, Ophthalmology ; : - Correlation between foveal cone outer segment tips line and visual recovery after epiretinal membrane surgery, Invest Ophthalmol Vis Sci ; 54 : - Evolution of subfoveal detachments secondary to idiopathic epiretinal membranes after surgery, Ophthalmology ; : - Assessment of lamellar macular hole and macular pseudohole with a combination of en face and radial b-scan optical coherence tomography imaging, Am J Ophthalmol ; : 29 - Long-term follow-up of lamellar macular holes and pseudoholes over at least 5 years, Graefes Arch Clin Exp Ophthalmol ; : - Scheerlinck LME, van der Valk R, van Leeuwen R, Predictive factors for postoperative visual acuity in idiopathic epiretinal membrane : a systematic review, Acta Ophthalmol ; 93 : - Risk factors for postoperative intraretinal cystoid changes after peeling of idiopathic epiretinal membranes among patients randomized for balanced salt solution and air-tamponade, Acta Ophthalmol ; 96 : e - e Preoperative prognostic factors and predictive score in patients operated on for combined cataract and idiopathic epiretinal membrane, Am J Ophthalmol ; : Preexisting epiretinal membrane is associated with pseudophakic cystoid macular edema, Graefes Arch Clin Exp Ophthalmol ; : - Preoperative spectral-domain optical coherence tomography in patients having cataract surgery, J Cataract Refract Surg ; 44 : - Macular assessment of preoperative optical coherence tomography in ageing Chinese undergoing routine cataract surgery, Sci Rep ; 8 : Lamellar macular holes in the eyes with pathological myopia, Graefes Arch Clin Exp Ophthalmol ; : - Azuma K, Ueta T, Eguchi S, Aihara M, Effects of internal limiting membrane peeling combined with removal of idiopathic epiretinal membrane : a systematic review of literature and meta-analysis, Retina ; 37 : - La fovéa est fréquemment occupée par une bulle centrale fig.

Sous la fovéa peut également se trouver un décollement séreux rétinien fig. Ces phénomènes participent à la dissociation entre acuité visuelle et épaisseur maculaire. Ces fluctuations reposent pour une large part sur les variations de la pression artérielle. Les patients présentant une hypertension artérielle nocturne ont en effet une épaisseur maculaire plus importante au réveil.

Cette disposition très caractéristique est sans doute due à la disposition des capillaires rétiniens qui privilégie la perfusion péri-artérielle superficielle par rapport à la rétine périveineuse profonde [ 5 ].

Dans certains cas de blanc périveinulaire, la plexiforme externe habituellement à peine distinguable entre les couches nucléaires interne et externe apparaît comme une ligne brillante fig. Une telle étude est encore plus difficile à mener en raison de la complexité des structures anatomiques de la tête du nerf optique. Les macro-anévrismes sont également identifiables par OCT fig.

La structure de ces macro-anévrismes est particulière, avec une paroi épaisse parfois plus épaisse que la lumière. Leur lumière est souvent occupée par une accumulation de matériel de nature incertaine fig. En effet, immédiatement après la photocoagulation, une hyper-réflectivité est visible dans la lumière du macro-anévrisme fig. Cette atrophie peut se traduire en OCT par une discrète absence de visibilité des lignes de la rétine externe ou par une désorganisation complète de la fovéa fig.

Il est intéressant de noter cependant que la perfusion centrale est corrélée à la perfusion périphérique [ 1516 ]. An update of the literature, Retina ; 33 : - Mecahnisms of macular edema : beyond the surface, Prog Retin Eye Res ; 63 : 20 - Circadian fluctuations of macular edema in patients with morning vision blurring : correlation with arterial pressure and effect of light deprivation, Invest Ophthalmol Vis Sci ; 46 : - Paques M, Gaudric A, Perivenular macular whitening during central retinal vein occlusion, Arch Ophthalmol ; : - Spectral domain optical coherence tomography findings in eyes with acute ischaemic retinal whitening, Br J Ophthalmol ; 99 : - Indocyanine green-guided targeted photocoagulation of capillary macroaneurysms in macular edema : a pilot study, Br J Ophthalmol ; : - Morphologic and functional changes in retinal vessels associated with branch retinal vein occlusion, Ophthalmology ; : 91 - Directional optical coherence tomography provides accurate outer nuclear layer and Henle fiber layer measurements, Retina ; 35 : - Directional variability of fundus reflectance in acute macular neuroretinopathy : evidence for a contribution of the Stiles-Crawford effect, Retin Cases Brief Rep ; 12 : S19 - S Optical Coherence tomography angiography in retinal vein occlusion: evaluation of superficial and deep capillary plexa, Am J Ophthalmol ; : - Microvascular remodeling after occlusion-recanalization of a branch retinal vein in rats, Invest Ophthalmol Vis Sci ; 45 : - Optical coherence tomography angiography in retinal vein occlusion treated with dexamethasone implant : a new test for follow-up evaluation, Eur J Ophthalmol ; 26 : - OCTA in retinal vein occlusion : correlations between macular vascular density, visual acuity, and peripheral nonperfusion area on fluorescein angiography, Retina ; 38 : - Aspect typique des occlusions artérielles centrales ou de branches en OCT.

