Hebrides geography

CHF Couverture cartonnée Couverture cartonnée. Dans mon panier. Description Source: Wikipedia. Commande gratuite par téléphone.

Gagner et utiliser des points. Précommander Livres Films Musique Jeux vidéo.

Outer hebrides island of lewis

Nouveautés Livres Films Musique Jeux vidéo. Bulletin Souhaitez-vous recevoir régulièrement des informations sur Ex Libris? Nous vous en enverrons volontiers. Veuillez indiquer une adresse e-mail valide. Donnez Carte-Cadeau Bon électronique. Sommaire Plan du site. Payement facile par. Informations pour le paiement.

Accéder au panier. Plus d'un tiers des terres en croft et plus d'un quart des tenures ont ainsi été distribuées depuis I C'est l'admirable obstination d'une population attachée à ses terres et décidée à y trouver sa subsistance qui est en fin de compte responsable de la persistance de ces structures et de leur dynamisme encore très vivace, qui a imposé aux autorités politiques leur maintien et leur extension.

Il est dès lors impossible de juger du crofting system exclusivement en termes d'efficience et de rentabilité. Il s'agit d'un way of life autant et plus que d'un système économique.

L'excursion ne pouvait néanmoins éviter d'aborder une telle analyse, et, après avoir étudié la structure des crofts, leurs variétés locales et leurs divers aspects, de s'interroger sur la place effectivement tenue dans l'économie des îles par l'exploitation des crofts et par les autres formes d'activité, d'apprécier enfin les possibilités d'amélioration et de renouvellement.

Économie et réorganisation des crofts. C'est d'abord la grande variété dans le détail des conditions économiques de l'exploitation du sol qui ressort de l'analyse minutieuse du paysage insulaire à laquelle furent conviés les excursionnistes. Certes le schéma général, précédemment exprimé, reste impératif.

Chirurgien réputé augmentation mammaire montréal

Exceptionnelles sont les communautés qui ont préservé la structure des vieux clachan, hameaux claniques de type nucléaire, tels Hosta et Hougharry, dans North Uist, en association avec unrun-rig actif jusqu'en sur tout le machair sans croft, dans le premier cas, ou des crofts divisés en cinq parcelles, consolidation évidente d'un run-rig préexistant, dans le second cas.

L'habitat est d'ordinaire très uniforme, fait de hameaux en ordre lâche plus ou moins grossièrement alignés le long des routes qui recoupent généralement les longues bandes des crofts non loin de leur contact avec les landes communes. Parfois une double rue, en deux générations de maisons, indique la pression démographique qui a compliqué l'alignement initial Barvas, île de Lewis.

Mais les structures agraires sont extrêmement diversifiées, en fonction de l'étendue respective initiale des crofts et du machair laissé en commun, et des étapes ultérieures qui aboutissent au lotissement définitif du machair et à l'extension des crotfs également vers les collines.

Dans la plupart des cas le machair a été complètement partagé au cours des deux dernières décades, aboutissant à une parcellisation en grands rubans assez comparables à ceux des crofts. Mais il subsiste des cas de run-rig actif, et des cas de run-rig fixé, où les habitants continuent d'exploiter suivant des règles communautaires, avec alternance organisée de la culture et de la jachère, mais retrouvent leurs mêmes champs.

Surtout la taille et la disposition des crofts sont très variables. Une étude individuelle de chaque communauté s'impose pour apprécier la viabilité économique du système. Dès le premier jour de l'excursion les participants eurent l'occasion de se livrer à une enquête approfondie de ce genre, grâce à la complaisance d'un crofter, à Ormaclett, dans South Uist, où 17 crofts furent établis en aux dépens d'une ferme, et où le machair est encore exploité en run-rig fixé.

Le crofter que nous avons interrogé exploitait un croft dont les terres arables s'étendaient sur 10 ha. Le croft nourrissait au total 13 têtes de gros bétail, auxquelles s'ajoutaient 10 animaux achetés à l'automne et gardés pendant l'hivernage sur le pâturage de machair, sans stabulation, puis revendus au printemps. L'exploitant possédait un tracteur, et une impression d'aisance se dégageait de notre visite, soulignée par la construction d'une maison récente, bien que le bilan exact de l'exploi tation ne pût naturellement être fait.

