Toxine botulique prix kleider 80er

Contraint de nouveau à. Son rôle est désormais secondaire et se limite à appuyer le régime. Le numéro deux de l'armée a notamment déclaré que celled était opposée à l'abolition de l'article 8 de la loi dite anti-terreur, l'instrument légal fréquemment utilisé pour condamner journalistes, écrivains et intellectuels à des peines de prison pour délit d'opinion.

Begdache a été le premier à traduire en arabe le Manifeste communiste de Karl Marx ainsi que plusieurs articles de Staline. Marié à une Kurde, Wissal Farha, actuellement députée au Parlement syrien, ilétait père de deux enfants.

Au fur et à mesure que nous découponsle salami en tranches, ils en prendrons. Çiller, après maintes péripéties, a finalement amendé, le 23 juillet, la Constitution turque dans certaines de ses dispositions essentiellement techniques.

Le message signifié ainsi publiquement par l'armée à la classe politique est on ne peut plus clair. Le chef du CHP, centregauche, qui a fait de la levée de l'article 8 une condition pour la poursuite de la coalition avec Mme.

Enfin, un paragraphe du préambule de la Constitution qui louait le coup d'état militaire de est supprimé mais les auteurs du putsch, impliqués dans de nombreux scandales de corruption, resteront impunis. Malgré ces changements, les militaires demeurent les véritables maîtres du pays pour ce qui. De nombreux articles et lois liberticidesrestent toujours en vigueur.

Hacaloglu cf. Les amendements de la Constitution n'auront guère d'impact dans les provinces kurdes soumises depuis à l'état d'urgence où l'armée fait la loi à sa guise et où la guerre bat son plein. Depuis la création de la République turque en ,les Kurdes auront ainsi vécu pendant 49 ans sous des régimes d'exception et de loi martiale.

La Constitution des militaires n'est pas amendable. Voici à titre d'exemple, des extraits de ce qui n'a pas changé dans cette Constitution: Le nationalisme turc d'atatürk, qui exclut toute reconnaissance des Kurdes, de leur identité et de leur culture, est érigé en idéologie officielle.

La Turquie. Préambule, paragraphe 3 Conformément au concept de nationalisme et aux principes et aux réformes mis en oeuvre par Atatürk, fondateur de la République turque, guide immortel et héros incomparable; Préambule, paragraphe 7 : Considérant qu'aucune opinion ou pensée ne peut se voir accorder protection à l'encontre des intérêts nationaux turcs, du principe d'indivisibilité de l'entité turque du point de vue de l'état et du territoire, des valeurs historiques et spirituelles inhérentes au peuple turc, ni du nationalisme, des principes, des réformes et du modernisme d'atatürk, Article 81 : Serment d'investiture des députés.

Ainsi que par le 2e et le dernier paragraphes de l'article 28 : -Aucune langue ayant été interdite par la loi. A ce jour 5 partis politiques dont le HEP et le DEP Parti de la Démocratie ont été dissous en application de cet article pour avoir évoqué l'existence des Kurdes et plaidé pacifiquement pour la reconnaissance de leurs droits culturels dans le cadre dela démocratie et des frontières existantes. Ainsi des.

C'est là le procédé turc ordinaire d'élimination des élites kurdes de la vie politique du pays qui restera en vigueur. Last but not least, les articles et de la Constitution qui codifient le rôle de l'armée sont évidemment restés inchangés, aucun député n'ayant eu le courage de proposer le moindre amendement à ce sujet: Article 3e, 4e et Se paragraphes : Le chefs d'état-major général est le commandant des Forces armées et il assume en temps de guerre les fonctions dll commandement suprême au nom du président de la République.

Eu égard aux particularités de l'ordre du jour, les ministres ou les personnes concernés peuvent être convoqués aux réunions du Conseil en vue d'être consultés. Le Conseil de Sécurité Nationale communique au Conseil des ministres son avis au sujet de l'adoption de décisions et de l'établissement de la coordination nécessaire en matière de détermination, fixation et application de la politique de sécurité nationale de l'état.

Les décisions du Conseil de Sécurité Nationale relatives aux mesures qu'il estime indispensables en vue de sauvegarder l'existence et l'indépendance de l'état, l'intégrité et l'indivisibilité du territoire et la paix et la sécurité de la société sont prises en considération par le Conseil des ministres de manière prioritaire. Officiellement soumis à l'autorité du Premier ministre, et non pas à celle du ministre de la défense comme dans les démocraties occidentales, le chef d'étatmajor général est en fait l'homme fort au pouvoir incontestable du régime turc.

Le Conseil de sécurité nationale est l'autorité politique suprême du pays. Dans menu regime goutte 40mg démocratie à la turque les habits modernes des civils tenant le devant de la scène dissimulent malles uniformes chamarrés des généraux qui contrôlent toujours l'essentiel du pouvoir politique.

Le chef d'état-major général est nommé par le président de la République sllr proposition du Conseil des ministres; ses pouvoirs et attributions sont réglementés par la loi. Le chef d'état-major général est responsable vis-à-vis du Premier ministre à raison de cesfonctions et attributions.

La loi réglemente l'étendue des compétences du ministère de la Défense nationale ainsi que ses relations fonctionnelles avec la Présidence de l'étatmajor général et les commandements des forces. Le 28 juin une trentaine de représentants américains ont pris la parole. Seuls 4 ou 5 d'entre eux ont trouvé quelques mérites aux dirigeants d'ankara, principalement pour des raison, stratégiques. Le président du Comité des chefs d'état-major des armées, le général John Shalikashvili a dû écrire lui-même une lettre au Congrès pour rappeler l'importance de l'alliance avec la Turquie pour les intérêts de la défense américaine et inviter leurs collègues à ne pas réduire l'aide américaine à cette alliée fidèle.

Tous les autres intervenant ont dénoncé les violations massives des droits de l'homme perpétrées par Ankara contre ses 15 millions de citoyens kurdes et condamné l'occupation d'une partie du territoire chypriote par l'armée turque depuis ainsi que l'embargo turc contre l'arménie. J'ai un grand respect pour le peuple turc mais des millions de citoyens de ce pays se voient 'déniés par leur propre gouvernement leurs droits les plus fondamentaux. La Turquie est une amie et alliée estimée des Etats-Unis.