À la phase aiguë fig. Ces atteintes ont été décrites pour la première fois en OCT par Özdemir et al. On observe un épaississement rétinien [ 4 ] sans liquide extracellulaire : les logettes et les décollements séreux rétiniens sont rares.

Chen et al. Les mécanismes cellulaires et moléculaires impliqués dans les modifications optiques de réflectivité rétinienne ne sont pas encore élucidés. À la phase tardive fig. Schmidt et al. Ahn et al.

Furoshava et al. Pour cela, ils ont utilisé les critères OCT définis par Ahn et al. Dans leur étude, ils distinguent la couche la plus interne innermost layer qui associe la couche des fibres nerveuses, la couche des cellules ganglionnaires et la plexiforme interne.

Rétine la plus interne et rétine moyenne forment la rétine interne. Les artères cilio-rétiniennes appartiennent au système issu des artères ciliaires postérieures fig. Parmi les autres causes, citons : le lupus, le syndrome des antiphospholipides, certains épisodes migraineux, la grossesse, etc. Cho et al. Asefzadeh et al. Enfin en cas de vasospasme, des occlusions artérielles intermittentes peuvent survenir. Les études chez les patients ayant une occlusion artérielle OA et concernant le lien entre ERC et acuité visuelle finale ne sont pas toutes concordantes [ 11—15 ].

Shinoda et al. EnChan et al. Yu et al. EnBonini et al. Philippakis et al. Par la suite, les études sur la PAMM ont confirmé la susceptibilité des territoires dépendant du plexus profond dans les occlusions incomplètes. En maiBhanushali et al. EnBaumal et al. Cependant, les atteintes de chacun des plexus sont variables avec un continuum entre des atteintes isolées du plexus superficiel et des atteintes combinées et symétriques des PCS et PCP.

Dans les yeux avec occlusion de branche, le territoire de non-perfusion semble, dans la majorité des cas, plus marqué dans le plexus superficiel que dans le plexus profond. À la phase chronique, un flux est à nouveau visible au niveau de certaines artérioles.

Dans une série française, Sellam et al. Elle est caractérisée par des lésions hyper-réflectives, en bandes, focales ou diffuses, visibles au niveau de la couche nucléaire interne se présentant dans un contexte de scotome négatif de survenue brutale. De nombreuses étiologies sont susceptibles de se présenter avec ce regime hyperproteiné ramadan 2014 clinique.

Le cliché infrarouge les identifie particulièrement. En OCT en face, on observe des territoires blanc-gris localisés au voisinage des vaisseaux occlus [ 32 ]; en OCT structurel, les lésions prédominent au niveau de la nucléaire interne; enfin, en OCT-A, une atteinte prédominante dans le plexus profond est constatée, colocalisée avec les lésions observées en OCT en face. Ozdemir H, Karacorlu S, Karacorlu M, Optical coherence tomography findings in central retinal artery occlusion, Retina ; 26 : - Reproducibility of nerve fiber thickness, macular thickness, and optic nerve head measurements using Stratus OCT, Invest Ophthalmol Vis Sci ; 45 : - In vivo identification of alteration of inner neurosensory layers in branch retinal artery occlusion, Br J Ophthalmol ; 96 : - Quantitative analysis of retinal layers' optical intensities on 3D optical coherence tomography for central retinal artery occlusion, Sci Rep ; 5 : Central retinal artery occlusion : local intra-arterial fibrinolysis versus conservative treatment, a multicenter randomized trial, Ophthalmology ; : Retinal and choroidal changes and visual outcome in central retinal artery occlusion : an optical coherence tomography study, Am J Ophthalmol ; : - Furashova O, Matthé E, Retinal changes in different grades of retinal artery occlusion : an optical coherence tomography study, Invest Ophthalmol Vis Sci ; 58 : - Cella W, Avila M, Optical coherence tomography as a means of evaluating acute ischaemic retinopathy in branch retinal artery occlusion, Acta Ophthalmol Scand ; 85 : - Recurrent branch retinal artery occlusion from susac syndrome : case report and review of literature, Retin Cases Brief Rep May 30.

Asefzadeh B, Ninyo K, Longitudinal analysis of retinal changes after branch retinal artery occlusion using optical coherence tomography, Optometry ; 79 : 85 - Changes in retinal thickness are correlated with alterations of electroretinogram in eyes with central retinal artery occlusion, Graefes Arch Clin Exp Ophthalmol ; : - Correlation of optical intensity on optical coherence tomography and visual outcome in central retinal artery occlusion, Retina ; 36 : - The spectrum of superficial and deep capillary ischemia in retinal artery occlusion, Am J Ophthalmol ; : Optical coherence tomography angiography in retinal artery occlusion, Retina ; 35 : - Evaluation of bilateral central retinal artery occlusions with optical coherence tomography-based microangiography : a case report, J Med Case Reports ; 10 : Spectral domain optical coherence tomography angiography features in a patient of central retinal arterial occlusion before and liposuccion apres 1 mois usd paracentesis, Retina ; 36 : e36 - e Optical coherence tomography angiography shows deep capillary plexus hypoperfusion in incomplete central retinal artery occlusion, Retin Cases Brief Rep ; 9 : - Baumal CR, Optical coherence tomography angiography of retinal artery occlusion, Dev Ophthalmol ; 56 : - Paracentral acute middle maculopathy : a new variant of acute macular neuroretinopathy associated with retinal capillary ischemia, JAMA Ophthalmol ; : - La myopie a été définie comme l'une des cinq priorités du programme Vision établi par l'Organisation mondiale de la santé car ses complications et les troubles visuels en rapport avec la composante réfractive de la myopie représentent une cause fréquente de baisse visuelle dans le monde, touchant principalement les populations asiatiques, mais aussi les autres populations [ 12 ].

