Caries radiographic classification

The most common angulation of impaction was the vertical in the mandible and maxilla and the most common level of impaction was level B in the mandible and level C in the maxilla. Pathological conditions associated with impacted third molars were found in Caries was the most commonly seen lesion 9. The prevalence of impacted teeth was high, and there was no predilection for impacted third molars between sexes. Caries, root resorption and pericoronal lesions were seen in relation to the impacted teeth.

Les radiographies panoramiques numériques de patients âgés de 25 ans et plus ont été examinées. Les radiographies ont été recueillies dans des centres de radiographie situés dans la zone côtière syrienne. Des caries, une résorption radiculaire et des lésions péricoronales ont été observées en relation avec les dents incluses. Open access authors retain the copyrights of their papers, and all open access articles are distributed under the terms of Creative Commons Attribution license, which permits unrestricted use, distribution and reproduction in any medium, provided that the original work is properly cited.

Caries radiographic classification

The use of general descriptive names, trade names, trademarks, and so forth in this publication, even if not specifically identified, does not imply that these names are not protected by the relevant laws and regulations.

While the advice and information in this journal are believed to be true and accurate on the date of its going to press, neither the authors, the editor nor the published can accept any legal responsibility for any errors or omissions that may be made.

The publisher makes no warrant, express or implied, with respect to the material contained herein. Le nombre de caries obtenu est alors additionné au nombre de caries observées et divisé par la somme des dents examinées et le nombre total de dents perdues antemortem. Cette méthode de calcul assume de manière implicite que toutes les pertes dentaires antemortem résultent des caries dentaires et que les pertes postmortem ne sont pas liées aux caries.

Erdal et Duyar ont proposé une modification de cet indice avec la distinction entre les dents antérieures et les dents postérieures, et leur différence de susceptibilité à la carie, les dents postérieures étant plus souvent cariées que les dents antérieures. Niveau 1. Niveau 2. Niveau 3. Niveau 4. Tableau 1. Table 1. Maxillae and mandibles levels of conservation.

Chaque maxillaire devait comprendre au moins six dents par arcade afin de garantir un repositionnement correct des arcades en occlusion, avec des prémolaires et des molaires en nombre suffisant Esclassan et al La diagnose sexuelle a été effectuée grâce à la méthode de Bruzek qui évalue la forme sexuelle de cinq caractères morphologiques appartenant aux segments sacro-iliaques et ischio-pubiens. Les individus ont été classés en deux groupes: 20 à 30 ans et supérieur à 30 ans.

Après 30 ans la précision des indicateurs est très faible, surtout chez les individus plus âgés Whittaker Des tests inter et intra observateurs ont été réalisés à quinze jours et à un mois. Les pertes dentaires ante et postmortem ont été notées.

Le tableau 2 recense les nombre de dents présentes et les pourcentages de perte ante et postmortem. Le tableau 3 montre que pour un total de dents, Par ordre décroissant les groupes de dents les plus cariées étaient les molaires Dents présentes. Dents perdues ante mortem.

Dents perdues post mortem. Tableau 2. Dents présentes, dents perdues ante et postmortem. Table 2. Teeth present, teeth lost ante and postmortem. Types de dents. Nombre de dents présentes maxillaires et mandibulaires. Nombre de dents cariées. Tableau 3. Table 3. Global carious prevalence maxilla and mandible of the sample. Le tableau 4 montre la distribution des caries en fonction des groupes de dents I, C, P, Mde la localisation coronaire et radiculaire et des différentes faces atteintes.

Les caries mésiales sont trois fois plus nombreuses que les caries distales 37 vs Collet vestibulaire. Sillon vestibulaire. Sillons occlusaux. Pénétration pulpaire. Tableau 4. Table 4. Carious distribution of the sample. Le tableau 5 représente la répartition des différentes absences dentaires antemortem, postmortem et indéterminées. Les groupes de dents les plus absentes antemortem sont par ordre décroissant les molaires Pour les pertes postmortem, les groupes de dents les plus absents sont les incisives Pertes post mortem.

Pertes Antemortem.

IAJD Reading Tools

Tableau 5. Table 5. Ainsi, dix-huit Dix-sept individus Une dent adjacente cariée. Une dent adjacente mésiale ou distale cariée. Dent mésiale adjacente cariée. Dent distale adjacente cariée. Deux dents adjacentes cariées. Absence de carie sur les dents adjacentes.

Tableau 6. Environnement carieux des pertes antemortem. Table 6. Carious environment of antemortem tooth loss. Figure 1. Figure 2. Pourcentage en fonction des dents distales et mésiales. Percentage of mesial and distal teeth concerned.

Tous appartenaient au niveau 1 de la classification de conservation des restes osseux et dentaires, décrite par Vodanovic et al et Caglar et al La prévalence carieuse de notre échantillon est de Nombre de dents examinées.

Pourcentage de perte antemortem. Prévalence carieuse. Tableau 7. Table 7. Comparison of the Vilarnau sample with other European populations in terms of individuals, teeth observed, AMTL and carious prevalence.

Les fréquences carieuses sont donc vraisemblablement sous estimées. Les individus concernés par ces agénésies dans notre étude seraient plutôt des jeunes adultes ans.

Les dents les plus affectées par les caries sont les molaires Au sein de leur échantillon du site de Ras el-Khaimah, les caries sont nombreuses et peuvent donc avoir joué un rôle important dans les pertes antemortem. Notons que plus les sujets sont âgés, plus les pertes antemortem sont importantes, ce qui est également le cas dans de nombreuses études Littleton et Frohlich ; Hillson ; Esclassan et al ; Wasterlain et Hillson Ces pertes antemortem ne peuvent pas être expliquées par les seules caries, ce qui est souligné par de nombreux auteurs Brothwell ; Littleton ; Lucaks ; Lukacs ; Lukacs et Pal En revanche, de telles études ont été réalisées de nos jours chez les enfants et montrent des résultats statistiquement significatifs, notamment entre les caries présentes sur des deuxièmes molaires transitoires et sur les premières molaires permanentes, en particulier sur les faces mésiales Vanderas et al En ce qui concerne les pertes postmortem de notre échantillon, notons que les dents les plus touchées sont les incisives Alt K.

Springer, Wien.

Brothwell D. Dans Brothwell D. Pergamon, London, Bruzek J. American Journal of Physical Anthropology ,