Je propose cet amendement en aucune manière comme un acte d'hostilité envers la nation tuque. Nous voulons une relation plus étroite avec la Turquie basée sur des valeurs partagées.

Mais je crois que le génocide aujourd'hui en cours en Turquie contre le peuple kurde et les problèmes des droits de l'homme qui empirent et qui ne sont pas traités par la Turquie sont si sévères que la démocratie turque elle-même est minée et pourrait bien être perdue.

Monsieur le Président, aucun ami véritable ne se tient à l'écart lorsque son ami abuse violemment de sa famille, et c'est ce qui est exactement en train de se passer en Turquie; notre ami est entrain d'abuser violemment des membres de sa famille La Turquie fontinue d'avoir une approche strictement militaire de la situation kurde.

Le gouvernement est engagé dans un génocide contre la minorité kurde. D'environ personnes tuées la moitié a été tuée au cours des deux dernières années; A la suite de l'évacuation forcée et de la destruction des villages, trois millions de personnes sont devenues des déplacés internes.

La Fondation France- Libertés évalue le nombre de villages kurdes évacués de force à L'ancien ministre des droits de l'homme qualifie de terrorisme d'état l'évacuation de villages dans une province.

La Turquie a été largement critiquée pour son traitement de ces trois millions de réfugiés. Les forces gouvernementales continuent d'utiliser une force excessive contre les non combattants civils. Elles continuent d'utiliser de l'équipement militaire d'origine américaine dans des 'actions au cours desquelles les violations des droits de l'homme ont eu lieu en violation directe de la loi américaine.

La police et les forces militaires turques continuent les' exécutions extrajudiciaires, la détention illégale et la torture. Les autorités, à tous les niveaux à travers le pays, continuent de pratiquer la torture avec impunité. La torture est systématique, très répandue et impunie bien qu'elle soit illégale. Dans les rares cas où les plaintes de torture reçoivent une suite les condamnations sont légères.

Les officiers reconnus coupables perçoivent leur'salarre en prison et retrouvent leur poste à leur libération. En le nombre de morts en détention a été le plus élevé depuis De plus en plus de gens disparaissent durant leur garde-à-vue par la police. Leurs corps torturés, mutilés sont habituellement trouvés des jours, des semaines ou des mois plus tard. Au cours des 3 premiers mois de cette année, 77 personnes ont disparu alors qu'elles auraient été en garde-à-vue policière, ce qui fait plus que le bilan de toute l'année dernière.

Plus, grave encore, le gouvernement continue de harasser, de 'détenir et de poursuivre des écrivains, des journalistes et même des parlementaires qui critiquent des politiques gouvernementales. Les organisations politiques et les média continuent de subir de l'harassement et des fermetures Dans cette situation, il me parait incomber aux Etats-Unis d'envoyer un-message au gouvernement turc que la seule politique de violence contre sa minorité kurde n'est pas acceptable; qu'il est inacceptable qu'il continue d'empêcher l'assistance américaine à l'arménie, qu'il est inacceptable qu'il continue de torturer, de détenir, et d'exécuter sans procès ses propres citoyens, how to get rid of cellulite on bum fast n'est pas acceptable qu'il mette en prison des gens pour avoir exprimé leurs opinions sur la politique du gouvernement.

La Turquie doit être notre proche alliée, mais nous devons avoir des valeurs partagées et nous devons envoyer un message à cette amie et alliée proche que sa conduite ne satisfait tout simplement pas les normes internationales d'aucun gouvernement de la Terre. La Turquie est clairement dans l'intérêt de sécurité nationale de notre Nation. Rien de plus rien de moins. Imposer plus de restrictions à cette alliée précieuse ne fera que gêner nos tentatives d'encourager des progrès et de susciter un changement durable En leur retirant notre soutien et en prenant le rôle d'adversaire, nous perdons accès aux décideurs clé.

Des progrès récents combinés avec l'importance stratégique indiscutable de la Turquie devraient conduire les États-Unis à accroître leur i'. C'est le président du Comité conjoint des chefs d'étatmajor à qui est confié le maintien de la défense de notre Nation qui écrit cela. Ses préoccupations relatives à l'importance stratégique de la Turquie devraient primer dans ce débat. La Turquie est vitale pour un pour un nombre de raisons critiques: Tout d'abord, la Turquie assure la deuxième armée permanente de l'otan.

Elle renforce les défenses de l'occident contre de futurs troubles si les réformateurs russes devraient échouer et le nationalisme russe agressif revenait. C'est la seule démocratie laïque avec une économie de marché qui a une population musulmane dominante. Le renforcement de cette alliée démocratique est crucial pour prévenir la propagation du terrorisme associé avec le fondamentalisme musulman et l'instabilité résultant des régimes répressifs.

La Turquie est vitale pour contenir Sadd am Hussein. Sans utilisation des bases aériennes de l'otan en Turquie, d'où plus de missions de frappe étaient lancées contre l'irak, nous n'aurions pas été capables de défaire l'irak sans des pertes et des dépenses substantiellement plus élevées.

L'aide de la Turquie pour la fermeture de l'oléoduc de l'irak et pour honorer l'embargo afin de coopérer avec les États-Unis dans la tempête du Désert coûte à l'économie turque environ 20 milliards de dollars en commerce.

La Turquie demeure une amie proche dlsraël et une supporter du processus de paix au Proche-Orient. La Turquie peut aider à établir un point entre les mondes musulman et occidental. On compte parmi les voisins de la Turquie 11ran, l'irak, la Syrie, la Russie et les Balkans. Et la stabilité dans cette partie très troublée du monde est vitale pour assurer la paix dans l'un des secteurs géographiques les plus explosifs et dangereux.

Seulement hier, ce parlement turc a approuvé une extension de 6 mois de l'opération Provide Comfort, Ie programme international qui utilise des bases turques pour dissuader des attaques irakiennes contre les Kurdes de l'irak du Nord.

Le rapport du département d'état sur la situation en Turquie soutient que la Turquie a commencé l'instruction sur les droits de l'homme pour l'armée, promulgué un code de conduite pour les militaires et elle examine au Parlement des propositions des droits de l'homme et de démocratie.

En l'absence d'un partenariat effectif américano-turc toute la position américaine dans le Golfe persique et le Moyen-Orient sera la plus grande perdante. Les gagnants ne seront ni les praoccidentaux ni ceux intéressés aux droits de l'homme.