Dans ce contexte, l'OCT, venant en complément de l'examen clinique et des autres examens mis à notre disposition, a permis de révolutionner le diagnostic et la prise en charge des complications de la myopie forte.

Nous détaillons ici les complications médicales de la myopie forte — en nous focalisant principalement sur les ruptures de la membrane de Bruch, les néovaisseaux myopiques, l'atrophie choriorétinienne et la macula bombée —, les complications chirurgicales étant détaillées par la suite.

Le terme de rupture de la membrane de Bruch implique en réalité des lésions qui intéressent le complexe épithélium pigmenté-membrane de Bruch-choriocapillaire [ 3 ]. L'augmentation progressive de la longueur axiale entraînerait l'apparition de ces lésions d'origine mécanique, souvent inaugurales de l'entrée dans la maculopathie myopique. La rupture de la membrane de Bruch s'associe fréquemment à une hémorragie sous-rétinienne. Elle s'accompagne alors d'un syndrome maculaire avec scotome central ou paracentral et baisse d'acuité visuelle fig.

Avec le temps, le réseau peut se complexifier avec une augmentation de la longueur des lésions initiales, l'apparition de nouvelles lésions parfois interconnectées, puis l'apparition de lésions atrophiques à l'emporte-pièce ou de néovaisseaux myopiques fig. Rarement isolés, ils apparaissent en général associés à une rupture de la membrane de Bruch ou en bordure d'une plage atrophique fig.

Ils sont classiquement de petite taille, mais peuvent être de plus grande taille notamment chez les sujets plus âgés [ 14—16 ]. L'apparition des néovaisseaux se traduit souvent par une baisse visuelle parfois associée à des métamorphopsies et à un scotome. L'angiographie à la fluorescéine met en évidence le lacis néovasculaire qui s'imprègne souvent dès la phase précoce, parfois très discrètement, puis diffuse au temps tardif.

Cet examen donne une indication sur le caractère actif de la lésion néovasculaire et sa localisation par rapport à la fovéa.

Mac By Previous Revealed Employees 8 Cosmetics Secrets Kcu3T1JFl

Le caractère de diffusion angiographique peut constituer un critère de traitement même devant une absence d'exsudation évidente en OCT [ 16 ], surtout lorsque des signes fonctionnels sont associés. Il peut arriver par ailleurs qu'une récidive apparaisse sur le bord d'une cicatrice fibreuse.

La diffusion du colorant à partir de la nouvelle lésion permettra de poser le diagnostic. L'angiographie est utile également pour faire la différence entre une rupture de la membrane de Bruch compliquée d'hémorragie et des néovaisseaux myopiques éventuellement associés à une rupture de la membrane de Bruch et compliqués d'hémorragie rétinienne. Dans le premier cas, seule une hypofluorescence due à l'effet masque provoqué par l'hémorragie sera visible.

Dans le second cas, une hyperfluorescence par diffusion de colorant à partir des néovaisseaux pourra être mise en évidence lors de la séquence angiographique fig. L'OCT en mode spectral domain ou swept source constitue une avancée majeure pour le suivi des patients avec néovaisseau myopique. Cet examen permet d'identifier la lésion néovasculaire, donne des informations sur son caractère actif ou non, permet la localisation précise par rapport à la fovéa et permet une surveillance précise au cours du traitement.

Une lésion néovasculaire ancienne, fibrosée, comme c'est le cas pour les taches de Fuchs, apparaîtra au contraire hyper-réflective, bien limitée, sans signe exsudatif, cernée d'une atrophie choriorétinienne.

Pigmentation ko kaise

Entre ces deux aspects opposés, une lésion néovasculaire inactivée par les traitements anti-vascular endothelial growth factor anti-VEGF apparaît souvent hyper-réflective et bien limitée, sans signe exsudatif, souvent plus petite que la lésion initiale si le traitement a été instauré peu de temps après l'apparition des premiers symptômes. Il faut rechercher à l'examen clinique et à l'OCT des arguments pour des néovaisseaux myopiques : présence d'un staphylome myopique, de lésions associées, absence de drusen.

L'apparition de polypes a initialement été décrite dans la myopie forte chez des patients ayant une dysversion papillaire. L'OCT, dans ce contexte, permet de distinguer relativement aisément une zone d'atrophie choriorétinienne, parfois associée à la présence d'un décollement séreux rétinien sur le bord du staphylome, d'une vasculopathie polypoïdale, plus facilement identifiée en angiographie.

L'OCT permet en outre le suivi de ces lésions sous traitement, ce qui facilite le diagnostic en cas de récidive néovasculaire.