Mais il faut noter que des regroupements sont déjà nombreux. Les 17 crofts de ne constituent déjà plus que 10 unités d'exploitation. Plusieurs d'entre elles réunissent deux tenures dans le terroir local, et même d'autres tenures dans d'autres communes. La surface des exploitations proprement dites, en dehors des droits de participation au century bike rides bay area commun ou aux collines, s'échelonnait ainsi de 7 à 18 ha dans le terroir lui-même, et à 50 ha pour des exploitations qui regroupaient en outre d'autres crofts à l'extérieur.

Hebrides geography

Le remembrement, la réorganisation des prothèse mammaire inamed, apparaissent ainsi dans bien des cas nécessaires, et sont un des soucis principaux de la commission officielle, beaucoup plus aujourd'hui que le lotissement de terres nouvelles. Le résultat de ces travaux, mettant à profit l'existence de crofts vacants qui sont redistribués entre ceux qui subsistent, est généralement la constitution d'unités d'un seul tenant plus vastes, où disparaît parfois la forme allongée traditionnelle, tandis que les machairs sont découpés en rectangles relativement massifs fig.

L'évolution de la commune de Sollas, sur la côte Nord-Ouest de North Uist, qui fit l'objet d'une visite détaillée des participants, symbolise bien l'évolution générale des structures agraires et de l'habitat dans les Hébrides Externes et leurs développements récents fig.

A deux hameaux claniques à exploitation collective avait succédé en un lotissement en crofts allongés. Les crofters, incapables de payer la rente après la famine defurent expulsés ensans doute au nombre de 60 chefs de familles et de près de personnes, et installés en grande partie sur l'inhospitalière côte orientale. De à Sollas fut une ferme unique. En elle fut lottie à nouveau par le propriétaire avec l'assistance officielle, pour former 12 crofts constituant 10 exploitations, les crofts 4, 5 et 6 étant déjà réunis.

Le terroir n'étant pas partout de fertilité équivalente, les crofts, à l'exception du groupefurent divisés en deux parties. Source : Crofter's Commission, II est significatif qu'il se trouvait le plus proche de la bande inculte qui reliait le pâturage du machair au pâturage des collines, de façon à subir le premier les dommages en cas de pénétration des animaux sur les champs. Les crofts ne furent en effet pas enclos avant Deux parcs à bétail, successivement utilisés le second quand le premier devint inondable par la suite de l'envasement progressif du loch voisin marquent encore dans le paysage l'emplacement où se faisait la traite du troupeau commun.

Le machair était encore exploité suivant un système de run-rig. Ce paysage rural ne commença à évoluer qu'enavec la suppression du troupeau commun, qui n'était plus nécessaire en raison de l'édification des clôtures. Les animaux furent désormais traits sur les crofts et le croft du berger rendu à la pâture commune. En le machair commun fut partagé botox voor zweten prijs en un deuxième lotissement analogue fut opéré aux dépens de la zone des pâtures communes sur les premières pentes des collines.

En même temps le progrès technique s'amorce. Des portions non cultivées des crofts sont réensemencées et deviennent des prairies permanentes. Les effectifs du gros bétail ont considérablement augmenté. Avec un noyau arable de 27 ha, plus une part des pâtures communes subsistantes, les crofts de Sollas apparaissent économiquement viables à l'heure actuelle.

Un examen de la structure des familles révèle d'ailleurs que quatre d'entre eux au moins resteront sans doute sans héritier d'ici une vingtaine d'années et pourront être réunis aux autres pour constituer des unités d'exploitation plus vastes. Vers une rénovation des landes? L'antique vie pastorale des collines, fondée sur le gros bétail, apparaît bien morte aujourd'hui.