Livingston a lu une lettre du général Shalikashvili qui indique quelques points sur les intérêts de notre politique étrangère en Turquie et dit que la Turquie amstyle minceur brule graisse 2014 une alliée forte; et cela. Cependant je ne crois pas qu'aucune des raisons exprimées dans la lettre du général Shakilashvili donne à la Turquie l'autorisation de supprimer brutalement ses citoyens et à nous des raisons d'ignorer ce fait La Turquie viole plusieurs accords internationaux sur les droits de l'homme qu'elle a signés tels que la Déclaration universelle des droits de l'homme et la Convention européenne des droits de l'homme.

En février de cette année le Département d'état a rapporté que la situation des droits de l'homme a empiré d'une façon significative en Plus récemment, en maile Département d'état a confirmé que des armes fournies par les États-Unis sont utilisées dans des violations des droits de l'homme par le Gouvernement turc Des groupes de droits de l'homme, dont Amnesty International et Human Rights Watch, ont régulièrement identifié la Turquie comme l'un des pires violateurs des droits de l'homme dans le monde Depuis des années le Congrès entend le Département d'état affirmer que sa diplomatie silencieuse conduira au progrès des droits de l'homme en Turquie, chaque année nous lisons des lettres et écoutons des témoignages sur la manière dont la Turquie adoptera bientôt des réformes radicales qui conduiront à une large démocratie et au respect des droits de l'homme.

Chaque année, tristement, nous avons été déçus alors que l'environnement des droits de l'homme continue de se détériorer en Turquie. Le Congrès doit prendre l'initiative de faire comprendre à la Turquie qu'elle doit se conformer aux normes internationales de pratiques humanitaires et de droits de l'homme.

Si la Turquie ne se conforme pas à cette exigence, je crois que c'est devoir d'assurer que les dollars des contribuables américains ne subventionnent pas les abus du gouvernement turc contre ses propres citoyens.

Je me souviens de la plupart de ces débats et j'étais franchement opposé à la plupart d'entre eux parce que la Turquie était d'une telle importance critique pour les États-Unis pendant la guerre froide et à cause de sa position centrale dans une dangereuse région du monde La guerre froide et sa fin.

On peut en dire autant des États-Unis dans la période de post-guerre froide. Nos principes les plus hauts ne peuvent être achetés simplement à cause des raisons de sécurité. Ce soir nous devons prendre une position ferme et. Elle a une démocratie en évolution.

Elle est aussi indubitablement impliquée dans une campagne génocidaire contre des centaines de milliers de ses propres citoyens; elle n'abuse pas seulement de certains de leurs droits, j'ai vu de mes propres yeux qu'elle rasait des villages, des immeubles jetés à terre, des milliers de personnes ayant disparu de leurs foyers Un jour il sera demandé: Où étiez-vous, l'amérique, quand les villages du peuple kurde étaient rasés et leurs habitants martyrisés?

Où étiez vous? Qu'avez-vous fait et quelle position avez-vous pris? Ce soir vous pouvez répondre à ces 3 questions. Que nous sommes sûrement les amis de la Turquie, parce que dans l'amitié c'est mieux d'être honnête, de demander à la Turquie de corriger son propre comportement. Que l'amitié avec les États-Unis se mérite.

Je ne me fais pas d'illusions, cependant, que la Turquie se soit alliée à nous pour nos intérêts. Elle l'a fait pour ses intérêts. Elle a bénéficié de la protection de l'otan et de l'alliance avec les États-Unis C'est, franchement, dans un monde plus compliqué que nous vivons maintenant. Quand c'était nous et eux, c'était facile de montrer du doigt les nations du Pacte de Varsovie et de dire, elles sont affreuses, qu'elles violent les droits de l'homme, qu'elles ne laissent pas les gens émigrer et nous étions tous unis sur cela parce qu'eux, c'était eux, et nous étions, nous J'ai rencontré l'ambassadeur de Turquie un nombre incalculable de fois en privé parce que ce n'était pas mon désir d'affronter la Turquie d'une manière publique.

Mais, franchement, mes collègues, je ne crois pas que le Premier ministre, Madame Çiller, est en contrôle des actions de l'armée turque lorsque nous voyons qu'elle crée des milliers et des milliers et des milliers de réfugiés,faisant la guerre à ses propres citoyens L'Amérique joue une place très spéciale dans le monde.

Nous parlons à haute voix. SMITH: Je crois que cela mérite d'être noté que le général Shalikashvili, qui a conduit les efforts internationaux pour aider les Kurdes après la guerre du Golfe, s'est personnellement engagé dans un dialogue sur les questions de droits de l'homme avec ses homologues turcs. Ce dialogue réaffirme le lien important entre les droits de l'homme et les intérêts de sécurité, mais soulève aussi certaines questions dans mon esprit. D'abord, la situation des droits de l'homme s'est-elle détériorée jusqu'à un point critique tel qu'elle doit être soulevée aux plus hauts niveaux militaires?

Deuxièmement, de telles discussions ont-elles contribué aux conclusions des récents rapports du Département d'état et du. Département de la Défense indiquant que de l'équipement américain a été utilisé pour commettre des abus de droits?

Les politiques nationalistes promues par l'action militaire sont largement soutenues parmi les média, le public et presque tous les partis politiques turques. Cela n'est pas surprenant quand on considère que ceux qui défendent des solutions politiques, y compris la libre expression et les droits culturels pour les Kurdes, sont vus comme des. Se faire le champion des solutions politiques, non militaires à la crise kurde prendrait un immense acte de courage L'aide à la Turquie pose des question sérieuses.

Si nous ne soulevons pas les questions des droits de l'homme, nous fermons apparemment les yeux sur la campagne militariste de la Turquie contre ses propres citoyens et la soutenons.

TOBB est une organisation patronale officielle et de tendance conservatrice dont le président, M. Les résultats de ce rapport sont basés sur une enquête conduite par le professeur Dogu ERGIL auprès d'un échantillon de personnes habitant six villes dont trois situées dans les régions proprement kurdes: Batman, Mardin et Diyarbekir, et trois autres villes à forte émigration kurde, sur la Méditerranée: Mersin, Adana et Antalya.