Néanmoins, l'OCT n'est pas toujours de réalisation aisée en cas de longueur axiale importante avec présence d'un staphylome myopique. Dans ce contexte, il représente un élément important du diagnostic et du suivi, mais doit être intégré aux autres éléments de l'examen clinique. Néanmoins, la présence d'un staphylome myopique important et les difficultés de fixation de la part du patient peuvent rendre difficile la réalisation de cet examen dans un contexte de myopie pathologique [ 21—24 ].

L'atrophie choriorétinienne est une complication fréquente de la myopie dégénérative, de survenue souvent tardive au cours de la progression de la maculopathie myopique. L'atrophie commence en règle générale dans la choroïde et n'intéresse que tardivement les couches rétiniennes externes.

On distingue l'atrophie choriorétinienne diffuse, de couleur jaunâtre, et l'atrophie choriorétinienne à l'emporte-pièce [ 926 ]. L'atrophie à l'emporte-pièce se développe à partir de l'atrophie choriorétinienne diffuse, à partir de ruptures de la membrane de Bruch ou en bordure d'un staphylome myopique, souvent à la partie supéro-temporale. D'autres causes d'atrophie peuvent être observées : l'atrophie apparaissant autour des néovaisseaux choroïdiens anciennement traités par photodynamic therapy PDTl'atrophie apparaissant autour de néovaisseaux myopiques fibrosés tache de Fuchs voir fig.

Une classification de la maculopathie myopique a été proposée en Trois autres types de lésions ruptures de la membrane de Bruch, néovaisseaux myopiques et taches de Fuchs viennent compléter ces catégories [ 27 ]. L'utilisation de l'OCT-A permet aussi de quantifier la raréfaction du tissu vasculaire choroïdien. Il a ainsi été montré, à l'aide de cet examen, qu'il existe une disparition de la choriocapillaire et une raréfaction des gros vaisseaux choroïdiens dans les zones d'atrophie à l'emporte-pièce.

L'atrophie diffuse est caractérisée par une diminution de la densité de la choriocapillaire et des gros vaisseaux choroïdiens [ 29 ].

Le diagnostic de MB peut être posé dans un contexte de myopie forte ou modérée avec, néanmoins, toujours la présence d'un staphylome postérieur.

La voussure visible sur la fente lumineuse n'est pas toujours évidente. Trois différents types de MB ont été décrits : le type circulaire dans lequel la MB est visible sur les coupes verticales et horizontales de l'OCT; le type horizontal, le plus fréquent. La MB est visible uniquement sur les coupes horizontales de l'OCT [ 2 ]; la forme verticale, qui est probablement sous-diagnostiquée puisqu'elle n'est visible que sur les coupes verticales de l'OCT fig.

D'autres études cependant ne retrouvent pas d'association entre le DSR et la baisse d'acuité visuelle [ 32 ]. La physiopathologie du DSR reste encore incomplètement élucidée [ 33—35 ]. Il est possible que le flux vasculaire choroïdien rétrofovéolaire soit plus important lorsqu'un DSR est présent que lorsqu'il est absent fig. La surface de celle-ci augmente avec le temps. Il n'existe pas de traitement de la MB. Plusieurs études ont montré que la MB est une pathologie évolutive, marquée par l'augmentation de la taille de la MB, l'augmentation de l'atrophie.

On ne peut pas aujourd'hui stopper cette évolution. Le laser maculaire infraliminaire micropulse a permis dans une étude récente d'améliorer l'acuité visuelle à 1 an chez 12 patients sans faire disparaître le DSR [ 40 ]. Causes of blindness and visual impairment in urban and rural areas in Beijing : the Beijing Eye Study, Ophthalmology ; : - Age-specific prevalence and causes of blindness and visual impairment in an older population : the Rotterdam Study, Arch Ophthalmol ; : - Comparison of visual prognoses between natural course of simple hemorrhage and choroidal neovascularization treated with intravitreal bevacizumab in highly myopic eyes : a 1-year follow-up, Retina ; 35 : - Correlation between visual prognosis and fundus autofluorescence and optical coherence tomographic findings in highly myopic eyes with submacular haemorrhage and without choroidal neovascularization, Retina ; 31 : 74 - Long-term pattern of progression of myopic maculopathy : a natural history study, Ophthalmology ; : - Clinical features of lacquer cracks in eyes with pathologic myopia, Retina Apr 24.

Multimodal imaging including spectral-domain optical coherence tomography and confocal near-infrared reflectance for characterization of lacquer cracks in highly myopic eyes, Eye ; 28 : - Ohno-Matsui K, Yoshida T, Futagami S, Patchy atrophy and lacquer cracks predispose to the development of choroidal neovascularization in pathologic myopia, Br J Ophthalmol ; 87 : - Photodynamic therapy of subfoveal choroidal neovascularization in pathologic myopia with verteporfin.

Long-term visual prognosis of choroidal neovascularization in high myopia : a comparison between age groups, Ophthalmology ; : - Angiographic and optical coherence tomography characteristics of recent myopic choroidal neovascularization, Am J Ophthalmol ; : - Long-term visual outcome of choroidal neovascularization in pathologic myopia : natural history and laser treatment, Eur J Ophthalmol ; 7 : - Polypoidal choroidal vasculopathy in tilted disk syndrome and high myopia with staphyloma, Am J Ophthalmol ; : - Submacular choroidal neovascularization at the margin of staphyloma in tilted disk syndrome, Retina ; 33 : 71 - Type 1 neovascularization with polypoidal lesions complicating dome shaped macula, Int J Retina Vitreous ; 1 : 8.