Ces îles ont une longue histoire de peuplement remontant au Mésolithique et leurs cultures ont été successivement influencées par les peuples de langues celtiquesnordiques et anglophones. Cette diversité se traduit dans la toponymie.

Aujourd'hui, l'économie des îles dépend de petites exploitations agricolesde la pêchedu tourismede l' industrie pétrolière et des énergies renouvelables. Les Hébrides ont une moindre biodiversité que le reste de l'Écosse, mais abritent une présence significative de phoques et d'oiseaux de mer. La plus ancienne référence littéraire aux Hébrides figure dans l' Histoire naturelle de l'écrivain romain Pline l'Ancienparue entre 77 et 79 ap.

Dans ce traité, Pline affirme qu'il y a trente Hebudesqu'il distingue de Dumnaterme qui désigne les Hébrides extérieures selon William J. Versdans sa description des récentes expéditions navales du général Agricolale géographe Claude Ptolémée mentionne cinq Ebudes peut-être les Hébrides intérieures et Dumna [ 1 ][ 2 ][ 3 ]. Le nom Ebudes cité par Ptolémée pourrait être d'origine pré-celtique [ 3 ].

Les noms des autres îles reflètent leur histoire linguistique complexe.

La plupart sont nordiques ou gaéliques, mais plusieurs pourraient avoir des origines pré-celtiques [ 3 ]. Skye est un nom à l'étymologie complexe, qui remonte peut-être lui aussi à l'époque pré-celtique [ 7 ]. Cette liste fournit également dans certains cas la plus ancienne forme écrite du nom de l'île. Or plusieurs îles se trouvent dans des lochs marins telles que Eilean Bàn et Eilean Donan qui ne devraient normalement pas être considérées comme faisant partie des Hébrides, mais aucune définition formelle n'existe [ 13 ][ 14 ][ Notes 1 ].

Les Hébrides ne sont pas les seules îles d'Écosse, celle-ci comprenant aussi les archipels des Shetland et des Orcades ainsi que les îles du Firth of Clyde. La plupart des îles ne s'atteignent que par la mer. La traversée en ferry d' Oban à Lochboisdale prend environ cinq heures. Les Hébrides ont un climat tempéré frais qui est remarquablement doux et stable pour une telle latitude nord, en raison de l'influence du Gulf Stream.

Les jours sont relativement longs en été et la période la plus sèche va de mai à août [ 16 ]. Les Hébrides ont une géologie très variée, allant des strates datant du Précambrienqui sont parmi les roches les plus anciennes en Europe, aux roches magmatiques du Paléogène [ 17 ][ 18 ][ Notes 3 ]. Le dernier nommé a été réintroduit à Rùm en et s'est disséminé avec succès dans les diverses îles voisines, y compris Mull [ 24 ].

Le cerf élaphe est commun sur les collines. Le phoque gris et le phoque commun sont présents le long des côtes d'Écosse et leurs colonies sont strictement protégées, en particulier dans leurs zones de reproduction [ 26 ][ 27 ]. Les cours d'eau douce sont riches maigrir naturellement exercices truite communesaumon atlantique et musaraigne d'eau [ 28 ][ 29 ].

La lande renferme de la Callunede la bruyère cendréede la bruyère des maraisde la myrte des marais et de la fétuque en abondance et il y a une diversité de plantes arctiques et alpines, y compris des sagines et de la Minuartia [ 31 ]. Le peuplement des Hébrides débute au cours du Mésolithiquevers av. De nombreuses structures datant du Néolithique subsistent, comme les pierres levées de Calanaisédifiés au III e millénaire av.

En 55 ap. Quelques années plus tard, un voyageur nommé Démétrius de Tarse raconte à l'écrivain grec Plutarque le récit d'une expédition sur la côte ouest de l'Écosse en 83 EC ou peu avant.

Il ne mentionne cependant pas de druides [ 43 ]. Ce royaume englobe les Hébrides intérieures et s'étend également sur l'Ouest de l'Écosse proprement dite et le Nord de l'Irlande [ 45 ].