Ce rapport, depuis sa publication alimente un intense débat public. La raison en est simple: c'est la première fois depuis la création de l'état turc qu'on demande aux Kurdes, rut-ce par Turquie ne devrait pas être vue comme un rejet de notre amitié. Je'crois qu'une plus grande démonstration de nos préoccupations concernant les conditions des droits de l'homme en détérioration est justifiée, pas seulement pour confirmer notre soutien pour les droits de l'homme et pour ceux qui soutiennent les droits de l'homme en Turquie, mais aussi pour les intérêts de la stabilité politique d'une alliée cruciale.

Le Comité pour paix, la fraternité et la coopération créé en par des intellectuels, d'anciens députés et ministres a, début août, lancé un nouvel Appel à la paix pour régler le AINSI QUE Des réformes sociales, culturelles et éducationnelles doivent être entreprises afin d'assurer à l'individu les mécanismes de contrôle traditionnel.

Tous programmes et organisations politiques ne prônant pas le séparatisme doivent être tolérés et encouragés. Pour amorcer une processus de paix les signataires demandent un cessez-le-feu bilatéral.

Ensuite un commission doit tirer les conclusions d'un vaste débat. Intervenant le 11 juillet devant le Parlement européen pour rendre compte de 6 mois de présidence française, le prédisent français a demandé aux eurodéputés de. Si nous refusons cet appel. Le chahut et le protestations des députés de gauche et des opposants aux essais nucléaires français ont rendu l'intervention de M.

Chirac inaudible. Selon un rapport des services de renseignements allemands cité par l'hebdomadaire Der Spiegel du 14 août. Selon ce même rapport de l'office de protection de la Constitution BN le Parti des travailleurs du Kurdistan récolte chaque année quelque 30 millions de DM millions de Francs en Allemagn.

Cet argent proviendrait de la vente de publications et des contributions - volontaire ou forcées - des Kurdes vivant en Allemagne. Empêchés de circuler et d'enquêter librement dans les provinces kurdes la plupart des journalistes étrangers en poste en Turquie se contentent de reprendre les informations des agences et médias turcs.

Cependant çà et là, des. Leurs auteurs, comme la journaliste américainealiza Marcus, ont été rappelés à l'ordre par les autorités. Certains ont, comme leurs collègue turc, choisi l'autocensure ou la litote. Réagissant à la dépêche d'ips, le porte. La plupart d'entre eux ont été libérés après une garde-à-vue de 22 jours, 16 d'entre eux, dont 9 femmes et l'ex-député du DEP Sirri Sakik sont restés détenus jusqu'à la comparution devant cette Cour de Sûreté le 16 août.

Celle-cia finalement décidé de les libérer. Comble d'ironie, elle a dû faire appel à un interprète parlant le kurde pour interroger 6 femmes prévenues qui ne connaissaient pas le turc! Les 16 accusés comparaîtront désorm,ais en prévenus libres dans ce procès pour séparatisme.

Unpoint de vue de Kendal Nezan. Lettre de Reporter sans frontières, Juillet-Aoûtp. Plus de tranches de salami vous donnez plus encore ils demanderont. Demirel évite d'entrer dans le débat Çörekçi. Turkish Daily News, 1 er juilletp. Le Monde, 4 juilletp. Turkish Daily News, 4 juilletp. Gamk, 5 juilletp. International Herald Tribune, 6 juilletp.

Ankara s'engage à traquer cette connexion et soulever cette question avec les organisations internationales et les gouvernements étrangers. Turkish Daily News, 6 juilletp. Les remarques de Çörekçi sur l'article 8 suscite une controverse. L'écrivain, âgé de 39 ans, qui depuis ne cesse de faire de séjours fréquents en prison fait l'objet de 24 inculpations pour ses articles et discours. La Cour de sûreté de l'etat d'ankara a condamné le 30 juin 9 membres de l'organisation hors-la-loi Dev-Sol Gauche révolutionnaire à des peines de prison allant de 3 à 21 ans.

Marche de protestation, le 2 juillet à Istanbul à la mémoire du massacre de 37 écrivains, poètes et universitaires, en grande majorité alévie, brûlés vifs le 2 juillet dans un hôtel de Sivas par des islamistes. Plus de personnes ont pris part à cette manifestation. Turkish Probe, 7 juilletp. Bagdad proteste contre la violation de sa souveraineté. Washington appuie Ankara. Libre Belgique, 10 juillet; Midi Libre, 9 juilletp. Neue Zürcher Zeitung, 10 juillet ,p.

Le Monde, 10 juillet ,p. Selon une source du ministère des Affaires étrangères. Turkish Daily News, 9 juillet ,p. La Cour de sûreté de l'etat d'ankara a décidé que personnes détenues au moment où elles essayaient d'assister à une audience du procès de HADEP doivent before beginning an exercise regimen you should always en garde-à-vue jusqu'à ce qu'elles soient entendues par la Cour.

Turkish Daily News, 8 juillet ,p. En ce qui concerne les allégations de torture, cette organisation a fait dans le passé tant de déclarations exagérées ou fausses, qu'il n'est plus possible combien de ses affirmations sont vraies cette fois-ci déclare Ankara. L'Irak dénonce l'intrusion turque sur son territoire. La Marseillaise, 8 juillet ,p. Uournal de Genève, juillet ,p.

Le Monde, 8 juillet ,p. Gamk, juillet ,p. Libération, 10 juilletp. Turkish Daily News, 10juillet ,p. Turkish Daily News, 10 juillet ,p. Ankara botox injections murfreesboro tn vertement la Commission après que des membres de cette Commission ont demandé à la Turquie de libérer des activistes détenus au procès HADEP.

Les reproches de Bruxelles. Le Figaro,11juillet ,p. Libération, 11 juillet; Libération; Le Figaro, 13 juillet ,pNotre but est de changer les parties non démocratiques de la Constitution et de normaliser le système. Turkish Daily News, 11 juilletp. Il pousse pour l'union douanière. International Herald Tribune, 11 juilletp.

International Herald Tribune, 12 juilletp.

Ebook Gratuit Livres, Romans en EPUB, PDF Gratuitement

Turkish Daily News, 12 juilletp. Le Soir, 13 juilletp. Courrier International, 13 juilletp. Turkish Daily News, 13 juilletp. Libération, 14 juilletp. Gamk, 14 juilletp. Turkish Daily News, 15 juilletp. Pour son peuple, pour la mémoire et la démocratie. Divisé, dominé par un homme très contesté, il serait financé par la CIA et l'arabie Saoudite.