Analysis of scleral feeder vessel in myopic choroidal neovascularization using optical coherence tomography angiography, Ophthalmic Surg Lasers Imaging Retina ; 47 : - Detection of myopic choroidal neovascularization using optical coherence tomography angiography, Am J Ophthalmol ; : - Neovascularization secondary to high myopia imaged by optical coherence tomography angiography, Retina ; 37 : - Optical coherence tomography angiography of choroidal neovascularization secondary to pathologic myopia, Dev Ophthalmol ; 56 : - Prevalence of macular complications associated with high myopia by multimodal imaging, J Fr Ophtalmol ; 39 : - International photographic classification and grading system for myopic maculopathy, Am J Ophthalmol ; : - Is choroidal or scleral thickness related to myopic macular degeneration?

Features of the choriocapillaris in myopic maculopathy identified by optical coherence tomography angiography, Br J Ophthalmol ; : - Dome-shaped macula in eyes with myopic posterior staphyloma, Am J Ophthalmol ; : - Morphologic characterization of dome-shaped macula in myopic eyes with serous macular detachment, Am J Ophthalmol ; : - 67e1.

Dome-shaped macula in myopic eyes : Twelve-Month Follow-up, Retina ; 37 : - Enhanced depth imaging optical coherence tomography of the sclera in dome-shaped macula, Am J Ophthalmol ; : - Choroidal findings in dome-shaped macula in highly myopic eyes : a longitudinal study, Am J Ophthalmol ; : 44 - Localized choroidal thickness variation and pigment epithelial detachment in dome-shaped macula with subretinal fluid, Ophthalmic Surg Lasers Imaging Retina ; 46 : - Long-term evolution of dome-shaped macula : increased macular bulge is associated with extended macular atrophy, Retina ; 36 : - Peri-dome choroidal deepening in highly myopic eyes with dome-shaped maculas, Am J Ophthalmol ; : - Macular choroidal thickness in myopic eyes with and without a dome-shaped macula : a case-control study, Ophthalmologica ; : - Battaglia Parodi M, Iacono P, Bandello F, Subthreshold laser treatment for serous retinal detachment in dome-shaped macula associated with pathologic myopia, Retina ; 38 : - L'OCT a révolutionné la compréhension et la prise en charge des pathologies chirurgicales du myope fort.

L'OCT est même devenu un instrument chirurgical puisqu'il est aujourd'hui utilisé en préopératoire, en postopératoire et, de plus en plus, en peropératoire grâce aux OCT couplés aux microscopes chirurgicaux. Du rétinoschisis du myope fort au vitréoschisis : le temps des découvertes. Enl'OCT en est encore à ses balbutiements, l'image est toujours pixellisée, mais très rapidement la plupart des maladies maculaires de l'emmétrope sont décrites en OCT [ 1—6 ].

Takano [ 7 ] découvre un aspect particulier de la macula chez le myope fort, ressemblant à l'aspect OCT du rétinoschisis lié à l'X fig. Membrane épimaculaire chez le myope. Une étude récente portant sur une population de sujets âgés en Chine a montré que la membrane épimaculaire MEM est l'atteinte la plus fréquente dans la population chinoise, surtout chez les myopes, un tiers des maculopathies détectées par SD-OCT étant des MEM [ 17 ].

Par ailleurs, les MEM chez le myope fort sont souvent associées à d'autres pathologies maculaires : rétinoschisis, trou maculaire, trou lamellaire [ 1920 ], macula bombée [ 21 ], néovaisseaux choroïdiens, choroïdose myopique fig.

La MEM est diagnostiquée le plus souvent grâce à l'OCT : une ligne hyper-réflective souvent fine de quelques pixels est alors visible sur le versant interne de la rétine. Cette dernière est irrégulière, des plis superficiels sont visibles sur la coupe OCT, et des espaces hypo-réflectifs entre la MEM et la rétine sont présents fig.

La vitrectomie ne doit être proposée que si la baisse d'acuité visuelle est gênante et reliée à la MEM. Parfois en cas de doute, on est amené à surveiller le patient et à le revoir à quelques mois d'intervalle pour déterminer s'il existe une évolution des symptômes et de l'aspect OCT. Les myopes forts tolèrent souvent des visions plus basses que l'emmétrope. La difficulté opératoire, le fait que la vitrectomie provoque une cataracte et qu'elle engendrera une chirurgie de cataracte sur les deux yeux à terme pour ne pas créer d'anisométropie font que l'indication opératoire chez le myope fort est souvent posée pour des visions plus basses que chez l'emmétrope.

Le pronostic anatomique et fonctionnel des MEM chez le myope n'est pas différent de l'emmétrope, contrairement à ce que l'on pourrait penser [ 23 ]. Il faut s'assurer d'avoir réalisé le décollement postérieur du vitré DPV et l'ablation de la limitante interne en est le plus sûr moyen. Les instruments allongés sont également d'une grande aide dans la chirurgie du myope fort. Enfin, l'OCT peropératoire permet chez le myope fort de vérifier l'ablation de la membrane et l'absence de trou maculaire, ce qui est plus utile probablement que chez l'emmétrope, bien que cela n'ait pas encore été démontré [ 2526 ].

À l'inverse des MEM, son pronostic et ses complications sont bien différents de ceux de l'emmétrope. Le diagnostic du TM de pleine épaisseur est le même que chez l'emmétrope.

Là encore, l'OCT est une aide majeure puisque les trous sont parfois mal ou non vus en ophtalmoscopie chez les myopes en cas de choroïdose importante. Le traitement repose sur la destruction des anomalies vasculaires périphériques. Quand il est présent, on retrouve souvent des télangiectasies maculaires associées. Le traitement repose sur la destruction au laser des télangiectasies. Les hémangiomes capillaires rétiniens HCR sont des tumeurs vasculaires bénignes. Ils correspondent ainsi à une des manifestations cliniques les plus fréquentes.

On les retrouve le plus souvent en périphérie rétinienne. Les vaisseaux nourriciers et de drainage sont dilatés dans les lésions de grande taille. Le remplissage est rapide, dès les temps précoces.

La fluorescence augmente ensuite au sein de la tumeur et devient très intense aux temps tardifs. Le bilan doit alors être complété par un examen en OCT fig. Il peut être utile dans un second temps de réaliser une séance de cryoapplication transsclérale afin de geler la partie profonde de la lésion fig. Ils sont en revanche sans effet sur la taille de ceux-ci. La PDT entraîne quant à elle une occlusion plus ou moins complète des hémangiomes. Le calibre des vaisseaux est redevenu normal.

La macula est atrophique. Elles ont été décrites pour la première fois par Schields et al. La rupture de la barrière hémato-rétinienne résulte en une exsudation intrarétinienne massive. Les TVPR surviennent le plus souvent au niveau de la périphérie temporale et temporale inférieure.

Les anomalies sont noyées dans la diffusion du colorant aux temps plus tardifs. On retrouve à ce niveau une hémorragie rétinienne, des exsudats périlésionnels et des remaniements pigmentés. Il existe également une membrane épimaculaire. Les anomalies vasculaires ont été détruites au laser. Cela peut être obtenu avec efficacité et une bonne tolérance par la photocoagulation laser. Quand cela est possible, il est préférable de réaliser le laser à la lampe à fente, les anomalies à traiter étant localisées à la surface de la rétine.

Plusieurs séances rapprochées sont souvent nécessaires. Une seule séance est suffisante car le traitement des anomalies vasculaires peut être plus intense pas de douleur et plus complet meilleure visualisation et meilleur accès aux anomalies vasculaires par indentation fig.

La cryothérapie présente un risque de surdosage car pour atteindre les anomalies vasculaires à la surface de la rétine, il est nécessaire de geler la masse fibreuse et un éventuel décollement de rétine exsudatif. Il peut également persister un OM malgré une destruction complète des anomalies vasculaires. Les formes modérées, sans décollement de rétine doivent être traitées par photocoagulation laser. Les formes associées à un décollement de rétine partiel ou total peuvent être également traitées avec succès par laser.

Molecular analysis of de novo germline mutations in the von Hippel-Lindau disease gene. Identification of the von Hippel-Lindau disease tumor suppressor gene. Von Hippel-Lindau disease. Improved detection of germline mutations in the von Hippel-Lindau disease tumor suppressor gene. Clustering of features and genetics of von Hippel-Lindau syndrome. Clinical characteristics of ocular angiomatosis in von Hippel-Lindau disease and correlation with germline mutation.

Treatment of retinal capillary hemangioma. Vitreoretinal surgery for severe retinal capillary hemangiomas in von hippel-lindau disease. Intravitreal ranibizumab therapy for retinal capillary hemangioblastoma related to von Hippel-Lindau disease. Benefits and complications of photodynamic therapy of papillary capillary hemangiomas.

Presumed acquired retinal hemangiomas. Vasoproliferative tumors of the ocular fundus. Classification and clinical manifestations in patients. Histopathology of a vasoproliferative tumor of the ocular fundus. Vasoproliferative tumours of the retina. Management of idiopathic retinal vasoproliferative tumors by slit-lamp laser or endolaser photocoagulation.

Vasoproliferative tumor of the retima treated with PDT. Expression of vascular endothelial growth factor and intravitreal anti-VEGF therapy with bevacizumab in vasoproliferative retinal tumors. Forms or retinal disease with massive exsudation. Norrin, frizzled-4, and Lrp5 signaling in endothelial cells controls a genetic program for retinal vascularization. Eyeing up new Wnt pathway players. Classification and management of Coats disease: the Proctor Lecture.

Les hémangiomes choroïdiens sont des tumeurs vasculaires bénignes. Ils peuvent être isolés, et sont alors localisés, ou associés à une maladie de Sturge-Weber-Krabbe réalisant plus souvent un hémangiome diffus. Ils se localisent préférentiellement au niveau du pôle postérieur et souvent dans la région maculaire ou paramaculaire. Les hémangiomes diffus se rencontrent en général chez des patients présentant un syndrome de Sturge-Weber-Krabbe.