Turkish Probe, 21 juilletp. Le Méridional, 24 juilletp. Le vote ouvre la voie à l'accord d'union douanière entre' Ankara et l'union européenne. Le Monde, 25 juillet ,p. International Herald Tribune; Les Echos 25 juillet ,p. Né à Damas dans une famille kurde modeste, il était une figure de proue du communisme arabe depuis plus d'un demi-siècle. Mais la Turquie ne va pas jusqu'à abolir l'existence d'arrestations arbitraires. Le Soir; Journal de Genève, 26 juillet ,p.

Journal de Genève, 27 juillet ,p. Turkish Daily lvs, 27 juillet ,p. Acte Sud,p. InfaMatin, 27juillet ,p. Libre Belgique, 1 er août ,p. Die Tageszeitung. Turkish Daily News, 1 er aoûtp.

Les funérailles de la gréviste de la faim de Berlin ont eu lieu sans violence. Des responsables des deux factions rivales doivent se rencontrer prochainement au Portugal. Basler Zeitung,3 aoûtp. Libération, 2 aoûtp. Le parquet la Cour de cassation donne un avis négatif sur la requête visant à leur restituer leur madant de députés.

L'iran interdit une manifestation du Hezbollah devant l'abassade Turque. Ne vous attendez pas à l'écroulement du régime de Sadd am Hussein disent les officiels.

Un jeu pour le pouvoir croissant par le fils de Saddam Uday. International Herald Tribune, 18 aoûtp. International Herald Tribune, 21 aoûtp. Il s'agit de proches de détenus kurdes en grève de la faim dans plusieurs pressons turques. Mais Bagdad nie de mouvement inhabituel de troupes. Bagdad reconnait qu'il avait ne site secret pour la production de germes.

Le Monde, 22 aoûtp. Les analystes déroutés par la décision de diffuser sans le censurer le discours du Roi. Leman Çelikaslan, gardée-à-vue dans les locaux de la Section anti-terroriste de la Direction de la police d'ankara affirme y avoir été violée le 21 juillet.

Akin Birdal. Çiller qui est arrivée au pouvoir avec des promesses de démocratisation et de respect de droits de l'homme, se sentira concernée non seulement comme être humain mais aussi comme femme.

Sur ces numéros, seuls 9 avaient pu échapper à la saisie. Les policiers affirment qu'il s'est suicidé en se cognant la tête contre les murs! Cette grève lancée le 14 juillet dans plusieurs prisons par, environ prisonniers politiques, avait pour objectif de demander au gouvernement d'engager des négociations de paix et d'appliquer les conventions de Genève sur les prisonniers de guerre.

Injection de toxine botulique (botox°) contre les rides

Les autorités turques avaient longtemps misé sur un accord entre les Kurdes irakiens et Saddam Hussein pour stabiliser la situation dans le nord de l'irak. Elles se sont finalement ralliées aux thèses de Washington. Libération, 25 aoûtp.

Le Républicain Lorrain; AF. Turkish Daily News, 30 aoûtp. Turkish Daily News, 31 aoûtp. A quoi bon énumél'el' les demiel's développements du calvail'e imposé à ce peuple de 25 millions à 30 millions d'âmes pal' des l'égimes - il'anien, tui'c, il'akian et syl'ien - pal'mi las plus cl'uels de la planète? Que pouvons-nous changel' à ce destin tl'agique, vécu en silence, sans images ni témoins médiatiques, alol's même que sous nos yeux, an Bosnie, an plein coeul' de l'eul'ope, malgl'é toutes les images des médias et l'intense émotion populaîl'e, la communauté dite intemationale, ou les quatl'e ou cinq Etats qui y font la loi, se montl'ent incapables d'al'i'êtel' l'hol'i'eul'?

Ces questions, que de nombl'eux citoyens se posent, que les militants et notamment ceux da la Ligue des dl'oits da l'homme doivent aussi se posel' l'égulièl'ement en ces temps d'incal'- titude et de cl'ise mol'ale, sont Qn na peut plus légitimes at pertinentes. C'est poul'quoi nous y l'evenons sans cesse dans Hommes et Libertés. Il n'en l'este pas moins que le silence est le meilleul' allié des boul'i'aaux, que pal'iel' avac ténacité d'un pl'oblème est una manièl'a de dil'e qu'il l'este posé at qu'il attend une solution même si l'élabol'ation da calle-ci nécessite pamois des décennies d'effol'ts at des dl'ames humains sans nombl'e avant da s'imposel' aux espl'its des belligél'ants, comme en AfI'ique du Sud ou an Palestine.

Puis, au-delà de l'intél'êt intellactuel ou de tout souci humanitail'e, s'infol'mel' du sort des autl'es pel'mat d'avoil' un l'egal'd plus cl'itique SUI'sa pl'opl'e société, des institutions, des médias et ses gouval'nemants cal' las oppl'esseul's d'ailleul's sont souvent les clients ou les amis de nos mal'chands de canons.

Le cas kurde en foul'nit une bonne illustl'ation. Sait-on pel' exemple que, à l'heul'e actuelle, l'une des guel'res les plus dévastatl'ices se dél'oule dans le KUl'distan tui'c? En onze ans, plus de 6 millions de KUl'des [plus que la totalité des populations réfugiées génél'ées pal' les guel'i'es dans l'ex-yougoslavie ont été chassés de leul's tel'i'es ancestl'ales. Tl'ois millions d'entl'e eux constituent encol'e une population déplacée vivant dans des bidonvilles dans des conditions de gl'ande pl'écal'ité.

L'aviation tul'que, selon le témoignage de l'écl'ivain Yachal' Kema 1, a pony rides in front royal va bien et bl'olé une dizaine de millions d'hectal'es de fol'êts kul'des.

Selon les statistiques officielles tul'ques enl'al'mée tul'que avait évacué huit cent soixantequatol'ze villages kul'des.

La liste nominative de ces villages a été publiée dans la pl'esse 2 pal' une dizaine d'associations fl'ançaises. La TUl'quie n'a pas pu en contestel' la vél'acité. En l'absence de l'éactions de ses par'tenail'es occidentaux, elle a pel'sisté dans sa cl'oisade antikul'de. Finon comptait deux mille six cent soixante-quatl'e villages et six boul'gades kul'des détl'uits3 Début aoot, le bilan était de tl'ois mille cinq cents villages détl'uits. Saddam Hussein avait, en quinze ans, détl'uit quatl'e mille cinq cents villages kul'des il'akiens.

La TUl'quie "démocl'atiqua", membl'e de l'otan, du Conseil de l'eul'opa et associée à l'union douanièl'e, talonne en deux ans et demi le l'ecol'd du dictateul' il'akien. Ses escadl'ons de la mort et ses tortionnail'es ont assassiné, en deux ans, tl'ois milfe huit cent qual'ante civils kul'des - avocats, syndicalistes, médecins, enseignants non-violents, coupables de l'evendiquel' leui' identité et de dénoncel' la guel'l'e 4.

Elle enfel'me dans sas geoles envil'on douze mille pl'isonniel's politiques, dont six députés démocl'atiquemenè élus, des écl'ivains, des avocats.

Pl'ès de dix mille d'entl'e eux ont entamé le 22 juillet une gl'ève de la faim poul'dénoncel' les conditions bal'bal'es de leui' détantion, demandei' la fin de la guel'i'e et un règlement pacifique du problème kul'de.

Dans sa guel'i'e du KUl'distan, l'al'mée turque utilise pl'incipalement des al'mes américaines et allemandes. La France, hiel' pl'emier foul'nisseul' d'al'mes occidentales de la dictatul'e il'akienne, déploie un. Elle a signé un contrat de vente de vingt hélicoptères à la gendarmerie turque. Après les Kurdes irakiens, les villageois kurdes de Turquie 'auront ainsi l'avantage d'être bombardés et massacrés par des hélicoptères de la patrie des droits de l'homme!

Très émue par l'accueil cordial que lui a réservé le président Chirac, poussant les égards jusqu'à IlJi baiser la main devant les caméras, le chef du gouvernement, Mme Ciller, a promis d'acheter une vingtaine d'autres hélicoptères à Paris et de favoriser les entreprises françaises dont Bouygues pour le tunnel sous le Bosphore sur le marché turc; chacun de ces points a été l'objet d'une prise de position de la LOH.

Les pays ocddentaux justifient ces ventes d'armes par le souci d'aider leur allié turc à défendre sont intégrité territoriale contre "les séparatistes kurdes". Cla sonne apparemment juste. Quoi de plus légitime et raisonnable pour une population de' plus de 15 millions d'individus? Et comme les lois turques ne laissent aux Kurdes' aucun espace d'expression politique et culturelle, après tant de décennies de patience et de combats pacifiques, une bonne partie de la jeunesse a basculé dans la révolte et la violence ; l'extrémisme des dirigeants nationalistes turcs alimente celui du PKK; Pourtant, même celui-ci depuis plus de deux ans.

Mais le gouvernement turc nie l'existence même d'un problème kurde! Les gouvernements occidentaux, qui dénoncent les exactions et les meurtres commis par le PKK, seraient plus quantité à manger pour maigrir urgent s'ils critiquaient terrorisme en même temps le d'etat pratiqué à une si vaste échelle par les autorités turques. Les médias français, qui sont restés muets sur la tragédie kurde irakienne au temps où le régime de Bagdad était un client chouchouté des industries de l'hexagone, brillent également par leur silenc.

Et Greenpeace? Et la SPA? Le sort des millions de Kurdes, de leurs villages et de leurs forêts détruits, de 'leur bétail abattu et le désastre écologique qui pourrait en résulter importent-ils moins à nos belles et généreuses âmes que le sauvetage de quelques baleines?

Si le sort terrible des Kurdes de Turquie reste si largement ignoré. Quant aux Kurdes irakiens, victimes d'un double embargo. Appelé à administrer territoire un dévasté cinq fois plus grand que! Seule note d'espoir dans ce sombre tableau du monde kurde : une vitalité et' une foi à toute épreuve.

Et les démocraties occidentales seront peut-être un jour conséquentes avec leurs valeurs et leurs principes proclamés. Unfortunately in Turkey one could pick almost any month of the year and find a date to commemorate the mistreatment ofwriters: the fiery deaths of 37 writers in Sivas in July, ; the detention of journalists from Ozgur Gundem in December ; the simultaneous bombing of three Ozgur Ulke offices in December ; the killing of Ferhat Tepe in August ; the charging and sentencing or detention ofhundreds ofwriters in Turkey - Yasar Kemal has been charged; Professor Fikret Baskaya was released in June after serving 15 months in prison; Doctor Haluk Gerger is still serving a sentence and publisher Aysenur Zarakolu has been sentenced to several prison terms.

Not all the violence against writers in Turkey falls at the government's door. However, all the detentions, the closures. The Turkish government is not unaware ofits poor reputation among writers and intellectuals who value freedom of expression.

There are those in government, including the Prime Minister, who have assured human rights organizations like PEN that the government is trying to reform the onerous Anti-Terror Law, in particular Article 8, under which these writers are prosecuted for their writing on Kurdish politics and culture.

Prime Minister Tansu Ciller assured an audience this spring at Bilkent University that she intended to move forward reforms that include a phase out of the State of Emergency in the Southeastern provinces, to amend the Anti-Terror Law to "remove anomalies which unduly restrict certain forms of expression" and to offer an amnesty to many writers. When many protested worldwide, the Turkish government assured those concerned that after the guerrillas were routed, Turkey would attend to the promised reforms.

The invasion is now over; the Turkish Army has returned to Turkey. But the reforms are still awaited. In May, Esber Yagmurdereli, a blind writer, had his sentence ratified and faces 20 months in prison for "disseminating separatist propaganda".

His first sentence of six months in prison and a fine dates from 20 January when he was convicted of 'disseminating separatist propaganda' under the Anti-Terror Law in connection his publication of the book "Nation that Discovered Itself, the Kurds" which was written by the jailed sociologist Ismail Besikci.

Ozturk has been sentenced to prison terms in connection with the publication of at least 19 of Besikci's books which mostly deal with the Kurdish situation.

Besikci has been sentenced already to over 60 years in prison and still has many cases to be settled. In Turkey, much of the opposition press and particularly the pro-kurdish press has been banned or is subject to constant confiscations and intimidation so there is little space for open debate on the Kurdish Leedom-Ackerman question. The main pro-kurdish newspaper "Ozgur Ulke" was forced to close in early after a court order against it and after several of its journalists had been murdered.