Une atteinte méningée homolatérale est possible. Une surveillance systématique des enfants présentant un syndrome de Sturge-Weber-Krabbe est indispensable et la prise en charge thérapeutique est souvent complexe.

Cette hyperfluorescence précoce permet de différencier les hémangiomes des métastases choroïdiennes fig. Une prise en charge rapide est effectivement nécessaire en cas de baisse visuelle si on veut espérer préserver la vision.

La photocoagulation de la surface de la tumeur est une méthode ancienne permettant de réduire le DSR. La protonthérapie permet de délivrer une dose homogène à la tumeur tout en respectant les tissus sains avoisinants.

Le facteur statistiquement significatif pour la récupération visuelle semble le délai de prise en charge. Pour Mandal et al. Pour Kwon et al.

Tumeurs intraoculaires. Morphologic changes of the fovea and visual acuity associated with retinal detachment secondary to circumscribed choroidal hemangioma. Photodynamic therapy in the management of circumscribed choroidal hemangioma.

Photodynamic therapy for symptomatic circumscribed macular choroidal hemangioma in Chinese patients. Irradiation treatment of choroidal hemangiomas. Long-term results of low-dose proton beam therapy for circumscribed choroidal hemangiomas.

Proton beam irradiation using a light-field technique for the treatment of choroidal hemangiomas. Long-term 4 years results of choroidal hemangioma treated with proton beam irradiation. Palladium Pd plaque radiation therapy for circumscribed choroidal hemangioma with retinal detachment. Intravitreal bevacizumab avastin for circumscribed choroidal hemangioma.

Treatment of serous macular detachment associated with circumscribed choroidal hemangioma. En effet, Boyd et al. Cliché couleur. Angiographie fluorescéinique. Pin points en angiographie. Une grande majorité des mélanomes, dans les pays occidentaux, sont traités de manière conservatrice par radiothérapie brachythérapie, irradiation par faisceaux de protons.

Un réseau vasculaire collatéral peut se former. À noter les impacts de laser réalisé pour ischémie rétinienne secondaire. Cependant, il semble que la course de la maculopathie et de la rétinopathie se poursuive malgré la destruction de la lésion une fois que les phénomènes inflammatoires et ischémiques ont débuté. La cataracte est une complication fréquente du traitement conservateur brachythérapie ou protonthérapie des mélanomes choroïdiens. Au cours des mélanomes choroïdiens métastatiques, une nouvelle classe thérapeutique peut être utilisée, les inhibiteurs de MEK mitogen-activated protein kinase enzyme.

Avant traitement. Après traitement. La seule étude concernant cette complication particulière concerne les patients traités par thermothérapie transpupillaire. Des tractions vitréomaculaires associées à des membranes épirétiniennes en post-protonthérapie ont également été observées, plus fréquemment en cas de mélanome postérieur.

La prévalence réelle des métastases intra-oculaires est difficile à évaluer. La symptomatologie des métastases choroïdiennes est aspécifique.

Les métastases choroïdiennes des carcinomes sont classiquement rondes ou ovalaires, et achromes. La localisation des métastases choroïdiennes est le plus fréquemment rétro-équatoriale. Une IRM cérébrale est indispensable à la recherche de lésions secondaires métastatiques associées.

Imprégnation hétérogène en angiographie à la fluorescéine.

Hypocyanescence de la lésion en ICG. Cliché bleu. Il réside dans la réduction de la masse tumorale par radiothérapie externe ou irradiation par faisceau de protons et la chimiothérapie en cas de tumeur primitive chimiosensible.

Cystoid macular edema as the initial manifestation of choroidal melanoma. Vascular endothelial growth factor is elevated in ocular fluids of eyes harbouring uveal melanoma: identification of a potential therapeutic window. Cystoid macular comment perdre du ventre avant l été anthony with equatorial choroidal melanoma.

Early Subclinical macular edema in eyes with uveal melanoma: association with future cystoid macular edema. Effects of radiotherapy on uveal melanomas and adjacent tissues. Management of patients with uveal melanome. Clinical Ophtalmic Oncology. Treatment of radiation maculopathy with intravitreal injection of bevacizumab Avastin.

Post-brachytherapy tumor endoresection for treatment of toxic maculopathy in choroidal melanoma. Lens changes after proton beam irradiation for uveal melanoma. Vitreomacular traction as a consequence of posterior hyaloidal contraction after transpupillary thermotherapy. Enhanced depth imaging optical coherence tomography of choroidal metastasis in 14 eyes. Optic nerve breast metastasis mimicking meningioma. Is a diagnostic CT of the brain indicated in patients with choroidal metastases before radiotherapy?

Optical coherence tomography demonstrates subretinal macular edema from papilledema. Les patients ne rapportent pas de métamorphopsies ou de micropsies. Pouvez-vous vous placer dans une salle de cinéma si vous arrivez en retard? Avez-vous une certaine maladresse ou des difficultés dans les jeux de balle?

Elle peut être peu invalidante dans les rétinites pigmentaires modérées ou dans un environnement citadin. La photophobie et la dyschromatopsie sont des signes tardifs dans les RP. On évalue le calibre des vaisseaux rétiniens dont la réduction signe une pathologie impliquant aussi la périphérie rétinienne. Les clichés en autofluorescence démasquent dans la plupart des cas un liseré caractéristique annulaire périfovéolaire et de petites plages hypo-autofluorescentes disséminées sur toute ou partie de la périphérie rétinienne fig.