At least five and a halfyears ofozturk's sentences have been ratified by the Supreme Court. Most of the prison sentences also carry fines. For each fine that Ozturk does not pay, he will be forced to serve an extra three years in prison. The majority of the sentences are for "disseminating separatist propaganda", a term which can embrace even the use of the word 'Kurdistan' in a book or article.

Unsal Ozturk was arrested on 22 November and sent to Botox in queensland Closed Prison following the ratification! While he is there, his prison sentence is likely to mount.

Esber Yagmurdereli, Turkey Lawyer and writer Esber Yagmurdereli was sentenced to 20 months in prison on 23 July for a speech about the Kurdish situation which he made at a human rights meeting in Istanbul on 8 Septemberjust weeks after his release from 13 years in prison. The month sentence was quashed in earlybut this decision was overturned in May The following is an extract from one of Yagmurdereli's plays, "Crossing Boundaries" which deals with the experiences of a political prisoner.

Your unconquered eyes would regime militar o q foi mine from now on You went and waking to your absence was to be condemned to a harsh fate And I felt the damnation again when I heard my forehead crack against these silent walls Suddenly I was without a country like so many Palestinians I even forgot my language; I forgot I was a scream in the river of your voice Didn't we force these walls to memorise our voices Didn't we breastfeed these rotten cells our best folk songs?

We set alight wet stones as we rested our backs against them I kept biting my lips, but never forgot the memory And as the moon fell into the night, I saw your smile in its eternal beauty The rainbow shone on your forehead and its greeting was a declaration If convicted, he c?

The first hearing of the. In our century, no real progress has been made in this area. Worse still, on the. From the day ofits inauguration, 29 Octoberup to the present day, the Turkish Republic has been developing into a system of unbearable constraints and cruelty.

It has tried to hide this from the eyes of humanity with oriental duplicity and. The Turkish Republic has imposed such tyranny on the.

While the Turkish people, uk botox suppliers 2013. It was, after all, the Kurdish.

They going on Their language had been legally banned, their identity as Kurds had been denied, instead they were officially known as "Mountain Turks", and every 10 to 15 years they were driven to all four corners of Anatolia. With the increasing resistance of the Kurds, which eventually developed into armed struggle, the machinery of oppression showed its true, terrifying face.

First of all, an unbelievable propaganda campaign was launched to deceive the Turkish population. Without misleading the Turks, the resistance of the Kurds could not be broken. A campaign oflies began. Headlines in well-chosen, emotionallanguage claimed that the Kurds wanted to divide the nation and create an independent Kurdish state. Then cruel attacks by Kurds and the funerals of fallen Turkish soldiers were represented with such overblown emotion that one would have thought that every Turk would go out and kill the first Kurd he could find.

Fortunately, Kurds and Turks had known each other so well for centuries that all efforts of the State to whip up bloody feuds'between the two peoples failed. Every second word spouted by President Demirel and other members ofthe government was, "We will allow noone to take even a stone, even a handful of soil from our country". But who was demanding a stone? And who wanted a handful of soil?

As far as I know, there were only very few Kurds in Turkey who wanted to have an independent state. And did they not have a right to demand this? In accordance with all human rights declarations, every people has the right to determine its own fate.

Now Turkey is. Even the best writers cannot express what is going on Our Prime Minister Tansu Ciller cried out in. Parliament, "We will. Even sujet dietetique bts 974 best writers cannot express what is Now the real war began What a miracle that our press reported these happy events.

Holding the flag in one hand and the Koran in the other, the leader of our government emphatically denied that our State's armed forces had set any villages or forests alight. And the helicopters? And they were the ones who were setting the towns and villages aflame According to press reports, 12 million hectares offorest have been burned down in Turkey in the last 10 years, 10 million hectares liposuccion clinica zurich in East Anatolia alone Now the war is again being waged with all-out force.

It is taking place not only between the guerrillas and the army, village guards and special units. The government has also forced hundreds ofthousands to flee. These people drift, half dying of hunger and misery, and have no roof or tent over their heads. Ankara has caused an exodus and, in so doing. This terrible war should not be allowed to continue. Turkey is economically at an end; the population is getting poorer.

In alone, 12 billion German marks was spent on the war in East Anatolia Domestic and foreign debts grow and grow. Ifthis war continues, Turkey will suffer the biggest catastrophe ofits history. Every war, whether it be in Rwanda, Bosnia or Afghanistan, wears down humanity. It degenerates with every minute, becomes more inhumane with every battle, every massacre and every famine. When the Turkish Republic was established, it should have given the Kurds the basic rights which it afforded the Turkish people.

On the threshold of the 21st century, no people and no ethnic group should be denied human rights. No country, not even Turkey, has the power to do this. After all, it was the power ofthe. The Turkish Republic should not go into the 21st century with the curse ofthis war still hanging over its head.

The conscience ofhumanity will help the peoples of Turkey to end this inhumane war. In particular, the peoples ofthose countries which sell weapons to the Turkish State must contribute to this process. However, we in Turkey should always be aware that the road to true democracy must lie in a peaceful solution to the Kurdish question.

That the leadership has tried to kill the language and culture of the Kurds is a crime against humanity, even if this pressure has recently been relaxed. In the 21st century, the crimes against humanity will one by one be brought into the light of day and judged. The proceedings will not follow the usual course since the honour of a country and its humanitarian record will be on trial.

Over writers andjournalists are currently detained, say Turkish human rights activists. Many ofthese prisoners say they have been tortured. Others have been killed or disappeared. Many more are awaiting imprisonment after sentencing. Most of these writers have been sentenced under the notorious Article 8 ofthe Anti-Terror Law.

The law was instituted in after the scrapping of other legislation used to imprison writers who discussed the Kurdish situation. Many ofthose detained at that time had cumulative sentences ofhundreds ofyears in prison. Today writers such as Ismail Besikci have cumulative sentences. Besikci's sentences total over 65 years, and several cases are still outstanding against him. It is highly likely that he will have additional sentences for nonpayment of the heavy fines that accompany prison terms.

The government has frequently said that it will amend the Anti-Terror Law and, in particular, Article 8 which makes 'dissemination of separatist propaganda' a crime worthy of a prison sentence. Other laws have also been used to imprison writers, such as laws preventing insult of Ataturk, insult ofthe courts, the State and the security forces. In Yasar Kemal's case, and those of other writers, laws against propagating racism have been used for statements maintaining that the Kurds are oppressed by the Turks.

A trial against Kemal, Turkey's most well-known living writer and a former President ofturkish PEN, was begun in May for an article he wrote which appeared in 'Der Spiegel' see translation overleaf. Kemal's case has caused embarrassment to the Turkish government. The trial was postponed until July so that Kemal can give the judge the Turkish original to see if meaning suffered in translation. The followingthree cases, all ofthem linked to the pro-kurdish newspaper "Ozgur Gundem", are also illustrative of Turkey's crackdown on writers and their right to freedom of expression, as enshrined in Article 10 ofthe European Convention on Human Rights to which Turkey is a party.

The newspaper's journalists were targetted, and the paper was forced to close down: Dr Haluk Gerger, a former Secretary General of the Turkish United Nations Association and a freelance journalist on United Nations, international and nuclear weapons issues, was imprisoned on 27 June He will serve 15 months of a twenty-month sentence for 'separatist propaganda' for a message of solidarity he sent to a meeting in Ankara in May commemorating three political prisoners who were killed.

Gerger, a regular columnist for "Ozgur Gundem", has four other cases against him for work he did on the magazine. Writing from prison to the magazine "Index on Censorship" inGerger explained: "We would not regimen de incorporacion fiscal facturacion electronica our eyes to this unfolding human drama.

We refused to let our souls fall victim to the torment of the Kurds by our silence. We refused to share the guilt. We were determined to unearth whatever humanity was left in the brutal world we lived in. She also has a six-month sentence for her book "International Kurdish Conference" after her acquittal on this charge was overturned. Keskin has also been the victim of violence. In October she was shot at in Diyarbakir when she went to investigate reports ofunrest in Diyarbakir prison.

In Februarythere was an attempt to abduct her. Ismail Besikci left has sentences 65 years in prison for his writing. Depuis le 15 mai, Med-TV survole en toute légalité les censeurs en treillis des provinces kurdes de Turquie, reconvertis en chasseurs d'antennes paraboliques. Depuis le 15 mai, entre 18h et 21h heure françaisele satellite Eutelsat arrose l'europe entière avec les images de 'l'émetteur londonien de Med- "TV.

Pour baptiser leur bébé à l'ère du satellite, les Kurdes ont choisi de saluer leurs :ancêtres les Mèdes. L'abrogation, le 8 juilletde l'art de la Constitution, qui conféi"ilit"le monopole à l'etat sur toute émission radio-tv", n'a pas permis aux Kurdes de diffuser dans leur langue des émis- sions considérées comme des "atteintes à l'intégrité de l'etat".

Dans les provinces kurdes de Turquie, l'arrivée de Med-TV sur les ondes a fait exploser,le marché des antennes paraboliques. Mais sur les balcons. Mais dans les villages, l'armée repère facilement, ceux qui regardent le canal satellite. Et dans leur esprit, ' posséder une antenne signifie avoir un lien avec le PKK". Selon Ahmet Arkaya, porte parole de Med-TV à Bruxelles, les forces de sécurité en ont déjà détruit des dizaines dans les provinces de, Batman et Diyarbakir.

Privant du même coup les téléspectateurs kurdes de l'accès aux chaîne étrangères. Pour la regarder,le la haine raciale". Au cours de ces essais, un autre effet secondaire intéressant fut remarqué : les personnes souffrant de transpiration excessive hyperhidrose pouvaient être débarrassés de cette gêne quotidienne.

Seule la toxine botulique purifiée de type A il existe au total huit autres type de toxine est utilisée à des fins médicales pour bloquer la transmission entre le nerf et le muscle qui va exécuter un mouvement. Bien employée, elle peut réduire les rides du visage tout en conservant une expression faciale naturelle.

Enla toxine botulique fût mise sur le marché en France. La dose utilisée en médecine esthétique est très faible comparée à un usage thérapeutique. Ces rides naissent par la répétition des mouvements de notre visage, lorsque nous manifestons des émotions ou en parlant.

Chez les personnes jeunes, la peau redevient lisse lorsque chaque contraction musculaire cesse. Elle finit alors par garder la marque des sillons liés aux expressions du visage. Par la suite, les rides vont progressivement se creuser et devenir visibles de manière permanente. Ce sont les rides verticales du front en savoir plus sur le traitement des rides du lion.

Avant tout traitement, le praticien va effectuer un examen attentif de votre visage afin de savoir si les injections de toxine botulique sont bien adaptées à vos besoins réels. Il ne faut pas avoir des idées préconçues mais prendre en compte les recommandations du praticien.

Il est le seul à pouvoir évaluer les résultats possibles sur votre visage. Cette étape va permettre de vérifier que la toxine ne va pas perturber les expressions de votre visage. Après nettoyage soigneux de la peau du visage, le médecin va dessiner les points de piqures prévus sur votre visage puis passer aux injections.

Chaque injection de botox se fera en quantité infime. Une fois les piqures terminées, il faudra faire attention à ne réaliser aucun massage pour éviter la diffusion du produit et ne pas entrainer de complications. Vous pourrez voir les premiers effets au bout de quelques jours seulement. Ce temps est nécessaire pour que la toxine agisse et que les muscles de votre visage se détendent. Après 4 à 6 jours vous constatez un lissage de la zone du visage traitée.

Le front, par exemple, devient détendu, perd son caractère sévère et triste. Attention : les injections de toxine botulique doivent se gérer dans le temps. Il ne faut pas vouloir à tout prix des résultats parfaits dès la première séance. Il est nécessaire de voir et de quantifier les effets de la toxine sur vos rides et mieux modifier les dosages lors des futurs séances.

Si vous souhaitez arrêter votre traitement, vos muscles reprendront leur place, deviendront de moins en moins détendus, et vos rides apparaîtront progressivement, sans plus. Il y a effectivement des risques et des effets secondaires, même si les vraies complications et les grands dangers restent extrêmement rares.

Sous quelques jours cet effet disparaîtra. Vous pouvez améliorer très rapidement cela avec des produits oculaires hydratants en gouttes. Nous recommandons la toxine botulique pour traiter les rides du haut du visage. Commencer par de faibles doses est plus prudent, chaque personne réagissant plus ou moins au produit. On ajustera ensuite les doses selon les premiers résultats. Après cet acte de médecine esthétique vous pourrez reprendre vos activités normalement.