Le calibre des vaisseaux rétiniens est diminué, la papille est colorée. En périphérie, la rétine est parsemée de fines lésions blanchâtres flèches bleues avec de très rares petites mottes pigmentaires flèche noire.

Noter la membrane épirétinienne maculaire aux deux yeux. La perte des photorécepteurs se traduit en périphérie par de petites lésions hypo-autofluorescentes de densité variable. Noter les éléments kystiques flèches bleues. Une telle atteinte est exceptionnelle pour ce mode de transmission. La tolérance est satisfaisante. Prevalence of cystoid macular edema and stability in oct retinal thickness in eyes with retinitis pigmentosa during a week lutein trial.

The prevalence of cystoid macular oedema on optical coherence tomography in retinitis pigmentosa patients without cystic changes on fundus examination.

Macular abnormalities in Italian patients with retinitis pigmentosa. Prevalence of cystic macular lesions in patients with Usher II syndrome. Dominantly inherited cystoid macular edema. Visual acuity is related to parafoveal retinal thickness in patients with retinitis pigmentosa and macular cysts. Efficacy and prognostic factors of response to carbonic anhydrase inhibitors in management of cystoid macular edema in retinitis pigmentosa. Treatment of cystic macular lesions in hereditary retinal dystrophies.

Intravitreal aflibercept Eylea injection for cystoid macular edema secondary to retinitis pigmentosa - a first case report and short review of the literature. Elles sont unilatérales et touchent préférentiellement les hommes.

Elles pourraient être dues à la dégénérescence des cellules de Müller, conduisant à la mort des photorécepteurs. Les télangiectasies maculaires sont habituellement secondaires. Il existe en fait deux types de télangiectasies maculaires. Puis le colorant diffuse au cours de la séquence à partir des anomalies vasculaires.

On peut parfois mettre en évidence un OMC aux temps tardifs. Une autre hypothèse est la dégénérescence des cellules de Müller, conduisant à la mort des photorécepteurs. Il y a de nombreux indices anatomopathologiques et fonctionnels en faveur de cette dernière.

Cet aspect est particulièrement bien visible sur le cliché en lumière bleue. Parfois on retrouve également des petits points blancs réfringents localisés dans les couches rétiniennes les plus internes.

Au cours de la séquence angiographique et aux temps tardifs, on observe une diffusion du colorant à partir de celles-ci. La micropérimétrie permet de mieux corréler les anomalies fonctionnelles et les anomalies anatomiques, en particulier celles observées en OCT. On retrouve une hyposensiblité au niveau des zones de rupture de la couche ellipsoïde.

En angiographie OCT, on retrouve une raréfaction aussi bien du réseau superficiel que du réseau profond maculaire dès les stades précoces. Il semblerait que cette prolifération soit corrélée à la zone de rupture de la couche ellipsoïde, elle-même secondaire à la mort ou au dysfonctionnement des cellules de Müller.

On note également une irrégularité de la couche ellipsoïde et des couches rétiniennes externes en temporal de la fovea. On voit parfois apparaître une accumulation de pigment en périfovéolaire fig.

Ces néovaisseaux sont le plus souvent localisés en temporal de la macula. Ils sont associés à une exsudation intra- et sous-rétinienne OMC, DSR et exsudats secs et des hémorragies rétiniennes fig. Le pigment est localisé au niveau des couches internes et entraîne un effet masque des structures sous-jacentes cflèche.

Cette forme est extrêmement rare. Les anomalies vasculaires sont visibles sur le cliché anérythre. Le contenu de cette logette est hyper-réflectif. Idiopathic juxtafoveolar retinal telangiectasis. Update of classification and follow-up study. Idiopathic macular telangiectasia. Current management of Coats disease. The prevalence of macular telangiectasia type 2 in the Beaver Dam eye study. Über eine durch Vorkommen multipler Miliaraneurysmen charakterisierte Form von Retinaldegeneration.

Optical coherence tomography in group 2A idiopathic juxtafoveolar retinal telangiectasis. Correlation of macular function with retinal thickness in nonproliferative type 2 idiopathic macular telangiectasia. Outer retina capillary invasion and ellipsoid zone loss in macular telangiectasia type 2 imaged by optical coherence tomography angiography. Lack of apparent short-term benefit of photodynamic therapy in bilateral, acquired, parafoveal telangiectasis without subretinal neovascularization.

Eighteen-month follow-up of intravitreal bevacizumab in type 2 idiopathic macular telangiectasia. Bevacizumab avastin therapy for idiopathic macular telangiectasia type II. Elle semble atteindre la fovéa dans plus de la moitié des cas et est alors associée à un mauvais pronostic visuel. La physiopathologie reste incomplètement élucidée. La présence de cavités kystiques intrarétiniennes dans la CRSC est un signe de chronicité et de mauvais pronostic.

Elle doit aussi faire éliminer certains diagnostics différentiels, en particulier des néovaisseaux choroïdiens liés à la DMLA, une vasculopathie polypoïdale choroïdienne ou une maculopathie associée à une fossette colobomateuse.

Plus tard, Piccolino et al.